Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 02.djvu/401

Cette page n’a pas encore été corrigée


Comment Pantagruel descend en l’isle Farouche, manoir antique des Andouilles.

Chapitre XXXV.



Les Hespailliers de la nauf Lanternière amenèrent le Physetère lié en terre de l’isle prochaine dicte Farouche, pour en faire anatomie, & recueillir la gresse des roignons : laquelle disoient estre fort utile & necessaire à la guerison de certaine maladie, qu’ilz nommoient Faulte d’argent. Pantagruel n’en tint compte, car aultres assez pareilz, voyre encores plus enormes, avoit veu en l’Ocean Gallicque. Condescendit toutesfoys descendre en l’isle Farouche, pour seicher, & refraischir aulcuns de ses gens mouillez & souillez par le vilain Physetère, à un petit port desert vers le midy situé lez une touche de boys haulte, belle, & plaisante : de laquelle sortoit un delicieux ruisseau d’eau doulce, claire, & argentine. Là dessoubs belles tentes feurent les cuisines dressées, sans espargne de boys. Chascun mué de vestemens à son plaisir, feut par frère Ian la campanelle sonnée. Au son d’icelle feurent les tables dressées & promptement servies.

Pantagruel dipnant avecques ses gens ioyeusement,