Lettres d’un Provençal à son épouse/00

Anonyme, par M. H……Y
(p. 5-6).
Avant-propos


AVANT-PROPOS.




Ami lecteur, ne t’effarouche pas à la lecture de cette correspondance ; toutes les personnes qui ont voyagé en Provence, ainsi qu’en Toscane et dans le royaume de Naples, savent qu’il y est plus en usage de foutre en cul qu’en con. Ne sois donc pas surpris si tu vois mon provençal avoir toujours une propension pour le péché de Sodôme. Mais j’oublie que ce joli péché est maintenant de mode à Paris ; et si tu es de bonne foi, tu conviendras, si tu ne l’as pas encore fait, au moins que tu en as eu l’envie, et que tu te proposes de le commettre à la première occasion.


Corrigere, ridendo, mores !

Lettres d’un Provençal, 1867, Figures