Ouvrir le menu principal

Poésies
Traduction par Adolphe Régnier.
Hachette (1p. 319-320).

CHANSON À BOIRE LE PUNCH[1].


Quatre éléments, intimement unis, forment la vie, composent le monde.

Pressez la juteuse étoile du citron ! Amer est au fond le noyau de la vie.

Maintenant, avec le jus du sucre adoucissant, tempérez la force amère et brûlante.

Versez l’eau à jets ondoyants. L’eau paisiblement environne l’univers.

Puis versez-y les gouttes de l’esprit généreux. L’esprit seul donne la vie à la vie.

Avant qu’elle s’évapore, puisez tôt la liqueur ! Cette source ne désaltère que lorsqu’elle est brûlante.

  1. Cette chanson et la suivante ont été faites à Weimar, en 1803, pour un cercle d’amis.