Le Talisman du pharaon/09

Librairie Beauchemin, Limitée (p. 54-55).


IX

RIVALITÉ


Le projet d’expédition de Pierre de Kervaleck n’était pas resté secret. Les grands journaux en publièrent bientôt la nouvelle.

Un des archéologues allemands les plus considérés, Herr Karl von Haffner en fut un des premiers informés.

C’était un homme de quarante-cinq ans, gros et trapu. Une chevelure rare et grisonnante couronnait son front développé de savant, que la menace de calvitie agrandissait encore. Les yeux bleu clair, au regard de glace étaient dissimulés par d’énormes lunettes. Sa figure bouffie, largement fendue d’une bouche aux lèvres épaisses le révélait bestialement méchant.

Karl von Haffner connaissait la légende de l’amphore. Il avait vu le vase précieux, acquis ensuite par le Pacha et avait, déchiffré le papyrus qu’il contenait.

Bien souvent il avait rêvé d’ajouter un fleuron à sa couronne en recherchant l’anneau antique. Donner ce succès à l’Allemagne, quel triomphe !… Mais sans indication, la chose était impossible. Il aurait fallu fouiller l’Égypte entière pouce par pouce !… C’est pourquoi il en avait depuis longtemps abandonné l’idée.

Et voici qu’aujourd’hui un rival, un archéologue français allait se mettre à la recherche du précieux bijou ! Son succès n’était pas à mettre en doute puisqu’il avait, pour guider ses recherches, le plan tracé jadis par l’esclave de Nubie et dissimulé par lui dans l’anse du vase antique.

Rentré chez lui, dans sa maison de la Wilhelmstrasse, Karl von Haffner laissa éclater sa colère… Ainsi, si le bijou était retrouvé, c’est chez un Français qu’il reposerait, dans une vitrine, offert à l’admiration ! Le superbe profil ciselé de la Reine d’Égypte ne verrait jamais les bords de la Sprée… non, cela ne se pouvait pas… Un Allemand seul devait posséder le joyau… il le fallait !…

Von Haffner ferma le poing ; sa figure prit une expression de haine terrible et il murmura sourdement :

— Un moment, Monsieur de Kervaleck, vous voulez aller en Égypte ? J’irai aussi… Et nous verrons qui de nous deux le trouvera, le Talisman du Pharaon !…