Fragments d’histoire/00

Imprimerie officielle (p. 7-8).

Introduction


« Chaque pas sur un pont, sur une place rappelle un grand passé. À chaque coin de rue s’est déroulé un fragment de l’histoire ».
GŒTHE.



Ces pages sur Fort-de-France, sur une faible partie de son passé et de son présent, n’ont pas la prétention d’être une histoire complète de cette ville si intéressante, elles ont voulu seulement fixer, après d’autres, des souvenirs qui n’auraient peut-être pas résisté au temps, reproduire quelques notes retenues au hasard des lectures et des conversations avec indication autant que possible de leur origine, et l’aire bénéficier ainsi le lecteur de renseignements, quelques-uns inconnus ou oubliés, et puisés à diverses sources.

Dès les premiers temps de l’occupation de la Martinique par la France, l’idée était venue de créer, indépendamment du Fort Saint-Pierre, un autre centre important de population. Une rade, l’une des plus belles des Antilles, une presqu’île propice à des fortifications, attirèrent l’attention de Duparquet.