Ouvrir le menu principal

Page:James Guillaume - L'Internationale, I et II.djvu/14

Cette page a été validée par deux contributeurs.


(18 octobre), 82-87. Le Cercle international du Locle ; le « Caveau » ; le père Meuron ; le Crédit mutuel, les soirées d’instruction mutuelle, le projet de société de consommation, etc. Mes lectures ; paysage jurassien, « sur les Monts », 87-90.

XI. — Adresse de l’Internationale de Genève aux ouvriers espagnols (21 octobre 1868), 91-92. Réunion de Neuchâtel (21 octobre), 92. Fondation à Genève d’un groupe de l’Alliance de la démocratie socialiste (28 octobre), 92. Tentative électorale des socialistes genevois, qui présentent, lors de l’élection du Grand-Conseil de Genève (15 novembre), une liste de candidats socialistes, 93-94.

XII. — La Section du Locle en novembre et décembre 1868. Les achats coopératifs, 94. Essai d’intervention dans les affaires municipales, et fondation du journal le Progrès, « organe des démocrates loclois » (13 décembre) ; le mouvement du « protestantisme libéral » : première conférence de F. Buisson au Locle (16 décembre) ; premier numéro du Progrès (18 décembre), 95-100.

XIII. — Préparatifs en vue de la création d’une Fédération romande d’un journal destiné à lui servir d’organe, 100-102. La demande d’admission dans l’Internationale, adressée par le Bureau central de l’Alliance internationale de la démocratie socialiste, est examinée par le Conseil général de l’Internationale à Londres (décembre 1868) ; lettre particulière de Bakounine à Karl Marx (22 décembre) ; refus du Conseil général d’admettre l’Alliance de la démocratie socialiste comme branche de l’Association internationale des travailleurs (même jour, 22 décembre) ; lettre de Marx à Jung (28 décembre), 102-104.




DEUXIÈME PARTIE


La Fédération romande.


I. — Premier Congrès de la Fédération romande, à Genève (2-4 janvier 1869) ; création de l’Égalité et adoption des statuts de la Fédération, 105-107.

II. — Je fais la connaissance personnelle de Michel Bakounine (2 janvier 1869). Je refuse de fonder au Locle un groupe de l’Alliance. 107-108. Débat dans le Bureau central de l’Alliance ; la majorité décide, contre l’avis de Becker, de déférer aux observations du Conseil général, et de proposer aux groupes de l’Alliance de dissoudre leur organisation internationale ; Perron écrit à Londres dans ce sens, 108-111. Lettre du Conseil général belge (16 janvier), 111-113.

III. — Au Locle. Le n°2 du Progrès (12 janvier 1869) ; conférence du professeur Ch. Kopp (16 janvier), 113-116 ; le n°3 du Progrès (22 janvier), 116-118. Je demande à Bakounine de venir faire une conférence ; sa réponse (27 janvier). Crise dans la société secrète de Bakounine et de ses amis (26 janvier), sa dissolution, 118-120. Soirée familière au Cercle international du Locle (31 janvier) ; le n°4 du Progrès (2 février) ; seconde conférence de F. Buisson (5 février) ; nouvelle lettre de Bakounine (13 février) ; le n°5 du Progrès (20 février), 121-128.

IV. — Bakounine au Locle (20-22 février 1869) ; notre intimité : le programme de l’Alliance, 128-133.

V. — Le n°6 du Progrès : article sur la fête du 1er mars (1er mars 1869), 133-138. L’autorité scolaire du Locle s’émeut. Préparation de la transformation du Progrès en organe socialiste, 138-140.

VI. — Réponse du Conseil général de Londres à la lettre de Perron (9 mars 1869) ; en conséquence, dissolution volontaire de l’organisation internationale de l’Alliance de la démocratie socialiste ; le groupe genevois se constitue en Section de l’Internationale, 140-141. Grèves à Genève (mars). Progrès de l’Internationale à Paris, 141-143. À la Chaux de-Fonds et au Locle, succès de la propagande : groupes d’action ; attaques de la Montagne contre le Progrès ; lettre de la Commission d’éducation du Locle, 143-144.