Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 5.djvu/170

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[église]
— 168 —

quer comment il se trouva, pendant un espace de cinquante années à peine, assez d’ouvriers de bâtiment, de sculpteurs, de statuaires, de peintres verriers, pour exécuter un nombre aussi prodigieux d’édifices sur un territoire qui ne comprend à peu près que le tiers de la France actuelle. Bientôt même les provinces du Centre, de l’Est et de l’Ouest suivirent l’impulsion, et ces ouvriers se répandirent en dehors des contrées où l’architecture gothique avait pris naissance. Bien qu’on ait démoli plus de la moitié des églises anciennes depuis la fin du dernier siècle, il reste encore en France une quantité considérable de ces édifices. Nous nous bornons à donner ici un catalogue de celles qui présentent assez d’intérêt au point de vue de l’art pour être mises au rang des monuments historiques, comme cathédrales, églises conventuelles ou paroissiales.

Afin de faciliter les recherches, nous classons ces églises par départements et arrondissements, en suivant l’ordre alphabétique.

AIN. Arrond. de Bourg. Église de Brou[1], ég. de Saint-André de Bagé.
Arrond. de Nantua. Ég. de Nantua[2].
Arrond. de Trévoux. Ég. de Saint-Paul de Varax.
AISNE. Arrond. de Laon. Ég. Notre-Dame de Laon (ancienne cathédrale)[3], ég. Saint-Martin de Laon[4], ég. Saint-Julien de Royaucourt, ég. de Nouvion-le-Vineux, ég. de Marle.
Arrond. de Château-Thierry. Ég. de Mezy-Moulins, ég. d’Essomes, ég. de La Ferté-Milon.
Arrond. de Saint-Quentin. Ég. collég. de Saint-Quentin[5].
Arrond. de Soissons. Ég. cathédrale de Soissons[6], ég. abb. de Saint-Mé-
  1. Architecture du commencement du XVIe siècle ; cette église fut bâtie par la sœur de Charles-Quint ; elle contient de belles verrières et de magnifiques tombeaux. Aujourd’hui elle sert de chapelle au séminaire.
  2. Curieuse église du XIIe siècle, voûtée au XIIIe. Style de la Haute-Saône.
  3. L’un des plus beaux spécimens de l’architecture du commencement du XIIIe siècle (voy. Cathédrale, fig. 9 ; Clocher, fig. 73). Dans l’origine, la cathédrale de Laon, possédait une abside circulaire, avec bas-côté. Vers 1230, cette abside fut démolie pour être remplacée par une abside carrée. Il est difficile de se rendre compte des motifs de ce changement. Les fondations du chœur circulaire ont été retrouvées par l’architecte M. Bœswilwald, et des chapiteaux faisant partie de ce sanctuaire primitif ont été replacés dans l’abside carrée. La sculpture de la cathédrale de Laon est fort belle. Villard de Honnecourt cite les clochers de Laon et en donne un figuré.
  4. Église du XIIe siècle, d’un beau style, avec chapelles dans le transsept. La façade est un des meilleurs exemples de l’architecture du XIVe siècle.
  5. Église à doubles transsepts, de la fin du XIIIe siècle.
  6. L’un des bras de croix est semi-circulaire comme ceux des églises cathédrales de Tournay et de Noyon (voy. Architecture Religieuse, fig. 30 et 31). Le chœur date des premières années du XIIIe siècle (voy. Arc-boutant, fig. 52).