Bonheur manqué/VI

Paul Ollendorff (p. 9).
◄  V
VII  ►



VI


Mars
au crayon.


Tu peux baisser la tête et boutonner tes gants
            Pour me dérober ton visage,
Tu ne peux interdire aux cœurs extravagants
            De tressaillir à ton passage.

Tu n’empêcheras pas qu’un bohème joyeux
            Fasse l’école buissonnière,
Et que tout mon bonheur soit au fond de tes yeux,
            Ô toi qui seras la dernière.