Ouvrir le menu principal
Gervais Clouzier, 1680 (1 / 2, pp. 116-118).
◄  Huile carminative & purgative pour les Clysteres ⅩⅬⅤ : De la troisiéme espece de Tranchées. Huile purgative excellente  ►


LA troisiéme espece de Tranchées, est plus difficile à connoistre que les précédentes ; elle provient d’une sorte de pituite vitre ou vitrefiée, qui s’attache aux membranes des intestins, & qui a de l’acrimonie, soit par pourriture & corruption, soit parce qu’elle est salée & mordicante ; elle irrite la nature, qui s’en voulant décharger fait violence, cause des douleurs étranges, qui font des tranchées insupportables, lesquelles souvent font mourir les Chevaux, ce qui n’arrive pas aux precedentes que tres-rarement. Cette maladie a du rapport au Tenesime des Hommes, qui n’est autre chose qu’une envie perpétuelle d’aller du ventre, sans le pouvoir faire. Le Cheval fait effort pour fienter & ne fait rien, il suë aux flancs & aux oreilles, & dans ces efforts s’il fiente c’est peu, & le plus souvent seulement quelques flegmes qui se détachent de ses boyaux avec douleur, après quoy il a un moment de repos & on le croit guery, mais bien-tost son mal recommence, Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/131 Chap.
ⅹⅼⅴ
.
re en main, il ne le faut pas échauffer en le promenant, car on irrireroit trop les humeurs.

Lorsque vostre Cheval sera quitte de ses douleurs, & qu’il ne se tourmentera plus, il le faut nourrir avec du son sept ou huit jours, au bout desquels vous le purgerez pour ôter les restes du mal seulement assoupy. Il faut donc luy ôter les impuretez qui ont causé les tranchées, qui ne viennent que dans un corps cacochyme. Vous preparerez l’huile suivante pour cet effet, car elle est specifique pour vuider cette pituite vitrée, qui a causé le desordre dans les intestins.