Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 1.djvu/251

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[arc]
— 232 —

que de 1200 à 1210 que l’architecture ogivale fut franchement introduite en Bourgogne, lorsqu’il y avait déjà vingt et trente ans qu’elle régnait dans le domaine royal et la Champagne. Un des premiers et des plus beaux exemples de l’architecture ogivale bourguignonne se trouve dans le chœur et le transsept de l’abbaye de Vézelay, et cette abbaye appartenait politiquement plutôt au Nivernais qu’à la Bourgogne (voy. Abside, fig. 8, le plan du rond-point). Ce chœur dut être bâti par l’abbé Hugues, de 1198 à 1206 ; car en cette dernière année l’abbé Hugues fut déposé pour avoir endetté le monastère de 2 220 livres d’argent[1]. Les voûtes du chœur de Vézelay avaient été élevées dans l’origine sans arcs-boutants. Mais il paraîtrait que peu après leur achèvement on fut obligé d’en construire. Le triforium donnait dans le comble du collatéral comme à la cathédrale de Langres, et bientôt ce comble fut remplacé par des demi-voûtes d’arêtes butant la naissance des grandes voûtes. Voici (54) les deux premières travées de ce chœur (coupe longitudinale) et (55) le plan de ces deux premières travées.

Plan.choeur.basilique.Vézelay.png

On remarquera la disposition particulière des piles, et la division des travées. La première travée est largement ouverte ; c’est une archivolte partant de la grosse pile du transsept, laquelle est composée d’un faisceau de colonnes engagées, et reposant son sommier de droite sur une colonne monolithe. Au-dessus du triforium cette travée se divise en deux au moyen d’une pile intermédiaire portant un arc-doubleau. La voûte se compose de deux arcs-ogives reposant sur les deux points d’appui principaux AB (fig. 55). Mais la seconde travée se divise en deux au moyen des colonnes jumelles C. La première division est fermée par une voûte en arcs d’ogive, la seconde projette contre la clef E, un arc CE qui vient puissamment contre-buter la poussée des arcs rayonnants du rond-point. D’après cette disposition les fenêtres hautes peuvent toutes être de même dimension comme largeur et comme hauteur, l’effort des arcs rayonnants sur le sommet de l’arc-doubleau GE est bien maintenu par la diagonale CE, et la travée divisée BCG sert de transition entre les travées rayonnantes IG et la pre-

  1. Gallia Christiana. — La livre d’argent était divisée en 20 sous, et le sou en 12 deniers, 12 livres de pain coûtaient environ, à cette époque, 1 denier. La livre d’argent représentait donc environ 500 francs de notre monnaie, et 2 220 livres 1 110 000 francs.