Ouvrir le menu principal

Catéchisme du diocèse de Sens/Suite du 1. Commandement, De l’Eſperance et de la Charité

Brown & Gilmore, imprimeurs de la Province (p. 84-86).

XLVI. Suite du 1. Commandement.

De l'Eſpérance et de la Charité.

D. QU’eſt-ce que l’Eſpérance ?
R. C’eſt un don de dieu par lequel nous eſpérons ſes graces en ce monde, & le Paradis en l’autre, par

les mérites de Jeſus-Chriſt.
D. Faites un acte d’Eſpérance.
R. Mon Dieu, j'eſpere vos graces & mon ſalut, par les mérites infinis de Jeſus-Chriſt mon Sauveur.
D. Comment péche-t’on contre l’Eſpérance ?
R. 1. Lorſqu’on deſeſpére de ſon ſalut.
2. Lorſque préſumant de la bonté de dieu, on differe de ſe convertir.
3. Lorqu’en comptant ſur ſes propres forces, on S’expoſe aux occaſions de pécher.
4. Lorſqu’on manqne de confiance & de ſoumiſſion à la Providence de dieu.
D. Qu’eſt-ce que la Charité ?
R. C’eſt un don de dieu par lequel nous l’aimons pour lui-même par deſſus toutes choſes, & nous aimons notre prochain comme nous-mêmes pour l’amour de dieu.
D. Qu’eſt-ce qu’aimer dieu par-deſſus toutes choſes ?
R. C’eſt l’aimer plus que tous les biens, plus que nos parens, nos amis, & plus que nous-mêmes.
D. Celui qui aime quelque choſe plus que dieu, ou autant que dieu, a-t’il la Charité ?
R. Non, il fait en cela un grand péché.
D. Quels ſont les motifs qui excitent en nous l’amour de dieu ?
R. En voici quelques-uns. 1. dieu eſt en lui-même infiniment aimable.
2. Il eſt notre Pere, il nous a donné la vie & nous la conſerve à chaque inſtant.
3. Tous les jours il nous comble de biens.
4. Il deſire ſincerement de nous rendre éternellement heureux.
D. Qne faut-il faire pour bien remplir le Commandement de la Charité ?

R. Il faut produire fréquemment des actes d’amour de dieu, penſer à ſon infinie bonté, le plaire à parler & à entendre parler de lui, & lui offrir ſouvent par amour toutes ſes affections, ſes penfées et ſes actions.
D. Peut-on être ſauvé ſans la Charité ?
R. Non, ſans la Charité nous fommes les ennemis de dieu.
D. Comment perd-on la Charité ?
R. Par le péché mortel.
D. Eſt-ce un grand malheur de la perdre ?
R. Oüi, le plus grand de tous les malheurs eſt de ne pas aimer dieu.
D. Comment connoiſſons-nous ſi nous aimons dieu par deſſus toutes choſes ?
R. Nous le connoiſſons, ſi nous ſommes diſpoſez à accomplir tous ſes Commandemens, quoi-qu’il nous en coûte, fut-ce même la vie.
D. Faites un acte de Charité.
R. Mon Dieu, je vous aime de tout mon coeur, & plus que toutes choſes, parce que vous êtes infiniment aimable & j’aime mon Prochain comme moi-même, pour l’amour de vous.

Sacrifice d’Abraham. Geneſe chap. 22.
PRATIQUES. 1. Se confier en Dieu, ſe ſoumettre à ſa providence, croyant fermement qu’il ne nous arrive rien que par ſon ordre ou ſa permiſſion, et pour notre ſalut.
2. Faire dans ſon coeur pluſieures fois le jour des Actes d’amour de Dieu, même en travaillant.
3. Ne s’attacher à rien ſur la terre, et quand on a de l’attachement à quelque choſe, s’en priver quelques fois, ſi on le peut, ou au moins en offrir à Dieu le ſacrifice du coeur.