Ouvrir le menu principal
Giacomo Casanova

Giacomo Casanova

aventurier et écrivain d'origine italienne ()


ŒuvresModifier

  • 1752 : Zoroastro, tragedia tradotta dal Francese, da rappresentarsi nel Regio Elettoral Teatro di Dresda, dalla compagnia de’ comici italiani in attuale servizio di Sua Maestà nel carnevale dell’anno
  • 1753 : La Moluccheide, o sia i gemelli rivali
  • 1769 : Confutazione della Storia del Governo Veneto d’Amelot de la Houssaie
  • 1772 : Lana caprina. Epistola di un licantropo
  • 1774 : Istoria delle turbolenze della Polonia
  • 1775 : Dell’Iliade di Omero tradotta in ottava rima
  • 1779 : Scrutinio del libro
  • 1780 : Opuscoli miscellanei - Il duello - Lettere della nobil donna Silvia Belegno alla nobildonzella Laura Gussoni
  • 1781 : Le messager de Thalie
  • 1782 : Di aneddoti viniziani militari ed amorosi del secolo decimoquarto sotto i dogadi di Giovanni Gradenigo e di Giovanni Dolfin
  • 1782 : Né amori né donne ovvero la stalla ripulita
  • 1786 : Soliloque d’un penseur
  • 1787 : Fac-simile Histoire de ma fuite des prisons de la République de Venise, qu’on appelle les Plombs Texte complet et formaté, à relire
  • 1788 : Icosameron ou histoire d’Edouard, et d’Elisabeth qui passèrent quatre vingts ans chez les Mégramicres habitante aborigènes du Protocosme dans l’interieur de notre globe, traduite de l’anglois par Jacques Casanova de Seingalt
  • 1789 - 1998 : Histoire de ma vie, (Manuscrit autographe des mémoires de Giacomo Casanova),
  • 1790 : Solution du probleme deliaque
  • 1790 : Corollaire a la duplication de l’Hexaedre donnée a Dux en Boheme
  • 1790 : Demonstration geometrique de la duplicaton du cube. Corollaire second
  • 1797 : À Léonard Snetlage, Docteur en droit de l’Université de Gottingue
  • 1860 : Mémoires de Jacques Casanova de Seingalt, écrits par lui-même. Nequidquam sapit qui sibi non sapit. Édition originale, la seule complète.

Voir aussiModifier