Ouvrir le menu principal
Gervais Clouzier, 1680 (1 / 2, pp. 182-183).
◄  Onguent des vers ⅬⅩⅫ : Pour amollir une dureté. Des Molettes  ►


SI vous avez dessein de guerir des vessigons, & autres grosseurs, il faut les ramollir avant que d’appliquer l’onguent de vers, de scarabeus, ou autre retoire ; car à moins de les bien ramollir ils ne feroient rien, ce que vous ferez en cette maniere : rasez le poil, puis avec les ramollitifs ordinaires, comme la gomme Ammoniac, le Galbanum, Bdellium, & le Storax, faites-en des compositions avec l’huile de lys, de violles, & de lumbris, de lin, d’iris, l’onguent de althea, le resumptif, l’emplâtre de mucilages & autres, dont vous en prendrez quelques-uns à vôtre fantaisie, & les appliquerez sur la partie, ou faites un cataplasme de cette façon.

Prenez racine de lys & de guimauves, de chacune deux onces, feuilles de mauves & de violettes, de chacune deux poignées, anet, origan, pouliot sauvage, de chacune une poignée, faites cuire les racines dans suffisante quantité d’eau environ les trois parts d’huile, on les fera bouillir une heure, puis adjoûtez les herbes, le tout bien cuit pilez-le, & tout chaudement l’appliquez sur la partie que vous voulez ramollir.

Si la dureté est calleuse ou dure, qu’il faille un puissant ramollitif, adjoûtez-y les semences de lin & de fenu grec, avec les huiles de lys & d’anet, comme aussi la graisse d’oye ; on peut encore adjoûter les gommes précédentes fondues selon l’art, & les limas rouges qu’on trouve dans un temps humide, lesquels etans hachez & pilez ensuitte, puis appliquez sur la partie qu’on veut ramollir, contribueront puissamment à la ramollir.

Lors que j’ay dit de fondre des gommes selon l’art, c’est à dire qu’il les faut faire dissoudre dans le vinaigre sur une chaleur fort douce, puis passer & faire bouillir la colature jusqu’à ce qu’elle s’évapore, & que la liqueur demeure épaisse comme du miel : pour le bien faire il faut remuer par fois sur un feu clair.

Si vous ne voulez pas prendre cette peine ayez recours aux Apoticaires, & prenez de l’onguent de althea, du resumptif, autant de l’un que de l’autre, ou bien mélez de l’emmiellure rouge avec autant d’onguent de althea, & autant de l’emplâtre Occicroceum, faites fondre le tout ensemble & l’appliquez bien chaud avec de la filasse une enveloppe par dessus toutes les Chap.
ⅼⅹⅹⅱ
.
vingt-quatre heures appliquez de cét onguent tout chaud sur le vieux, & le liez comme devant, pendant huit ou dix jours : vous pouvés aussi employer à cela l’emplâtre de mucilages, qui est fort ramollitif, car outre les mucilages de graines de lin & autres, les gommes y entrent qui donnent une grande vertu pour ramollir appliquant cét emplâtre sur la partie quelque temps, puis appliquez-y de l’onguent de scarabeus, ou un retoire de vers, comme nous avons dit au Sur-os, il emportera le mal infailliblement sans ôter le poil.