Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 02.djvu/175

Cette page n’a pas encore été corrigée
167
chapitre xxxiiii.


venu. I’ay prins moult grand plaisir vous oyant. Et loue Dieu de tout. Ie ne vous auois oncques puys veu que iouastez à Monspellier auecques nos antiques amys Ant. Saporta, Guy Bouguier, Balthasar Noyer, Tollet, Ian Quentin, François Robinet, Ian perdrier, & François Rabelais, la morale comœdie de celluy qui auoit espousé vne femme mute. Ie y estois (dist Epistemon). Le bon mary voulut qu’elle parlait. Elle parla par l’art du Medicin & du Chirurgien, qui luy coupperent vn encyliglotte qu’elle auoit soubs la langue. La parolle recouuerte, elle parla tant, & tant, que son mary retourna au Medicin pour remede de la faire taire. Le Medicin respondit en son art bien auoir remedes propres pour faire parler les femmes : n’en auoir pour les faire taire. Remede vnicque estre surdité du mary, contre cestuy interminable parlement de femme. Le paillard deuint sourd par ne sçay quelz charmes qu’ilz feirent. Sa femme voyant qu’il estoit sourd deuenu, qu’elle parloit en vain, de luy n’estoit entendue, deuint enraigée. Puys le Medicin demandant son salaire, le mary respondit qu’il estoit vrayement sourd : & qu’il n’entendoit sa demande. Le Medicin luy ieda on dours ne sçay quelle pouldre, par vertus de laquelle il deuint fol. Adoncques le fol mary & la femme enragée se raslierent ensemble & tant bastirent les Medicin & Chirurgien qu’ilz les laisserent à demy mors. Ie ne riz oncques tant, que ie feis à ce Patelinage.

Retournons à nos moutons (dist Panurge). Vos parolles translatées de Barragouin en François voulent dire, que ie me marie hardiment, & que ne me soucie d’estre coqu. C’est bien rentré de treufles noires. Monsieur nostre maistre, ie croy bien qu’au iour de