Ouvrir le menu principal

Les Voleurs (Vidocq)/dico1/H

◄  G Lexique des argotiers I  ►

H

* HABIN, s. m — Chien.

HABITONGUE, s. f. — Habitude.

HALÈNES, s. m. — Terme générique qui sert aux voleurs pour désigner tous les instruments de leur profession.

* HANE ou BOUCHON, s. f. — Bourse.

* HAPER LE TAILLIS, v. p. — S’enfuir.

HARPE, s. m. — Barreaux qui garnissent les fenêtres de prison.

HARNAIS DE GRIVE, s. m. — Uniforme, fourniment.

* HAUT DE TIRE, s. m. — Haut-de-chausses.

* HAVRE ou GRAND AURE, s. m. — Dieu.

* HERPLIS, s. m. — Liard.

HOMME DE LETTRES, s. m. — Nom donné par les voleurs aux faussaires.

HOPITAL, s. f. — Prison.

HOUSSINE (Jean l’), s. f. — Portion d’arbre dont les chauffeurs se servaient pour enfoncer les portes des habitations qu’ils voulaient dévaliser. (Voir Suageurs.)

* hubinS, s. m.[1] — Anciens sujets du grand Coësré, qui mendiaient avec des certificats qui attestaient qu’ils avaient été guéris de la rage, et qu’ils allaient en pèlerinage à Saint-Hubert.

HUILE, s. m. — Soupçon.

* HUISTRES DE VARANNES, s. f. — Fèves de marais.

◄  G Lexique des argotiers I  ►
  1. Note Wikisource : voir aussi Les Hubins en l’annexe « Pièces justificatives »