Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


Comment en l’Isle sonnante n’est qu’vn Papegaut.

[Chapitre III.

LORS demandasmes à maistre Aeditue veu la multiplication de ces vénérables oiseaux en toutes leurs especes, pourquoy là n’estoit qu’vn Papegaut. Il nous respondit que telle estoit l’institution première, & fatale destinee des eftoilles. Que des Clergaux naissent les Preflregaux & Monagaux sans compagnie charnelle, comme fait entre les abeilles d’vn ieune toreau accouftré selon l’art & pratique d’Ariftaeus. Des Preftregaux naiïïent les Euefgaux, d’iceux les beaux Cardingaux, & les Cardingaux si par mort n’estoient preuenus finilToient en Papegaut : & n’en est ordinairement qu’vn, comme par les ruches des abeilles n’y a qu’vn roy, & au monde n’est qu’vn soleil. Iceluy decedé en naift vn autre en (on lieu de toute la race des Cardingaux, entendez toufiours sans copulation charnelle. De forte qu’il y a en celle espece vnité indiuiduale, auec perpétuité de succession, ne plus ne moins qu’au Phœnix d’Arabie. Vray eft qu’il y a enuiron de deux mil fept cens foixante