Page:Platon - Œuvres complètes, Les Belles Lettres, tome V, 1.djvu/200

Cette page n’a pas encore été corrigée


273 a EUTHYDÈME i46

273 a et peu après entrèrent ces deux hommes, Euthydème et Dio- nysodore, et d'autres avec eux, de nombreux disciples, à ce qu'il me parut. Une fois entrés, ils se mirent l'un et l'autre à aller et venir dans le promenoir ' couvert. Ils n'avaient pas encore achevé deux ou trois tours quand je vois entrer Glinias, que tu trouves bien grandi, et avec raison. Derrière lui venaient ses amants, et, dans leur foule, Gtésippe, un tout jeune homme de Paeania 2 , une très belle et bonne nature, b sauf une insolence qui est l'effet de la jeunesse 3 . M'apercevant de l'entrée assis tout seul, Glinias vint droit à moi et s'assit à ma droite, comme tu le dis ; à sa vue, Dionysodore et Euthy- dème commencèrent par s'arrêter, et ils causaient entre eux, jetant des regards répétés dans notre direction — je les obser- vais avec la plus grande attention. Puis ils vinrent s'asseoir, l'un, Euthydème, auprès du jeune garçon, l'autre auprès de moi, à gauche. Le reste de l'assistance prit place au hasard.

c Je les saluai tous deux, comme ne les

Euthydème avant pas vus depuis longtemps, et cela

et Dionysodore --. . r ,. . nr F r-r • 1 j

enseignent la vertu. fait > J e dls a Glmms : « Glinias, les deux hommes que voici, Euthydème et Diony- sodore, sont savants, non dans les petites choses, mais dans les grandes. Tout ce qui concerne la guerre, ils le connaissent ; tout ce que doit savoir le futur général, la tactique, le com- mandement des armées, toutes les formes de combat qu'il faut apprendre à pratiquer sous les armes. Ils peuvent encore donner le moyen de se défendre soi-même devant les tribu- naux, si l'on est victime d'une injustice. » d . Ces paroles m'attirèrent leur mépris ; ils se mirent à rire tous deux en se regardant, et Euthydème répondit : « Ces

rieure qui se fait entendre à Socrate. Lui-même s'en explique dans Y Apologie (3i d) ; il dit de cette manifestation divine (ôeto'v -£ xo] Ôatjxdvtov) : « C'est quelque chose qui a commencé pour moi dès mon enfance, une voix qui se fait entendre, et qui se produit toujours pour me détourner de ce que je vais faire, jamais pour m'y pousser. » Gomp. Phèdre, il\i b c.

i. Piste couverte, attenant à la palestre, sorte de hangar en bois qui servait d'abri aux causeurs.

2. Dème de l'Attique, à l'est d'Athènes.

3. Aristote, Rhétorique, II, a 1878 b : « Les jeunes gens et les riches sont portés à l'insolence. »

�� �