Ouvrir le menu principal
ChairVanierŒuvres complètes, III (p. 283-284).


PROLOGUE


L’amour est infatigable !
Il est ardent comme un diable,
Comme un ange il est aimable.

L’amant est impitoyable,
Il est méchant comme un diable,
Comme un ange, redoutable,

Il va rôdant comme un loup
Autour du cœur de beaucoup
Et s’élance tout à coup

Poussant un sombre hou-hou !
Soudain le voilà roucou-
Lant ramier gonflant son cou.

Puis que de métamorphoses !
Lèvres rouges, joues roses,
Moues gaies, ris moroses,


Et, pour finir, moulte chose
Blanche et noire, effet et cause ;
Le lis droit, la rose éclose…