L’Abîme (Rollinat)/L’Invitation

L’Abîme : poésie
G. Charpentier et Cie, éditeurs (p. 107-108).


L’INVITATION


Dès que le diable nous invite
Au sabbat de lubricité,
Vers ce rendez-vous convoité
Toute notre bête gravite.

Toi philosophe, toi lévite,
Quand cet appel t’est chuchoté,
Tu sens mourir ta volonté,
Et la conscience te quitte.


Car aucun homme ne s’acquitte
Envers son animalité :
La créancière Volupté
N’est pas de celles qu’on évite.

Notre continence profite
À nos besoins d’impureté,
Et l’amas de la chasteté
N’est qu’une luxure confite
Qui se défige vite, vite…
Dès que le diable nous invite.