Moïse Joessin/05

L’auteur éditeur (p. 26-27).

VOILÀ LES VOYAGEURS QUI ARRIVENT


I


Voilà les voyageurs qui arrivent (bis)
Bien mal chaussés, bien mal vêtus ;
Beau voyageur, d’où reviens-tu ?


II


Ah ! je reviens de mes voyages (bis)
Hôtesse, verse du vin blanc !
Voyageur, as-tu de l’argent ?


III


De l’argent nous n’en avons guère (bis)
J’engagerai mon vieux capot,
Mon aviron et mon canot.


IV


Quand ils furent tous trois à table ; (bis)
Ils faisaient que rire et chanter,
L’hôtess’ne faisait que pleurer.


V


Oh ! qu’avez-vous, charmante hôtesse ? (bis)
Qu’avez-vous donc à tant pleurer,
Tandis que nous voulons chanter ?


VI


J’ai mon mari dans les voyages : (bis)
Voilà sept ans qu’il est parti,
Mais j’crois, monsieur, qtt’vous êtes lui.


VII


Ah ! taisez-vous, méchante hôtesse ! (bis)
Je n’vous ai laissé qu’un enfant ;
Vous en avez quatre à présent !


VIII


J’ai tant reçu de fausses lettres, (bis)
Vous disant mort et enterré,
Qu’enfin j’me suis remariée.


IX


Nomme-moi donc le nouveau père ! (bis)
Je le tuerai, toi et ses enfants ;
Puis j’irai joindr’mes hivernants !