Ouvrir le menu principal
Brown & Gilmore, imprimeurs de la Province (p. 35-36).

XVI. Du Péché Mortel.

D. QU’eft-ce que le Péché Actuel ?
R. C’eſt celui que nous commettons par notre propre volonté.
D. En combien de manieres commet-on le Péché Actuel ?
R. En quatre manieres, par penſées, par paroles, par actions et par omiſſions.
D. Qu’entendez-vous par omiſſion ?
R. C’eſt manquer de faire ce à quoi on eſt obligé : par exemple, Ne point entendre la Meſſe un jour de Fête, c’eſt un péché d’omiſſion.
D. Combien y a-t’il de ſortes de Péchez Actuels ?
R. Deux ſortes, le Péché Mortel, et le Péché Véniel.
D. Qu’eſt-ce que le Péché Mortel ?
R. C’eſt un Péché qui nous fait perdre la grace ſantifiante, et qui mérite l’Enfer.
D. Pourquoi l’appelle-t’on Mortel ?
R. C’eſt, 1. Parce qu’il mérite l’Enfer, qu’on appelle la mort éternelle.

2. Parce qu’il donne la mort à notre ame.
D. Eſt-ce que tout Péché mortel mérite l’Enfer ?
R. Oüi, il ne faut qu’un Péché mortel pour le mériter.
D. Comment le Péché mortel donne-t’il la mort à notre ame qui eſt immortelle.
R. On dit que le Péché lui donne la mort, en ce qu’il lui fait perdre la grace ſantifiante, qui eſt ſa vie.
D. Quels ſont les effets de cette mort ſpirituelle de l’ame par le Péché ?
R. 1. L’ame devient l’ennemie de dieu et l’objet de ſa colere.
2. Elle eſt dans la puiſſance du démon.
3. Elle perd tout le mérite de ſes bonnes oeuvres paſſées.
D. Quoi, celui qui auroit paſſé ſa vie dans la pénitence et les bonnes oeuvres, en perdroit le mérite par un Péché mortel ?
R. Oüi, parce qu’en péchant mortellement, il devient l’ennemi de dieu.
D. Nous devons donc bien craindre le Péché Mortel ?
R. Oüi, et plus que tous les maux de ce monde.
D. S’il falloit choiſir entre la mort et le Péché mortel, que choiſiriez-vous ?
R. Je choiſirois plûtôt tous les malheurs et la mort même, que de commettre un ſeul Péché mortel.

Les trois Enfans dans la fournaiſe. Dan. ch. 3.
PRATIQUES. 1. Demander ſouvent à Dieu qu’il nous préſerve du Péché Mortel, et que s’il prévoit que nous y devions tomber, il nous retire plûtôt de ce monde.
2. Dès qu’on connoit être tombé en Péchc Mortel, faire un Acte de Contrition, et recourir le plûtôt qu’on peut au Sacrement de Pénitence.