Ouvrir le menu principal

Page:Belin - Le palais des thermes et l’hôtel de Cluny.djvu/74

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
70



Note H (Page 24).


On lit dans les Essais historiques sur Paris, par Saint-Foix :

« Les bains de Dioclétien, à Rome, ne furent achevés qu’en 306. Ce palais (des Thermes) fut bâti sur le modèle de ces bains ; il est donc étonnant qu’on soutienne qu’il étoit bien plus ancien que l’empereur Julien, qui commandoit dans les Gaules, en 357. D’ailleurs, en le bâtissant, il fallut en même temps penser à y faire venir des eaux, et l’on trouva, en 1544, les restes d’un aqueduc qui avoit servi à y conduire celles d’Arcueil : or, l’on doit présumer que cet aqueduc, et par conséquent ce palais, n’étoient pas encore achevés du temps de Julien, puisqu’il dit, dans son Misopogon : « Les Parisiens n’ont point d’autre eau que celle de la Seine. » Mon opinion est que ce prince, en partant de Paris, donna ses ordres pour bâtir ce palais, afin de laisser un monument de sa magnificence, proche d’une ville qu’il chérissoit, et où il avoit été proclamé empereur ».

Il est difficile de se ranger à l’opinion de Saint-Foix, car tous les documens que l’histoire nous a