Ouvrir le menu principal

Félix Alcan (Volume Ip. 84-86).

IX

TRAVAUX MANUELS

Ce n’est pas pour complaire à la mémoire de Jean-Jacques Rousseau que nous insérons ici un programme de travaux manuels encore qu’il y ait plutôt à se féliciter de cette occasion de réaliser l’une des innovations les plus saines et les plus fécondes proposées par l’auteur de l’Émile. Mais le bon sens suffit à indiquer combien la gymnastique utilitaire trahirait son objet et son nom si elle négligeait de mettre ses élèves en mesure de réparer et d’entretenir les instruments dont elle leur enseigne à se servir.

Un cheval que vous ne savez ni seller ni atteler, un pneumatique dont vous êtes inhabile à trouver et à boucher la fuite, un fusil que vous ne pouvez démonter et nettoyer sont susceptibles de perdre entre vos mains les trois quarts de leur utilité.

On nous répondra peut-être que nous empiétons ici sur l’une des tâches dévolues à l’armée et que la caserne supplée fort bien aux lacunes que nous prétendons combler ; mais, en accordant qu’elle y réussisse (et la chose demeure discutable), il reste que le présent manuel n’est pas rédigé à la seule intention des pays qui ont institué le service militaire égal et que, même dans ces pays, bien des jeunes gens ne passent pas par la caserne.

On peut, pour plus de clarté, classer les travaux manuels servant de corollaires aux exercices que nous venons de passer en revue sous trois rubriques et distinguer : la leçon de chantier, la leçon d’écurie et la leçon d’atelier. Tant mieux si cette classification paraît logique ; l’important est qu’elle réponde aux exigences de la réalité et facilite le travail en le groupant commodément.

La leçon dite de chantier comprendra les nœuds marins : nœuds d’écoute et de hauban, simples et doubles, demi-clefs, nœuds de drisse, nœuds plats (bosser une manœuvre, faire une surliure, élinguer un objet, etc…) — la fabrication du filet, le halage d’une embarcation à sec, le lavage, le vernissage, la peinture des bois — le calfatage d’une voie d’eau avec de l’étoupe et d’autres travaux analogues.

La leçon dite d’écurie se composera de tout ce qui concerne le cheval, les harnais et les cuirs. Seller et desseller l’animal, l’atteler et le dételer, lui donner les soins élémentaires après une longue course, nettoyer le harnachement et l’entretenir, recoudre une pièce de cuir, etc.

La leçon dite d’atelier aura trait aux démontage, nettoyage, réparations sommaires et remontage de bicyclettes et d’automobiles auxquels on adjoindra le soin des armes blanches et à feu.