Ouvrir le menu principal

Fables d’Ésope (trad. Chambry, 1927)/La Vipère et le Renard (bilingue)

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir La Vipère et le Renard.

115


LA VIPÈRE ET LE RENARD


Une vipère était emportée sur un fagot d’épines par le courant d’une rivière. Un renard qui passait, l’ayant vue, s’écria : « Le pilote vaut le vaisseau. »

Ceci s’adresse à un méchant homme qui se livre à des entreprises perverses.

115


Ἔχις καὶ ἀλώπηξ.


Ἔχις ἐπὶ παλιούρων δέσμῃ ὑπὲρ ποταμὸν παρεφέρετο. Ἀλώπηξ δὲ παριοῦσα, ὡς ἐθεάσατο αὐτόν, εἶπεν· « Ἄξιος τῆς νηὸς ὁ ναύκληρος. »

Πρὸς ἄνδρα πονηρὸν μοχθηροῖς πράγμασιν ἐγχειρήσαντα.