Ouvrir le menu principal
Brown & Gilmore, imprimeurs de la Province (p. 90-91).

XLIX. Du 3. Commandement.

Les Dimanches tu garderas, en ſervant Dieu dévotement.

D. QUe nous eſt-il ordonné par ce Commandement ?
R. Il nous eſt ordonne de ſantifier un jour dans chaque ſemaine, et ce jour eſt le ſaint Dimanche.
D. Que faut-il faire pour ſantifier ce jour ?
R. Il faut, 1. L’employer au fervice de dieu. 2. S’abſtenir des oeuvres ſerviles.
D. Comment doit’on l’employer au ſervice de dieu ?
R. Il faut principalement entendre la Meſſe ce jour-là, et c’eſt un grand péché d’y manquer.
D. Eſt-ce allez d’aſſiſter de corps à la Meſſe ?
R. Non, il faut y aſſiſter avec attention et dévotion.
D. Suffit-il d’entendre une Meſſe baſſe pour ſantifier le dimanche ?
R. Non, il faut encore, autant qu’on le peut, aſſiſter aux Offices de l’Egliſe, et au Prône dans ſa Paroiſſe, et s’occuper pendant le jour à de bonnes oeuvres.
D. Qu’entend-on par les oeuvres ſerviles dont il faut s’abſtenir ?
R. On entend les ouvrages du corps que font ordinairement les journaliers et gens de mêtier, pour gagner leur vie.

D. N’y a-t’il point outre le dimanche, d’autres jours que nous devions pareillement ſantifier ?
R. Oüi, l’Egliſe nous ordonne de ſantifier les jours de Fêtes de Jeſus-Chriſt, de la ſainte Vierge, et de quelques Saints.
D. Comment doit-on ſantifier ces jours de Fêtes ?
R. En s’abſtenant des oeuvres ſerviles, et s’occupant au ſervice de dieu, de même que les dimanches.
D. Quels péchez comet-on plus ordinairement contre la ſantification des Fêtes et Dimanches ?
R. 1. Paſſer ces jours-là en débauches, au jeu, aux danſes et au cabaret.
2. Travailler ou faire travailler ſans néceſſité.
3. Empêcher ſes enfans ou ſes domeſtiques d’aſſiſter aux inſtructions et au ſervice divin.

Histoire des Juifs qui ſe laiſſerent égorger pour ne pas violer le Sabbat. 1. des Macchab. chap. 2.
PRATIQUES. 1. Tous les Dimanches et Fêtes aſſiſter régulièrement à la Grand’-Meſſe, au Prône et à Vêpres dans ſa Paroiſſe.
2 Employer le reſte de la journée en oeuvres de piété, comme à viſiter et ſervir les pauvres et malades.
3. Lire chez ſoi quelque livre de piété, ou enſeigner le Catéchiſme à ſes freres et ſoeurs, ou à ſes enfans.
4. Ne point aller au cabaret les jours de Fêtes et Dimanches.