Ouvrir le menu principal
Brown & Gilmore, imprimeurs de la Province (p. 21-22).

VII Suite du i. Article du Smbole.

Des bons Anges.

D. LES Anges ont-ils des corps ?
R· Non, ce ſont de purs eſprits.
D. D’où vient donc les peint-on avec des aîles ?
R. C’eſt pour nous répréſenter avec quelle promptitude ils executent les ordres de dieu.
D. Quel eſt maintenant l’état des bons Anges ?
R. C’eſt d’être éternellement heureux en joüiſſant de la vuë de dieu.
D. Quelle eſt leur occupation ?

R. C’eſt de loüer Dieu ſans ceſſe et d’executer ſes ordres.
D. N’ont-ils point une autre occupation par rapport à nous ?
R. Oüi, ils prennent ſoin de nous.
D. Comment cela ?
R. C’eſt que Dieu a donné à chacun de nous un Ange qui en prend ſoin : On l’appelle pour cela l’Ange Gardien.
D. Quel ſoin prend-il de nous ?
R. 1. Il prie pour nous.
2. Il offre à Dieu nos bonnes actions,
3. Il nous défend contre les démons.
4. Il nous protège dans les périls.
D. Quels ſentimens devons-nous avoir, à ſon égard ?
R. 1. Des ſentimens de reconnoiſſance, pour l’interét qu’il prend à notre ſalut.
2. De confiance pour l’invoquer dans les occaſions périlleuſes pour notre ſalut et pour notre vie.
3. De crainte, pour ne rien faire en ſa preſence qui lui puiſſe déplaire.
D. Qu’eſt-ce qui peut déplaire à notre bon Ange ?
R. C’eſt le péché.

Histoire de Tobïe. Liv. de Tob. ch. 3. et ſuivans.
PRATIQUES. 1. Chaque jour prendre quelques momens, comme à la priere du matin, ou du ſoir, pour remercier notre bon Ange du ſoin charitable qu’il prend de nous, et pour invoquer ſon ſecours.
2. Célébrer dévotement la Fête des Saints Anges, communier ce jour-là, ou le Dimanche ſuivant, pour remercier Dieu des graces que nous recevons par leur interceſſion.