Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 02.djvu/358

Cette page n’a pas encore été corrigée
350
le qvart livre.


bles commencent escamper dehinch. Mole. C’est bien & doctement parlé. Mole, mole. Icy de par Dieu. Gentil Ponocrates, puissant ribauld. Il ne fera qu’enfans masles le paillard. Eusthenes guallant home. Au trinquet de prore. Inse, inse. C’est bien dict. Inse de par Dieu, inse, inse. Ie n’en daignerois rien craindre, car le iour est feriau, Nau, nau, nau. (Cestuy Celeume, dist Epistemon, n’est hors de propous : & me plaist, car le iour est feriau). Inse, inse. Bon. O s’escria Epistemon, ie vous commande tous bien esperer. Ie voy ça Castor à dextre.

Be be bous bous bous, dist Panurge, I’ay grand paour que soit Helène la paillarde.

C’est vrayment respondit Epistemon, Mixarcheguas, si plus te plaist la denomination des Argives. Haye, haye. Ie voy terre : ie voy port : ie voy grand nombre de gens sus le havre. Ie voy du feu sus un Obeliscolychnie.

Haye, haye, (dist le pilot) double le cap, & les basses.

Doublé est, respondoient les matelotz.

Elle s’en va, dist le pilot : aussi vont celles de convoy. Ayde au bon temps.

Sainct Ian, dist Panurge, c’est parlé cela. O le beau mot.

Mgna, mgna, mgna, dist frère Ian, si tu en taste goutte, que le Diable me taste. Entends tu couillu au Diable. Tenez nostre ame, plein tanquart du fin meilleur. Apporte les frizons, hau Gymnaste, & ce grand matin de pasté Iambicque : ou Iambonique ce m’est tout un. Guardez de donner à travers.

Couraige (s’escria Pantagruel) couraige enfans. Soyons courtoys. Voyez cy près nostre nauf deux Lutz, troys Flouins, cinq chippes, huict volantaires, quatre guondolmes & six freguates, par les bonnes gens de ceste prochaine isle envoyées à nostre secours. Mais qui est cestuy Ucalegon là bas qui ainsi crie & se desconforte ? Ne tenoys ie plus l’arbre sceurement des