Ouvrir le menu principal

Comment par Pantagruel feut un monstrueux Physetère apperceu près l’isle Farouche.

Chapitre XXXIII.



Sus le hault du iour approchans l’isle Farouche, Pantagruel de loin apperceut un grand & monstrueux Physetère, venent droict vers nous bruyant, ronflant enflé enlevé plus hault que les hunes des naufz, & iectant eaulx de la gueule en l’air davant soy, comme si feust une grosse rivière tombante de quelque montaigne. Pantagruel le monstra au pilot, & à Xenomanes. Par le conseil du pilot feurent sonnées les trompettes de la Thalamège en intonation de Guare Serre. A cestuy son toutes les naufz, Guallions, Ramberges, Liburnicques (scelon qu’estoit leur discipline navale) se mirent en ordre & figure telle qu’est le v Gregeois letre de Pythagoras : telle que voyez observée par les Grues en leur vol : telle qu’est en un angle acut : on cone & base laquelle estoit la dicte Thalamège en equippage de vertueusement combatre.

Frère Ian on chasteau guaillard monta guallant & bien deliberé avecques les bombardiers. Panurge commença crier & lamenter plus que iamais. Babillebabou (disoit il) voicy pis qu’antant. Fuyons. C’est, par la mort bœuf, Leviathan descript par le noble prophète Moses en la vie du sainct home Iob. Il nous avallera tous & gens & naufz, comme pillules. En sa grande gueule infernale nous ne luy tiendrons lieu plus que feroit un grain de dragée musquée en la gueule d’un asne. Voyez le cy. Fuyons, guaignons terre. Ie croy que c’est le propre monstre marin qui feut iadis destiné pour devorer Andromeda. Nous sommes tous perduz. O que pour l’occire præsentement feust icy quelque vaillant Perseus.

Persé ius par moy sera, respondit Pantagruel. N’ayez paour.

Vertus Dieu, dist Panurge, faictez que soyons hors les causes de paour. Quand voulez vous que i’aye paour, sinon quand le dangier est evident.

Si telle est (dist Pantagruel) vostre destinée fatale, comme naguières exposoit frère Ian, vous doibvez paour avoir de Pyrœis, Heoüs, Æthon, Phlegon celèbres chevaulx du Soleil flammivomes, qui rendent feu par les narines : des Physetères, qui ne iettent qu’eau par les ouyes & par la gueule, ne doibvez paour aulcune avoir. Ià par leur eau ne serez en dangier de mort. Par cestuy element plus toust serez guaranty & conservez que fasché ne offensé.

A l’aultre, dist Panurge. C’est bien rentré de picques noires. Vertus d’un petit poisson, ne vous ay ie assez exposé la transmutation des elemens, & le facile symbole qui est entre roust & bouilly, entre bouilly & rousty ? Halas. Voy le cy. Ie m’en voys cacher là bas. Nous sommes tous mors à ce coup Ie voy sus la hune Atropos la felonne avecques ses cizeaulx de frays esmouluz preste à nous tous coupper le filet de vie. Guare. Voy le cy. O que tu es horrible & abhominable. Tu en as bien noyé d’aultres, qui ne s’en sont poinct vantez. Dea s’il iectait vin bon, blanc, vermeil, friant, delicieux, en lieu de ceste eau amère, puante, sallée, cela seroit tollerable aulcunement : & y seroit aulcune occasion de patience, à l’exemple de cestuy milourt Anglois, auquel estant faict commendement pour les crimes des quelz estoit convaincu, de mourir à son arbitraige, esleut mourir nayé dedans un tonneau de Lavesie. Voy le cy. Ho ho Diable Sathanas, Leviathan. Ie ne te peuz veoir, tant tu es ideux & detestable. Vestz à l’audience : vestz aux Chiquanous.