Ouvrir le menu principal

Page:Belin - Le palais des thermes et l’hôtel de Cluny.djvu/28

Cette page a été validée par deux contributeurs.
24

dance bien restreinte de cet édifice, consacré avant tout à la demeure de ceux qui l’élevèrent. Aussi, jusqu’au xiie siècleF, il fut successivement désigné par les noms de Palatium, Regia[1], Arx celsa[2], Vetus Palatium[3], etc.G.

On ne sait pas précisément à qui l’on doit attribuer la construction de ce palais. Saint-Foix[4] se prononce pour Julien l’apostat, et Dulaure[5] pour Constance-ChloreH. Quoiqu’il en soit, cet édifice

  1. Ammien Marcellin.
  2. C’est le nom que lui donne, au viie siècle, le poëte Fortunat, lorsqu’en recommandant aux Parisiens de chérir le roi Childebert, qui y résidait, il dit : « Dilige regnantem celsâ, Parisius, arce. » (Fortunati carmina, lib. 6, carmen 4.)
  3. V. la Chronique de Vézelay.
  4. Essais historiques sur Paris, T. 2, pag. 13.
  5. Histoire de Paris, T. 1er, pag. 119 et suiv.