Ouvrir le menu principal

Catéchisme du diocèse de Sens/De l’Ordre et du Mariage

Brown & Gilmore, imprimeurs de la Province (p. 74-75).

XXXIX. De l'Ordre & du Mariage.

D. QU’eſt-ce que l’Ordre ?
R. C’eſt un Sacrement qui donne le pouvoir de faire les fonctions Eccléſiaſtiques, & la grace pour les faire dignement.
D. Dans quelle diſpoſition doit-on recevoir ce Sacrement ?
R. Il faut être en état de grace, être appellé de dieu, & ne pas s’ingerer de ſoi-même.
D. Quelle fin doit-on avoir en recevant ce Sacrement ?
R. Celle de procurer la gloire de dieu & le ſalut du prochain.
D. Que dites-vous de celui qui reçoit les Ordres pour avoir des Bénéfices, & pour vivre plus à ſon aiſe ?
R. Celui-là eſt trés-coupable devant dieu ; & il eſt indigne de recevoir ce Sacrement.
D. Qu’eſt ce que le Sacrement de Mariage ?
R. C’eſt un Sacrement qui ſantifie l’alliance de l’homme & de la femme.
D. Où doit-on recevoir la Bénédiction du Mariage ?
R. Dans ſa Paroiſſe & de ſon propre Curé.
D. En quelle diſpoſition faut-il recevoir ce Sacrement ?
R. Il faut être en état de grace, & avoir intention de ſervir dieu dans l’état de Mariage.
D. Comment faut-il ſervir dieu dans cet état ?
R. Le mari & la femme doivent, 1. Supporter patiemment les défauts & les humeurs l’un de l’autre.

2. S’aſſiſter mutuellement dans leurs beſoins.
3. Elever chrétiennement leurs enfans.
D. Qu’entendez-vous par élever chrétiennement ſes enfans ?
R. J’entens leur inſpirer l’amour de dieu, & l’horreur du péché, prendre ſoin de leur inſtruction, & veiller à leur conduite.
D. N’y a-t’il point encore d’autres obligations dans le Mariage ?
R. Oüi, il y en a d’autres importantes, dont-il ſuffit de s’inſtruire quand on entre dans cet état.
D. Qui ſont ceux qui offenſent dieu en ſe Mariant ?
R. Ce ſont 1. Ceux qui ſe Marient contre la juſte volonté de leurs parens.
2. Ceux qui ont fait vœu de ne ſe point Marier, & n’ont point diſpenſe de leur vœu.
3. Ceux qui n’ont eu en ſe Mariant que des vuës temporelles.
4. Ceux qui négligent de s’inſtruire des devoirs de cet état.
D. N’y a-t’il pas un état plus parfait que celui du Mariage ?
R. Oüi, c’eſt celui de la Chaſteté.

Election des ſept Diacres, & Martyre de S. Etienne.
ch. 6. & 7. des Actes des Apôtres.
PRATIQUES. 1. Prier Dieu ſouvent pour ceux qui ſont chargez du ſalut des ames, comme ſon Evêque, ſon Curé, ſon Confeſſeur.
2. Dans les Quatre Tems de l’année, auſquels on conſacre les Prêtres, faire à Dieu des prieres particulieres pour leur ſantification.
3. Quand on aſſiſte à la célébration d’un Mariage, n’y paroître qu’avec modeſtie, & prier Dieu pendant la Meſſe pour ceux qui reçoivent ce Sacrement.