Les députés de la région des Trois-Rivières (1841-1867)/Avant-propos

Avant-propos




Le quart de siècle que dura l’union du Haut et du Bas Canadas fut fertile en luttes électorales parfois fort violentes. Pas moins de dix-huit administrations se succédèrent à la direction des affaires durant ce court laps de temps. Quelques-unes n’eurent qu’une existence éphémère, voire, que quelques jours. Un changement s’imposait. Pour mettre fin à cette union mal assortie, s’il en fut jamais, de ces deux provinces dont la religion, la langue, les coutumes, la loi, en un mot tout ce qui constitue une nation et la fait différente d’une autre, l'on imagina une alliance d’un autre genre. L’on proposa d’unir toutes les provinces britanniques de l’Amérique du Nord sous un gouvernement central, c’est-à-dire en une confédération, laissant à chaque province la régie de ses affaires purement locales. Quatre provinces : le Haut et le Bas Canadas, la Nouvelle-Ecosse et le Nouveau-Brunswick acceptèrent cette proposition et, le 1er juillet 1867, naissait le Dominion ou Puissance du Canada.

La présente brochure contenant les biographies des députés de la région des Trois-Rivières, la cinquième de la série, en est aussi la dernière. Elle couvre cette période de 1841 à juin 1867.

Au cours de ces études nous nous sommes efforcés de faire revivre les hommes qui ont représenté au parlement du Bas-Canada, de 1792 à 1867, cette région trifluvienne intéressante entre toutes. Nous avons mis à jour de nombreux détails, jusqu’ici inédits ou parsemés dans des livres, des brochures, des revues et des journaux.

C’est une pierre de plus apportée, en cette année du tricentenaire des Trois-Rivières, à l’édification du PANTHEON canadien.

F.-J. A.