Ouvrir le menu principal
Gervais Clouzier, 1680 (1 / 2, pp. 441-443).
◄  Cristal mineral, ou Sel prunelle ⅭⅬⅠ : Pour rafraîchir un Cheval qui se péle la teste & a grande démangeaison ; d’autres qui se pélent le corps, sur tout le derriere des cuisses, & l’encolure. De la Gras-Fondure  ►


IL y a des Chevaux échauffez dans le corps, qui se pélent la teste, & partie de l’encolure, & souvent les cuisses, cette chaleur n’est pas toujours par une intemperie des visceres, mais par la corruption qui s’est glissée dans les humeurs ; cette corruption produit la chaleur, qui est celle qui est la plus dangereuse, car elle peut dégenerer en fiévre ; le remede suivant sera bon pour rafraîchir ces Chevaux-là, & mesme generallement pour tous les Chevaux échauffez, ou qui se frottent ou se pèlent la teste, on les connoist par la grande démangeaison qu’ils ont, le poil Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/456 CHAP.
ⅽⅼⅰ.
quel je luy fis manger plus de six livres de policreste, sans qu’il se dégoûtast jamais, & il en mangeoit une poignée par jour, car on ne le pesoit point, cela luy donna un cours de ventre en sorte qu’il fientoit aussi mol que les vaches, ce qui dura vingt jours ; je ne discontinuay pas le policreste pendant ce temps-là, quand il ne fienta plus mol je cessay le policreste, je le fis mener à la riviere baigner, & sa demangeaison cessa sans aucune application exterieure.