Ouvrir le menu principal

La france Foutue/Préface

.
La France foutue (vers 1800)
en Foutro-manie, l’an des fouteurs (À Barbe-en-Con) (p. v-vi).

PRÉFACE.



Jai composé ce Poëme après la première pacification de l’armée royale. Lecteur, ne vous prévenez pas contre son titre ; sexe aimable, pardonnez-le moi : plus vous me lirez, plus je réclame votre indulgence. Libertin, homme-de-lettres, politique, historien, philosophe, patriote, royaliste, étranger, lisez-moi, j’écris pour tout le monde.

Et vous, souveraine de ma pensée, vous que j’adore ! Si vous me devinez, ne craignez rien pour le sentiment : j’ai cherché à être lu par tout le monde. J’ai donc écrit avec ma plume, et mon cœur n’y est pour rien.

Si mon ouvrage va jusqu’à la postérité, je la supplie de ne me pas juger sur le style, mais sur le fond.



----