Dimensions comparatives des navires à vapeur

DIMENSIONS COMPARATIVES DES NAVIRES
À VAPEUR.

La Nature - 1873 - Dimensions comparatives des navires à vapeur - p192-sous-titré.png

Nous empruntons au Scientific American une idée qui nous a paru fort originale, c’est celle de représenter à la même échelle les plans des bateaux à vapeur les plus connus, les plus célèbres. Mais tandis que le journal de New-York ne donne que quelques types de transatlantiques, nous mettons sous les yeux de nos lecteurs, les deux extrêmes de la construction des navires à vapeur : le bateau mouche, qui voyage du pont d’Ivry au pont du Point du jour, et le Great Eastern, ce géant des mers, cet admirable poseur de câbles sous-marins, qui navigue de l’Europe à l’île de Terre-Neuve. Le Great Eastern est plus large, que le bateau mouche n’est long ; le premier mesure plus de 200 mètres, le second en compte à peine dix fois moins. L’énoncé de ces chiffres est loin d’être aussi frappant que la vue du diagramme ci-dessus ; le dessin, qui parle aux yeux, a parfois une éloquence vraiment saisissante. Le Baltimore, le Moravian, le Russia, sont des bateaux à vapeur qui accomplissent constamment la traversée de l’Atlantique. Il est inutile de rappeler que le navire la Ville du Havre, placé au-dessous de ceux-ci dans notre dessin, est l’ancien Napoléon III transformé. Ce magnifique steamer a déjà quitté trois fois la ville du Havre, pour traverser l’Océan dans les conditions les plus satisfaisantes. L’Atlantic, un peu plus long que la Ville du Havre, est devenu célèbre par son épouvantable naufrage. Il a échoué en mars 1873, en causant la mort de 750 passagers !