Ouvrir le menu principal

Fables d’Ésope (trad. Chambry, 1927)/Le Bouvier et Héraclès (bilingue)

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir Le Bouvier et Héraclès.

72


LE BOUVIER ET HÉRACLÈS


Un bouvier menait un chariot vers un village. Le chariot étant tombé dans un ravin profond, au lieu d’aider à l’en sortir, le bouvier restait là sans rien faire, invoquant parmi tous les dieux le seul Héraclès, qu’il honorait particulièrement. Héraclès lui apparut et lui dit : « Mets la main aux roues, aiguillonne tes bœufs et n’invoque les dieux qu’en faisant toi-même un effort ; autrement tu les invoqueras en vain. »

72


Βοηλάτης καὶ Ἡρακλῆς.


Βοηλάτης ἅμαξαν ἦγεν εἰς κώμην.

Τῆς δ᾿ ἐμπεσούσης εἰς φάραγγα κοιλώδη,

δέον βοηθεῖν, ὅδε ἀργὸς εἱστήκει,

τῷ δὲ Ἡρακλεῖ προσηύχετο μόνῳ

ἁπάντων θεῶν ὡς πολλὰ τιμωμένῳ.

Αὐτὸς δ᾿ ἐπιστὰς εἶπε· « Τῶν τρόχων ἅπτου

καὶ τοὺς βόας κέντριζε, τοῖς θεοῖς δ᾿ εὔχου,

ὅταν τι ποιῇς καὐτός· μὴ μάτην εὔξῃ. »