Page:Chantreau - Dictionnaire national et anecdotique - 1790.djvu/148

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

à parler de haute sagesse à des dames qui lui rendirent une visite un peu bruyante. Sa haute prudence désempara & fit bien.

SANCTION : approbation légale que le prince a doit de donner ou de ne pas donner aux décrets constitutionnels de l’assemblée nationale. Cette sanction leur donne force de loi. Voyez veto.

SANCTIONNER : c’est l’acte de donner la sanction. On dit aussi tel article ou tel décret est sanctionné ; c’est-à-dire, qu’il a reçu l’approbation du prince & qu’il a force de loi.

SCRUTIN : billet plié & secret (jusqu’à un certain point), dont on se sert dans nos assemblées nationales ou citoyennes, pour procéder à l’élection des officiers qui doivent y présider ou former les différens comités attachés à ces corps politiques.

Lorsque le scrutin contient plusieurs noms il est dit scrutin de liste. C’est par ce scrutin qu’on procede, à l’assemblée nationale, à l’élection du président & des secrétaires. Le scrutin de liste a pareillement lieu dans des districts quand il s’agit d’élire des commissaires. Celui qui n’y connoît presque personne & se trouve par hasard à ces élections, seroit dans le dernier embarras pour remplir son scrutin ; si quelques honorables membres qui y connoissent beaucoup de monde ne lui indiquoient le nombre de noms nécessaires. Ces noms d’ailleurs sont faciles à retenir, parce que ce sont presque toujours les mêmes. On m’a assuré qu’il est des districts où il y a une nomen-