Gornaia-Vekchina

Gornaia-Vekchina
Traduction par Alexandre Dumas.
A. Le Vasseur et Cie (p. 353).

GORNAIA-VEKCHINA

La montagne s’endort dans le ciel obscurci,
Les vallons sont muets et trempés de rosée,
La poussière s’éteint sur la route embrasée,
La feuille est immobile et le vent adouci.
— Attends encore un peu, tu dormiras aussi.