Ouvrir le menu principal

Catéchisme du diocèse de Sens/Abrégé de doctrine chrétienne

Brown & Gilmore, imprimeurs de la Province (p. 3-12).

ABREGE
DE LA
DOCTRINE CHRETIENNE.


§. 1.

D: ETES-vous Chrétien ?
R. Oüi, par la grace de Dieu.
D. Quelle eſt la marque du Chrétien ?
R. C’eſt le ſigne de la Croix.
D. Faites le ſigne de la Croix.
R. † Au nom du Pere, et du Fils, et du Saint-Eſprit. Ainſi ſoit-il.
D. Qui vous a créé et mis au monde ?
R. C’eſt Dieu.
D. Pourquoi Dieu vous a-t-il mis au monde ?
R. C’eſt pour le connoître, l’aimer et le ſervir, et acquerir par ce moyen la vie éternelle.
D. Qu’eſt-ce que Dieu ?
R. C’eſt un Eſprit infiniment parfait, Créateur et Maître abſolu de toutes choſes.
D. Dieu a-t’il un corps ?
R. Non, c’eſt un pur Eſprit, qui ne peut tomber ſous les ſens.
D. Où eſt Dieu ?
R. Dieu eſt par tout, il remplit le Ciel et la Terre.
D. Dieu voit-il tout ?
R. Oüi, il voit même ce qui eſt le plus caché dans notre cœur.

D. Dieu a-t’il commencé d’être.
R. Non, il eſt éternel, il n’a point eu de commencement, il n’aura jamais de fin.

§. 2.

D. Y a-t’il pluſieurs Dieux ?
R. Non, il n’y a qu’un Dieu, et il n’y en peut avoir pluſieurs.
D. Combien y a-t’il de perſonnes en Dieu ?
R. Il y en a trois, le Pere, le Fils, et le Saint-Eſprit.
D. Le Pere eſt-il Dieu ?
R. Oüi, le Pere eſt Dieu.
D. Le Fils eſt-il Dieu ?
R. Oüi, le Fils eſt Dieu.
D. Le Saint-Eſprit eſt-il Dieu ?
R. Oüi, le Saint-Eſprit eſt Dieu.
D. Sont-ce trois Dieux ?
R. Non, ce ſont trois perſonnes, qui ne ſont qu’un ſeul Dieu ; c’eſt ce qu’on appelle la ſainte Trinité.
D. Y a-t’il quelqu’une de ces trois perſonnes qui ſoit plus ancienne, ou plus puiſſante que l’autre.
R. Non, elles ſont égales en toutes choſes.
D. Pourquoi ſont-elles égales en toutes choſes ?
R. Parce que ces trois perſonnes ont une même nature, et une même divinité.

§. 3.

D. Laquelle des trois perſonnes divines s’eſt fait homme ?
R. C’eſt Dieu le Fils, la ſeconde perſonne de la ſainte Trinité.
D. Que veut dire ſe faire homme ?
R. C’eſt prendre une corps et une ame ſemblable aux notres.
D. Pourquoi Dieu le Fils a-t’il pris un corps et une ame ſemblable aux notres ?
R. C’eſt pour nous racheter.

D. Que ſerions-nous devenus, ſi le Fils de Dieu ne nous eût pas racheté ?
R. Nous aurions été tous damnez.
D. Où le Fils de Dieu a-t’il pris un corps et une ame ?
R. Dans le ſein de la glorieuſe Vierge Marie ſa Mere, par l’opération du Saint-Eſprit.
D. Comment nomme-t’on le Fils de Dieu fait homme ?
R. On l’appelle Jeſus-Chriſt notre Seigneur.
D. Quel jour le Fils de Dieu fait homme eſt-il né ?
R. Il eſt né le jour de Noël.

§. 4.

D. Qu’a fait Jeſus-Chriſt ſur la terre ?
R. Il a enſeigné aux hommes à vivre ſaintement, et il leur en a mérité la grace.
D. Comment nous a-t’il mérité cette grace ?
R. C’eſt par ſes ſouffrances et par ſa mort.
D. Le Fils de Dieu fait homme eſt-il mort ?
R. Oüi, il eſt mort ſur une croix.
D. Pourquoi eſt-il mort ?
R. Il eſt mort pour le ſalut de tous les hommes.
D. Quel jour eſt-il mort ?
R. Il eſt mort le Vendredi Saint.
D. Quel jour eſt-il reſſuſcité ?
R· Il eſt reſſuſcité le jour de Pâques, le troſiéme jour après ſa mort.
D. Quel jour eſt-il monté au Ciel ?
R. Il eſt monté au Ciel le jour de l’Aſcenſion.
D. Quel jour a-t’il envoyé le Saint-Eſprit ?
R. Le jour de la Pentecôte.
D. Où eſt maintenant Jeſus-Chriſt ?
R. Comme Dieu il eſt par tout : Comme homme il eſt au Ciel et au ſaint Sacrement.

§. 5.

D. Mourrons-nous un jour ?
R. Oüi, quand il plaira à Dieu,

D. Que deviendra notre corps après la mort ?
R. On le mettra en terre.
D. Y reſtera-t’il toujours ?
R. Non, il reſſufcitera à la fin du monde, au jugement dernier.
D. Notre ame mourra-t’elle ?
R. Non, elle eſt immortelle.
D. Que deviendra notre ame après notre mort ?
R. Elle ira devant dieu, pour être jugée.
D. Sur quoi ſera-t’elle jugée ?
R. Sur le bien et le mal qu’elle aura fait.
D. Que deviendra notre ame après ce jugement ?
R. Elle ira en Paradis, ou en Enfer, ou en Purgatoire, ſelon qu’elle l’aura mérité.

§. 6.

D. Qu’eſt-ce que le Paradis ?
R. C’eſt un lieu de délices, où voyant dieu, on joüit d’un bonheur éternel.
D. Qui ſont ceux qui vont en Paradis ?
R. Ceux qui n’ont point offenſé dieu, ou qui l’ayant offenſé ont fait pénitence.
D. Qu’eſt ce que l’Enfer ?
R. C’eſt un lieu de tourmens, où les méchans ſeront éternellement punis avec les démons.
D. Qui ſont ces méchans qui vont en Enfer ?
R. Ce ſont ceux qui font des péchez mortels, et qui meurent ſans en faire pénitence.
D. Qu’eſt ce que le Purgatoire ?
R. C’eſt un lieu de peines, où les Juſtes achevent d’expier leurs péchez avant que d’entrer en Paradis.

§. 7.

D. Que eſt-ce que le Péché ?
R. C’eſt une déſobéïſſance à dieu.
D. Combien y a-t’il de ſortes de péchez ?

R. Il y en a de deux ſortes, le péché originel et le péché actuel.
D. Qu’eſt-ce que le péché originel ?
R. C’eſt un péché que nous apportons en venant au monde, dont Adam notre premier pere nous a rendu coupables.
D. Qu’eſt-ce que le péché actuel ?
R. C’eſt celui que nous commettons par notre propre volonté.
D. Combien y a-t’il de ſortes de péchez actuels ?
R. De deux ſortes, le péché mortel et le péché véniel.
D. Qu’eſt-ce que le péché mortel ?
R. C eſt celui qui nous fait perdre la grace ſantifiante et qui mérite l’Enfer.
D. Qu’eſt-ce que le péché véniel ?
R. C’eſt celui qui affoiblit en nous la grace ſantifiante, quoiqu’il ne nous l’ôte pas.
D. Quels ſont les péchez capitaux ou principaux ?
R. Il y en a ſept, Orgüeil, Avarice, Luxure, Envie, Gourmandiſe, Colere et Pareſſe.

§. 8.

D. Qu’eſt-ce qu’un Sacrement ?
R. C’eſt un ſigne ſenſible inſtitué par notre Seigneur Jeſus-Chriſt, pour nous ſantifier.
D. Combien y a-t’il de Sacremens ?
R. Il y en a ſept : Batême, Confirmation, Euchariſtie, Pénitence, Extrême-Onction, Ordre et Mariage.
D. Qu’eſt-ce que le Batême ?
R. C’eſt un Sacrement qui efface le péché originel et nous fait enfans de dieu et de l’Egliſe.
D. Qu’eſt-ce que la Confirmation ?
R. C’eſt un Sacrement qui nous donne le Saint-Eſprit avec l’abondance de ſes graces.

D. Qu’est-ce que l’Euchariſtie ?
R. C’eſt un Sacrement qui contient le Corps, le Sang, l’Ame et la Divinité de Jeſus-Chriſt, sous les especes ou apparences du pain et du vin.
D. Où ſe fait ce Sacrement ?
R. C’est à la sainte Meſſe.
D. Qu’est-ce que la Meſſe ?
R. C’est l’offrande du Corps et du Sang de Jesus-Christ fait à dieu par le Prêtre.

§. 9.

D. Qu’eſt-ce que la Pénitence ?
R. C’eſt un Sacrement qui remet les péchez commis après le Batême.
D. Que faut-il faire pour recevoir ce Sacrement ?
R. Il faut faire cinq choſes : 1. Examiner ſa conſcience 2. Avoir une grande douleur d’avoir offenſé dieu 3. Faire un ferme propos de ne plus l’offenſer. 4 Confeſſer tous ſes péchez à un Prêtre. 5. Satisfaire à dieu et à ſon prochain.
D. Qu’eſt-ce que l’Extrême Onction ?
R. C’eſt un Sacrement inſtitué pour le soulagement ſpirituel et corporel des malades.
D. Qu’eſt-ce que l’Ordre ?
R. C’eſt un Sacrement qui donne le pouvoir de faire les Fonctions Ecclésiastiques, et la grace pour les faire dignement.
D. Qu’eſt-ce que le Mariage ?
R. C’est un Sacrement, qui ſantifie l’alliance de l’homme et de la femme.

§. 10.

D. Que faut-il faire pour aller en Paradis ?
R. Il faut garder les Commandemens de dieu et de l’Egliſe.
D. Combien y a-t’il de Commandemens de dieu ?
R. Il y en a dix.

D. Recitez-les.
R. 1. UN ſeul dieu tu adoreras, et aimeras parfaitement.
2. dieu en vain tu ne jureras, ni autre choſe pareillement.
3. Les dimanches tu garderas, en ſervant dieu dévotement.
4. Pere et Mere honoreras, afin que tu vives longuement.
5. Homicide point ne feras, de fait ni volontairement.
6. Luxurieux point ne feras, de corps ni de conſentement.
7. Le bien d’autrui tu ne prendras, ni retiendras à ton eſcient.
8. Faux témoinage ne diras, ni mentiras aucunement.
9. L’œuvre de chair ne déſireras, qu’en mariage ſeulement.
10. Biens d’autrui ne convoitras pour les avoir injuſtement.
D. Qu’eſt-ce que l’Egliſe ?
R. C’eſt l’Aſſemblée des Fidéles, gouvernez par notre ſaint Pere le Pape et par les Evêques.
D. Peut-on être ſauvé hors de l’Egliſe ?
R. On ne peut être ſauvé que dans l’Egliſe.
D. Recitez les Commandemens de l’Egliſe.
R. 1. LES dimanches Meſſes oüiras, et Fêtes de Commandement.
2. Les Fêtes tu ſantifieras, qui te ſont de commandement.
3. Tous tes péchez confeſſeras, à tout le moins une fois l’an.
4. Ton Créateur tu recevras, au moins à Pâques humblement.

5. Quatre-Tems, Vigiles, jeûneras, et le Carême entierement.
6. Vendredi chair ne mangeras, ni le Samedi mêmement.

§. 11

D. de quel ſecours avons-nous beſoin pour obſerver les Commandemens ?
R. Nous avons beſoin du ſecours de la grace de dieu.
D. Comment pourrons-nous obtenir cette grace ?
R. En la demandant à dieu par la priere.
D. Quelle eſt la plus excellente priere ?
R. C’eſt le Pater, autrement l’Oraiſon dominicale.
D. Recitez-la en Latin et en François.


PATER noſter, qui es in cœlis

NOTRE Pere, qui etes aux Cieux.
1. Sanctificetur nomen tuum. 1. Que votre nom ſoit ſantifié.
2. Adveniat Regnum tuum. 2. Que votre regne arrive.
3. Fiat voluntas tua ſicut in cœlo & in terra. 3. Que votre volonté ſoit faite en la terre comme au Ciel.
4. Panem noſtrum quotidianum da nobis hodiè. 4. Donnez-nous aujourd’hui notre pain de chaque jour.
5. Et dimitte nobis debita noſtra, ſicut & nos dimittimus debitoribus noſtris. 5. Et pardonnez-nous nos offenſes, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offenſez.
6. Et ne nos inducas in tentationem. 6. Et ne nous induiſez point en tentation.
7. Sed libera nos à malo. Amen. 7. Mais délivrez-nous du mal. Ainſi ſoit il.

D. Par quelle priere l’Egliſe invoque-t’elle plus ordinairement la ſainte Vierge Marie ?
R. C’eſt par l’Ave Maria.
D. Recitez-le en Latin et en François.

1. AVE Maria, gratia plena, Dominus tecum. 1. JE vous ſaluë, Marie, pleine de graces, le Seigneur eſt avec vous.
2. Benedicta tu in mulieribus, & benedictus fructus ventris tui, Jeſus 2. Vous etes benie par deſſus toutes les femmes, et Jesus le fruit de vos entrailles eſt beni.
3. Sancta Maria, Mater Dei, ora pro nobis peccatoribus nunc & in hora mortis noſtræ. Amen. 3. Sainte Marie, Mere de Dieu, priez pour nous pécheurs maintenant et à l'heure de notre mort. Ainſi ſoit-il.

D. Où eſt contenu l’abrégé de ce qu’un Chrétien doit croire ?
R. C’eſt dans le Credo, ou Symbole des Apôtres.
D. Recitez-le en Latin et en François.

1. CREDO in Deum Patrem omnipotentem, Creatorem cœli et terræ. 1. JE crois en Dieu le Pere tout puiſſant, Créateur du ciel et de la terre.
2. Et in Jeſum Chriſtum, Filium ejus unicum, Dominum noſtrum. 2. Et en Jeſus-Chriſt ſon Fils unique notre Seigneur.
3. Qui conceptus eſt de Spiritu Sancto, natus ex Maria virgine. 3. Qui a été concu du Saint-Eſprit, eſt né de la Vierge Marie.
4. Paſſus ſub Pontio Pilato, crucifixus, mortuus & sepultus. 4. A ſouffert ſous Ponce Pilate, a été crucifié, eſt mort et a été enſeveli.
5. deſcendit ad inferos, tertià die reſurrexit à mortuis. 5. Eſt deſcendu aux Enfers, le troiſiéme jour eſt reſuſcité de mort à vie.
6. Aſcendit ad cœlos, ſedet ad dexteram Dei Patris omnipotentis. 6. Eſt monté aux Cieux, eſt aſſis à la droite de Dieu le Pere tout-puiſſant.
7. Inde venturus eſt judicare vivos & mortuos. 7. D’où il viendra juger les vivants et les morts.
8. Credo in Spiritum Sanctum. 8. Je crois au Saint-Esprit.
9. Sanctam Eccleſiam Catholicam, Sanctorum Communionem. 9. La ſainte Egliſe Catholique, la Communion des Saints.
10. Remiſſionem peccatorum. 10. La rémiſſion des péchez.
11. Carnis reſurrectionem. 11. La réſurrection de la chair.
12. Vitam æternam. Amen. 12. La vie éternelle. Ainſi ſoit-il.
§. 12

D. Faites un Acte d’Adoration.
R. MON dieu, je vous adore, je vous reconnois pour mon Créateur et mon Maître : je vous offre ma vie et tout ce que je poſſede.

D. Faites un Acte de Foi.
MON dieu, je crois fermement tout ce que croit et enſeigne la ſainte Egliſe, parce que c’eſt vous, ô mon dieu, qui l’avez dit.
D. Faites un Acte d’Eſpérance.
R. MON dieu, j’eſpere vos graces et mon ſalut par les mérites infinis de Jeſus-Chriſt mon Sauveur.
D. Faites un Acte de Charité.
R. MON dieu, je vous aime tout mon cœur, et plus que toutes choſes, parce que vous êtes infiniment aimable ; et j’aime mon prochain comme moi-même, pour l’amour de vous.
D. Faites un Acte de Contrition de vos péchez.
R. MON dieu, j’ai un extrême regret de vous avoir offenſé, parce que vous êtes infiniment bon et infiniment aimable, et que le péché vous déplaît : Pardonnez-moi par les mérites de Jeſus-Chriſt : Je me propoſe, moyennant votre grace, de ne plus vous offenſer, et de me confeſſer au plûtôt.
D. Faites un Acte de Remerciement.
R. JE vous remercie, mon dieu, de tous les biens, que j’ai reçus de vous, principalement de m’avoir crée, de m’avoir racheté par votre Fils, et de m’avoir fait enfant de l’Egliſe.