Ouvrir le menu principal

Page:Nerciat - Les Aphrodites, 1864.djvu/201

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
19
ELLE A BIEN FAIT.


pièce d’eau circulaire ; me voilà lancée comme un lièvre, mais je ne cours pas si bien. Cependant, désespérant de m’atteindre assez tôt au gré de sa luxure, l’enragé saute, et se met à traverser la pièce. C’était fait de moi s’il n’allait pas étourdiment trébucher contre le canal rampant du jet d’eau, qui, s’écartant de la perpendiculaire, le couche à plat ventre dans l’élément détesté. Le pauvre diable en a par-dessus la tête, et comme il est tombé rudement, il ne peut être assez tôt debout pour éviter d’avoir bu. Gervais[1] est là, par bonheur ; il vient au secours du baigné, qui se désespère d’avoir avalé de l’eau pour la première fois, dit-il, depuis qu’il a quitté les pages. On le porte chez lui, on le sèche, on lui panse un genou écorché. Il se remet à boire, du vin, pour le coup. On lui avait confié pour ses menus besoins le doux et complaisant Lavigne. Bientôt il s’enferme avec cet enfant à double tour ; nulle force humaine ne peut ensuite obtenir l’ouverture de cette porte. Le maudit Berlinois a la cruauté de le

  1. On a eu l’honneur de le présenter au lecteur, page 106, second numéro.