Atlas universel d’histoire et géographie/Calendriers

PRINCIPAUX CALENDRIERS.

On appelle Calendrier un catalogue ou tableau écrit de tous les jours de l’année, rangés par mois, avec la division des mois en jours ; on y joint le plus souvent certaines indications astronomiques, telles que les heures du lever et du coucher du soleil, l’entrée de cet astre dans chaque signe du zodiaque, le commencement des saisons, les phases de la lune ? ainsi que les époques fixées pour les actes religieux ou civils. Ce nom vient du mot calendae qui servait, chez les Romains, à désigner le premier jour de chaque mois. On croit que calendae est dérivé du vieux verbe latin calo (j’appelle, j’annonce), et que cette dénomination elle-même vient de ce que les pontifes romains chargés de régler le calendrier avaient l’habitude d’appeler le peuple dans le forum à chaque nouvelle lune, et de lui indiquer quelle devait être la durée de chaque mois.

Le calendrier a varié chez les différents peuples selon les diverses formes données à l’année. On distingue d’après cela trois sortes de calendriers, les uns solaires, les autres luni-solaires, d’autres enfin lunaires.

Calendriers solaires. On désigne ainsi ceux qui sont établis d’après la durée du cours du soleil et qui, au moyen de l’intercalation d’un jour tous les 4 ans, ramènent constamment dans la même saison et à la même époque le commencement de l’année, de façon à avoir pour année moyenne une durée de 365 jours 1/4, c.-à-d. une durée presque égale à la durée de l’année solaire. Tel est le calendrier en usage parmi nous et chez tous les peuples chrétiens. Il n’est autre que le calendrier introduit chez les Romains par J. César, et rectifié par le pape Grégoire XIII en 1582. Il s’est conservé sous sa forme primitive chez les Russes, les Grecs modernes et les chrétiens orientaux, qui n’ont pas encore adopté la réforme grégorienne.

Calendriers luni-solaires. Dans ces calendriers, les mois, réglés sur le cours de la lune, commencent et finissent avec une lunaison, mais pour que le renouvellement de chaque année puisse avoir lieu dans la même saison, il faut, à certains intervalles, ajouter un 13e mois, de sorte qu’après un certain nombre d’années, dont la réunion forme ce que l’on appelle un cycle, l’époque initiale de l’année se retrouve dans les mêmes circonstances astronomiques. Dans ces calendriers, comme dans les précédents, on a, pour année moyenne, 365 jours 1/4. Ils sont lunaires dans leurs détails et solaires dans leur ensemble. Tels étaient les calendriers en usage chez les Grecs et le calendrier macédonien ; tel fut le calendrier romain depuis Numa jusqu’à Jules César ; tels sont encore ceux qu’emploient les indigènes de l’Indoustan, les Chinois, les Japonais et les Mongols. A la même classe appartiennent le calendrier des Juifs et celui dont se sert l’église pour déterminer les époques de ses fêtes.

Calendriers lunaires. Dans la formation de ce calendrier, on n’a égard qu’au cours de la lune. Seulement on donne aux mois des durées plus ou moins longues, de façon que leur commencement puisse toujours répondre à peu près à une nouvelle lune naturelle ; en sorte qu’en réunissant un certain nombre d’années réglées par des calendriers de cette espèce, on doit toujours obtenir une année moyenne d'environ 354 jours, 8 heures. Ces années, du reste, sont des années vagues, en ce sens qu'elles parcourent successivement toutes les saisons. Le calendrier arabe, suivi par tous les peuples musulmans, est le seul qui se règle de cette manière.

Calendriers anciens.

Parmi les calendriers anciens, ceux qui présentent le plus d'intérêt au point de vue de l'histoire, les seuls sur lesquels nous possédions des renseignements suffisants, sont le calendrier juif, le calendrier athénien et le calendrier romain.

CALENDRIER JUIF.

Peu versés en astronomie, les anciens Juifs divisaient très irrégulièrement leur année. Même après Moïse, on ne commençait l'année qu'au printemps, à la nouvelle lune la plus voisine de l'ouverture de cette saison. Lors de la captivité de Babylone, les Juifs reçurent des Chaldéens quelques notions d'as-


tronomie. Ils leur empruntèrent les mois et les périodes d'intercalation. A partir d'Esdras et surtout des Machabées, le calendrier juif prit la régularité qu'il a conservée depuis. Le jour commençait à 6 heures du soir, les mois à chaque nouvelle lune ; ces mois avaient 30 et 29 jours alternativement ; l'année était de 354 jours, et on ne l'accordait avec celle du soleil qu'en intercalant sept mois dans une période de 19 ans, c.-à-d. en donnant un 13e mois a 7 années sur 19. Ce 13e mois, appelé Véadar ou Adar, avait 29 jours, et était ajouté aux années 3e 6e, 8e, 11e, 14e, 17e, et 19e de la période.

Les Juifs distinguaient deux espèces d'années, l'année sainte ou sacrée, qui commençait au printemps par le mois Nisan, et l' année civile, qui commençait à l'automne par le mois Thisri ; chacune avait son calendrier ; la seule différence qu'il y eût entre les deux calendriers était que le premier semestre de l'un était le dernier de l'autre, et réciproquement. C'est ce que nous avons indiqué cidessous en mettant devant les noms des mois des numéros qui indiquent l'ordre qu'ils occupent dans chaque année.

ANNÉE CIVILE. ANNÉE SACRÉE. NOMBRE de JOURS. MOIS CORRESPONDANTS.
1 Thisri. 1 Nisan. 30 Mars et avril.
2 Marchesvan. 2 Iar. 29 Avril et mai.
3 Kasleu. 3 Siban. 30 Mai et juin.
4 Tébeth. 4 Thamus. 29 Juin et juillet.
5 Schébath. 5 Ab. 30 Juillet et août.
6 Adar. 6 Elul. 29 Août et septembre-
7 Nisan. 7 Thisri. 30 Septembre et octobre.
8 Iar. 8 Marchesvan. 29 Octobre et novembre.
9 Siban. 9 Kasleu. 30 Novembre et décembre.
10 Thamus. 10 Tébeth. 29 Décembre et janvier-.
11 Ab. 11 Schébath. 30 Janvier et février.
12 Elul. 12 Adar. 29 Février et mars.
13 Vé-Adar ou Adar II. 29 Mars.


Le calendrier juif renfermait certains jours qui avaient des destinations particulières : 1° le jour du Sabbat, ou samedi, férié comme le jour du repos ; 2° la Pâque, que les Juifs célébraient en mémoire de leur passage de la mer Rouge, et en reconnaissance de ce que l'ange exterminateur avait épargné leurs premiers-nés durant leur séjour en Egypte ; c'est le soir du 14e jour de Nisan que cette fête commençait ; c'est alors qu'on immolait et qu'on mangeait l'agneau : elle durait 8 jours ; 3° la Pentecôte, ou jour des prémices, instituée en mémoire de la loi donnée sur le mont Sinaï ; elle se célébrait 50 jours après Pâques et durait 2 jours ; 4° la fête de l'Expiation ou du Pardon, célébrée le 10 Thisri ; le bouc émissaire Azasel était chargé des péchés du peuple ; 5° La Purification du Temple, instituée par Judas Machabée, fêtée le 25 Kasleu ; elle durait 8 jours ; 6° la fête appelée Purin, célébrée les 14 et 15 Adar, en mémoire d'Esther, qui avait sauvé le peuple Juif ; 7° celle des Trompettes, les 1 et 2 Thisri, où l'on célébrait le retour d'une nouvelle année.

CALENDRIER ATHÉNIEN.

Chez les Athéniens, l'année était divisée en douze mois lunaires. Le premier jour du mois était pour eux celui où la nouvelle lune se montrait le soir pour la première fois ; par conséquent la pleine lune marquait le milieu du mois. Mais comme le


mois lunaire se compose de 29 jours et 13 heures, ou à peu près, on fut obligé de faire les mois tantôt de 29 jours et tantôt de 30. Cette méthode de compensation est attribuée à Solon. Les mois de 30 jours furent appelés mois pleins (πληρειζ), et ceux de 29 mois caves (κοίλοι). Cependant les 12 mois lunaires ainsi disposés ne forment pas une période de temps égale à l'année solaire. Les Athéniens eurent alors recours à différentes combinaisons pour faire concorder, dans leurs mesures temporaires, les mouvements du soleil et ceux de la lune, combinaisons qui varièrent nécessairement avec leurs connaissances astronomiques. De là les divers cycles connus sous les noms de Diétéride (cycle de deux années), Triétéride (3 années), Tétraétéride (4 années), Octaétéride (8 années) et Ennéadécaétéride (19 années). Nous ne nous occuperons ici que des deux derniers cycles, qui sont les plus célèbres.

L’octaétéride ou cycle de 8 ans (όκτώ, huit ; έκοζ, année) est due à Callistrate, de Ténédos, qui vivait vers la fin du vie siècle av. J.-C. L'année lunaire, composée de 354 jours, était en arrière tantôt de 11, tantôt de 12 jours sur l'année solaire, qui en avait ordinairement 365 et qui en comptait 366 dans les années bissextiles. Mais comme au bout de 8 ans la différence est de 90 jours, il suffisait, pour rétablir la balance, d'intercaler, dans cet espace de 8 ans, 3 mois, chacun de 30 jours. C'est ce que l'on fit en intercalant un 13 e mois dans la 3e, dans la 5e et dans la 8e année ; de sorte que la différence se trouvait de 3 jours en moins au bout de la 3e, de 4 jours en plus au bout de la 5e, et nulle au bout de la 8e. En effet 8 années solaires font 2922 jours, et 8 années lunaires 2832 jours, qui, augmentées de 90 jours, c.-à-d. de trois mois intercalaires, donnent juste le même nombre ou 2922. Cependant ce cycle n’était pas d’une justesse rigoureuse. En effet, l’année lunaire, que l’on évalue approximativement à 354 jours, est réellement de 354 jours, 8 heures, 48 minutes, 30 secondes, ce qui, au bout de 8 ans, donne près de 2923 jours et demi, au lieu de 2922. Pour ne pas négliger ce jour et demi, on convint de faire alternativement les octaétérides de 2922 et 2925 jours en intercalant dans la seconde 3 jours de plus que dans la première.

L’octaétéride fut longtemps en usage dans la Grèce à cause de la facilité avec laquelle elle se pliait au calcul et de son rapport à l’olympiade, période de 4 ans, dont elle est le double. Aussi continua-t-on à s’en servir, même après l’invention de l’ennéadécaétëride et de la période de 76 ans, qui furent presque totalement réservées aux observations astronomiques, ainsi que le pensent plusieurs savants.

L’ennéadécaétéride ou cycle de 19 ans (Εννέα και δέκα) est due à l’astronome athénien Méton. Celui-ci prit pour base de sa réforme une observation du solstice d’été, qu’il fixa au 27 juin de l’année julienne 432 av. J.-C. La nouvelle lune qui suivit ce solstice marqua le commencement de la période de Méton. En ce temps-là, la véritable nouvelle lune arriva, pour le méridien d’Athènes, le 15 juillet, 7 h. 15 m. après midi. Les jours des Grecs commençaient le soir. Il en résulte donc que nous devons regarder le 16 juillet 432 av. J.-C. comme le premier jour du cycle de Méton. Cette période contenait 6940 jours, répartis entre 235 mois, dont 7 intercalaires. Ce nombre de mois fut divisé en 125 pleins ou de 30 jours, et 110 caves ou 29 jours seulement. Le nombre des mois pleins l’emportant de beaucoup sur ceux qui étaient caves, on ne pouvait les faire alterner comme dans l’octaétéride ; pour les placer convenablement les uns par rapport aux autres, on en revint à un ancien usage. On supposa que tous les mois étaient de 30 jours ; on eut donc 7050 jours, nombre qui excède de 110 celui des jours réellement compris dans la période de Méton, c’est-à-dire 6940. Comme il fallait avoir une quantité égale de mois caves, on divisa 6940 par 110 ; le quotient fut 63 jours, sur lesquels on décida d’en retrancher un qui fut le 63 e ; ce jour fut appelé έξαιρέσιμος, c.-à-d. retranchable. Pour le trouver, on partit du commencement de la période, et tous les mois dans lesquels on comptait successivement 63, le jour était retranché, et le mois devenait cave. Par cet arrangement, 8 années ordinaires eurent 354 jours, et les 4 autres 355. Une année intercalaire eut 383 jours ; cinq en eurent chacune 384, et une autre en eut 385. Les années de cette période de 19 ans, qui furent intercalaires, ou qui eurent un 13e mois, étaient les 2e, 5e, 8e, 11e, 13e, 16e et 19e.

Quoique la période de Méton fût bien plus exacte que toutes celles qui l’avaient précédée, elle n’était pas encore parfaite. Une légère erreur commise dans l’évaluation de la véritable durée des lunaisons fit qu’au bout de 76 ans on se trouva en avance d’un jour. Pour réparer cette erreur, Callipe de Cyzique, astronome célèbre, qui vivait sous le règne d’Alexandre, établit une période de 76 ans composée de 4 cycles de Méton, auxquels il ne changea rien, si ce n’est qu’il retrancha un jour au dernier d’entre eux.

L’usage du cycle de Méton s’est introduit parmi les Chrétiens et s’est perpétué jusqu’à nos jours : c’est la période connue sous le nom de Nombre d’or qui fait partie du Comput ecclésiastique. Cette dénomination de Nombre d’or vient, soit de ce que les Athéniens firent graver le calcul de Méton en lettres d’or sur les murs du temple de Minerve, soit de ce qu’on était dans l’usage autrefois de marquer en lettres d’or dans les calendriers perpétuels le chiffre désignant le rang d’une année dans le cycle lunaire de 19 ans.

Ces changements de cycle, l’incertitude où nous sommes au sujet de leur emploi dans la vie civile, l’absence de renseignements précis sur l’ordre des mois, font qu’il est absolument impossible d’établir une concordance absolue entre le calendrier athénien et le nôtre. La différence, soit en avance, soit en retard, peut quelquefois être de près de 30 jours. Mais comme les travaux des réformateurs du calendrier grec ont toujours eu pour but de concilier autant que possible la division par mois lunaires avec la marche des saisons, c’est toujours en dernier résultat à la division par saisons que nous devons en revenir. Aussi la meilleure concordance approximative est-elle encore la suivante :


Hécatombéon (30 jours) répondant à peu près à juillet.
Mois d’été Métagitnion (29 jours) août
Boédromion (30 jours) septembre
Pyanepsion (29 jours) octobre
Mois d’automne Mémactérion (30 jours) novembre
Posidéon (29 jours) décembre
Mois intercalaire. Posidéon II (30 jours) décembre-janvier
Gamélion (30 jours) janvier
Mois d’hiver Anthestérion (29 jours) février
Elaphébolion (30 jours) mars
Munychion (29 jours) avril
Mois de printemps Thargélion (30 jours) mai
Scirophorion (29 jours) juin.


Chaque mois commençait ou était censé commencer avec la lune ; c’est pourquoi le premier jour s’appelait νεομηνία, nouvelle lune, et le dernier jour ἔνηκαίνέα, vieille et nouvelle, c.-à-d. jour intermédiaire entre les deux lunes.

On divisait les jours du mois en trois séries, dont chacune portait le nom de décade (dixaine) ; la première se nommait la décade du mois commençant (άρχομένου) ou 5e tenant debout (par opposition à déclinant), ίσταμένου ; la seconde, la décade du milieu du mois (μεσοῦντος), ou la décade ajoutée à la première (έπι δεκάδι), après la première (μετά δεκάδα) ; enfin la troisième se nommait la décade du mois finissant, déclinant (φθίνοντος), s’en allant (άπιόντος), cessant (παυομένου) ; ou enfin ajoutée à (έπι), venant après (μετά), la vingtaine (είκάδα). — La dernière décade pouvait se compter de deux manières, comme on le voit dans le tableau suivant, soit en disant simplement : le 1er, le 2e jour de la troisième décade ; soit en comptant à reculons : le 10e avant le dernier, le 9e avant le dernier, etc.

Manière de compter les jours des mois grecs.

PREMIÈRE DÉCADE. SECONDE DÉCADE.
1. Νεομηνιά, mois nouveau.

2. Δευτέρα, second jour. 3. Τρίτη, troisième. 4. Τετάρτη, quatrième. 5. [texte grec], cinquième. 6. Έκτ, sixième. 7. Έβδόμη, septième. 8. Όγδόν, huitième. 9. Έννάτη, neuvième. 10. Δεκάτη, dixième.

Ίσταμένου

Ou άρχομένου μηνοζ du commencement du mois.

11. Πρώτη, premier jour.

12. Δευτέρα, second — 13. Τρίτη, troisième — 14. Τετάρτη, quatrième — 15. Πέμπτη, cinquième — 16. Έκτη, sixième — 17. Έβδόμη, septième — 18. Όγδόν, huitième — 19. Έννάτη, neuvième — 20. Δεκάτη, dixième —

Μεσούντοζ μηνοζ,

du milieu du mois.

TROISIÈME DÉCADE.

POUR LES MOIS DE TRENTE JOURS. POUR LES MOIS DE VINGT-NEUF JOURS.
21. Δεκάτη, dixième.

22. Έννάτη, neuvième. 23. Όγδόν, huitième. 24. Έβδόμη, septième 25. Έκτη, sixième. 26. Πέμπτη, cinquième. 27. Τετάρτη, quatrième. 28. Τρίτη; troisième. 29. Δευτέρα, second. 30. Φθίνοντοζ μηνόζ, de la fin du mois.

Πρώτη , premier.

Δευτέρα, second jour. Τρίτη, troisième. Τετάρτη, quatrième. Πέμπτ, cinquième. Έκτ, sixième. Έβδόμη, septième. Όγδόν, huitième. Έννάτη, neuvième.

Έπ' είκάόι

ou μετ' είκάδα , en sus de la vingtaine.

Έννάτη, neuvième.

Όγδόν, huitième. Έβδόμη, septième Έκτη, sixième. Πέμπτη, cinquième. Τετάρτη, quatrième. Τρίτη; troisième. Δευτέρα, second.

Φθίνοντοζ μηνόζ, de la fin du mois. Πρώτη , premier.

Δευτέρα, second jour. Τρίτη, troisième. Τετάρτη, quatrième. Πέμπτ, cinquième. Έκτ, sixième. Έβδόμη, septième. Όγδόν, huitième.

Έπ' είκάόι

ou μετ' είκάδα, en sus de la vingtaine.

Ένη καί νέα, le vieux et le nouveau. Ένη καί νέα, le vieux et le nouveau.
NOTA. Dans le Calendrier suivant, on a rejeté à la fin du mois, sans dates, les fêtes dont le jour ne peut être fixé.

CALENDRIER ATHÉNIEN.

JOURS. HÉCATOMBÉON. JOURS. MÉTAGITNION. JOURS. BOÉDROMION.
1 Néoménie et sacrifice à Hécate. 1 Néoménie et sacrifice à Hécate. 1 Néoménie et sacrifice à Hécate.
2 2 Sacrifice aux Euménides. 2
3 3 3
4 4 4 Victoire de Platée et Eleuthéries quinquennales.
5 Bataille de Leuctres. 5 5
6 6 Jour consacré à Apollon. 6 Victoire de Marathon.
7 Fêtes d'Apollon. Connidées, en l'honneur du tuteur de Thésée. 7 Fête de Thésée. 7 Fête d'Apollon et celle de Pan.
8 Jour consacré à Thésée. 8 8 Jour consacré à Thésée.
9 9 9
10 10 10
11 11 11
12 Chronies, en l'honneur de Saturne. 12 12 Charistéries ou actions de grâces pour le rétablissement de la liberté par Thrasybule.
13 13 13
14 Les petites Panathénées annuelles, consacrées à Minerve. 14 14 Combat des coqs, institué par Thémistocle en mémoire du combat de Salamine.
15 15 15 Agyrme ou rassemblement des initiés. Eleusines ou grands mystères.
16 Metœcies ou Synœcies, en mémoire de la réunion des bourgs de l'Attique. 16 16 Leur procession à la mer. Victoire de Chabrias à Naxos. <<<
17 17 17 Jour de jeûne. <<<
18 18 18 Sacrifice général. <<<
19 19 19 Lampadophorie ou procession des flambeaux. <<<
20 Théoxénies, en l'honneur des dieux étrangers. 20 20 Pompe d'Iacchus. Victoire de Salamine. <<<
21 21 21 Retour solennel des Initiés. <<<
22 Séances de l'Aréopage. 22 22 Epidaurie ou Commémoration de l'initiation d'Esculape. <<<
23 23 Séances de l'Aréopage. 23 Plémochoé, effusion mystérieuse d'eau. <<<
24 24 24 Jeux gymniques à Eleusis.
25 25 25 Victoire de Gaugamèle, vulgairement bèles.
26 26 26
27 27 27
28 Les grandes Panathénées quinquennales, en l'honneur de Minerve. 28 28
29 Androgéonies, fête expiatoire en mémoire de la mort d'Androgée, fils de Minos. 29 Métagitnies, en l'honneur d'Apollon. 29
30 Hécatombées, en l'honneur de Junon. Haloades, en l'honneur de Cérès. 30 30 Boédrornies, en l'honneur d'Apollon.
JOURS. PYANEPSION. JOURS. MÉMACTÉRION [1]. JOURS. POSIDÉON.
1 Néoménie et sacrifice à Hécate. 1 Néoménie et sacrifice à Hécate. 1 Néoménie et sacrifice à Hécate.
2 2 2
3 3 3
4 4 4
5 5 5
6 6 6
7 Pyanepsies, en l'honneur d'Apollon et de Diane ; Oschéphories en l'honneur de Bacchus. 7 Jour consacré à Apollon. 7 Jour consacré à Apollon.
8 Fête de Thésée. 8 Fête de Thésée. 8 Fête de Thésée. Posidéies ou fête de Neptune.
9 9 9 Fète consacrée aux Vents.
10 10 10
11 Sténie, préparation aux Thesmophories. 11 11
12 12 12
13 13 13
14 Ouverture des Thesmophories. 14 14
15 Second jour de cette fête consacré spécialement Cérès. 15 15 Proérosies, fête des semailles, en l'honneur de Cérès.
16 Jour de jeûne observé par les femmes qui le célébraient. 16 16 Fête funèbre en mémoire des Grecs tués à Platée.
17 Zémie, sacr1fice expiatoire usité par elles. 17 17
18 Diogme ou poursuite, dernier jour de cette fête. 18 18
19 19 19
20 20 Mémactéries, en l'honneur de Jupiter. 20
21 21 21
22 Dorpéie ou Festin. Apaturie en l'honneur de Bacchus. 22 22 Séances de l'Aréopage.
23 Anarrhysis ou sacrifice, Apaturie en l'honneur de Bacchus. 23 Séances de l'Aréopage. 23 Séances de l'Aréopage.
24 Courétis ou Toute, Apaturie en l'honneur de Bacchus. 24 Séances de l'Aréopage. 24 Séances de l'Aréopage.
25 25 25
26 26 26
27 27 27 Thoinies, Dionysiaques des champs ou du Pirée.
28 28 28 Ascholie, Dionysiaques des champs ou du Pirée.
29 Chalcies ou Pandémies, fête en l'honneur de Vulcain, célébrée par tous les forgerons de l'Attique. 29 29 Iobachie, Dionysiaques des champs ou du Pirée.
30


JOURS. GAMÉLION. JOURS. ANTHESTÉRION. JOURS. ÉLAPHÉBOLION.
1 Néoménie et sacrifice à Hécate. 1 Néoménie et Hydrophories, fêtes en mémoire du déluge. 1 Néoménie et sacrifice à Hécate.
2 2 2
3 3 3
4 4 4
5 5 5
6 6 6
7 Jour consacré à Apollon. 7 Jour consacré à Apollon. 7 Jour consacré à Apollon.
8 Fête de Thésée. 8 Fête de Thésée. 8 Jour de Thésée, et Asclépies ou fête d'Esculape.
9 9 9
10 10 10
11 11 Pithoégie, Dionysiaques lénéennes. 11 Phellos, Dionysiaques de la ville.
12 12 Choès, Dionysiaques lénéennes. 12 Phellos, Dionysiaques de la ville.
13 13 Chytres, Dionysiaques lénéennes. 13 Phellos, Dionysiaques de la ville.
14 14 14 Pandies, fête de Jupiter.
15 15 15 Chronies, en l'honneur de Saturne.
16 16 16
17 17 17
18 18 18
19 19 19
20 Cittophories, en l'honneur de Bacchus. 20 20
21 21 Diasies, fête hors de la ville, consacrée à Jupiter Mélichius. 21
22 Séances de l'Aréopage. 22 Séances de l'Aréopage. 22 Séances de l’Aréopage.
23 Séances de l'Aréopage. 23 Séances de l'Aréopage. 23 Séances de l’Aréopage.
24 Séances de l'Aréopage. 24 Séances de l'Aréopage. 24 Séances de l’Aréopage.
25 25 Petits mystères. 25
26 26 26
27 27 27
28 28 28
29 29 29
30 30
Gamélies, en l'honneur de Junon. Élaphébolies, en l'honneur de Diane.
Anacéies, fête de Castor et de Pollux.


JOURS. MUNYCHION. JOURS. THARGÉLION. JOURS. SCIROPHORION.
1 Néoménie et sacrifice à Hécate. 1 Néoménie et sacrifice à Hécate. 1 Néoménie et sacrifice à Hécate.
2 2 2
3 3 3
4 4 4
5 5 5
6 Delphinies, en l'honneur d'Apollon. 6 Naissance d'Apollon, Thargélie. 6
7 Jour de la naissance de ce dieu. 7 Naissance de Diane, Thargélie. 7 Jour consacré à Apollon.
8 Fête de Thésée. 8 Fête de Thésée. 8 Fête de Thésée.
9 9 9
10 10 Délies annuelles, en l'honneur d'Apollon. Lustration d'Athènes. 10
11 11 11
12 12 12 Scirophories, en l'honneur de Minerve, de Cérès et de Proserpine ; bataille de Mantinée.
13 13 13
14 14 14 Diipolies ou Bouphonies, sacrifice de boeufs à Jupiter Polieus, ou protecteur de la ville.
15 15 15
16 Munychies, fête de Diane, en mémoire de la victoire de Salamine en Cypre. 16 16
17 17 17
18 18 18
19 Diaisies équestres, ou cavalcade en l'honneur de Jupiter. 19 Callyntéries, fête lugubre en mémoire de la mort d'Agraule, fille de Cécrops. 19
20 20 Bendidies, en l'honneur de Diane. 20 Adonies, fête lugubre en mémoire de la mort d'Adonis.
21 21 21
22 Séances de l'Aréopage. 22 Séances de l'Aréopage. 22 Séances de l'Aréopage.
23 Séances de l'Aréopage. 23 Séances de l'Aréopage. 23 Séances de l'Aréopage.
24 Séances de l'Aréopage. 24 Séances de l'Aréopage. 24 Séances de l'Aréopage.
25 25 Plyntéries, fête triste en l'honneur de Minerve. 25 Horaïes, sacrifice au Soleil et aux Heures.
26 26 26
27 27 27
28 28 28 Héraclées, fête rurale en l'honneur d'Hercule.
29 Héraclées annuelles, en l'honneur d'Hercule. 29 29 Sacrifice à Jupiter sauveur.
30
Délies quinquennales. Arréphories ou Herséphories, en l'honneur de Minerve.

CALENDRIER ROMAIN.

Ovide, Plutarque, Solin, Censorin et Macrobe nous apprennent que dans l’origine, et du temps de Romulus, l’année romaine se composait de 10 mois seulement, et que Mars y tenait le premier rang. La vérité de cette indication est confirmée par les noms que portent encore les mois dont nous nous servons. Il est clair, en effet, que septembre, octobre, novembre et décembre, dont les appellations dérivent des noms de nombre septem (sept), octo (huit), novem (neuf), decem (dix), doivent avoir occupé les 7e, 8e, 9e et 10e rangs dans un calendrier où Mars occupait le premier. Il ne s’ensuit pas qu’il faille ajouter foi à Solin, Censorin et Macrobe, quand ils nous disent que cette année était de 304 jours. Plutarque nous semble avoir été mieux informé, quand il nous apprend que l’année de Romulus, bien que composée de 10 mois, contenait cependant 360 jours, partagés entre des mois d’inégale longueur.

Une année aussi irrégulière et aussi mal constituée devait être d’un usage fort incommode. Aussi Numa entreprit-il de réformer le calendrier romain. Il prit pour modèle l’année dont se servaient la plupart des peuples de la Grèce, mais comme le nombre pair de jours qui composait cette année lui paraissait funeste, il y ajouta un jour de plus, et la fit de 355 jours. Il porta de suite le nombre des mois de 10 à 12 en y ajoutant les mois de janvier et de février, placés, l’un au commencement, l’autre à la fin de l’année. Ces 12 mois étaient : janvier, 29 jours ; mars, 31 ; avril, 29 ; mai, 31 ; juin, 29 ; quintilis, 31 ; sextilis, 29 ; septembre, 29 ; octobre, 31 ; novembre, 29 ; décembre et février, 28. Le dernier de ces mois avait seul un nombre de jours pair : aussi était-il regardé comme très-malheureux.

Cette année, qui avait quelque conformité avec les révolutions de la lune, ne pouvait suivre le cours du soleil et l’ordre des saisons. Pour obvier à cet inconvénient, Numa fixa par chaque intervalle de 4 ans une intercalation de 22 jours la deuxième année, et une autre de 23 jours la quatrième année. Ce petit mois placé, non pas à la fin de l’année après février, mais dans l’intérieur de ce mois, entre le 23 et le 24, était appelé Mercedonius. Il en résultait une série de 1465 jours pour ces quatre années, et cependant quatre années de 365 jours 1/4 ne contiennent que 1461 jours. Il y avait donc une superfétation de 4 jours, qui dérangeait toute l’économie du cycle. Pour parer à ce nouvel inconvénient, on décida que les années romaines seraient classées par périodes de 24 années, subdivisées en 3 petites périodes de 8 années ; les deux premières réglées comme nous venons de le dire, tandis que la 3e au lieu de contenir 4 mois intercalaires, n’en renfermerait que 3, chacun de 22 jours, en tout 66, et non 90 comme dans les autres périodes ; par ce moyen, on regagnait 24 jours, ce qui ramenait le calendrier à son point de départ.

Telle fut la forme de l’année romaine sous les derniers rois et sous la république jusqu’à Jules César. Elle n’éprouva d’autre changement que le déplacement du mois de février, qui passa de la fin de l’année au 2e rang, ce qui eut lieu sous les décemvirs. Quant à l’intercalation, elle continua d’être placée dans le mois de février.

Si les précautions dont nous venons de parler avaient été régulièrement observées, l’année civile chez les Romains eût concordé assez bien avec l’année solaire. Mais les pontifes, qui étaient chargés de la rédaction du calendrier pour chaque année, s’en affranchirent fréquemment, suivant qu’ils voulaient plaire ou nuire aux gouverneurs, aux magistrats dont ils pouvaient à volonté prolonger ou diminuer la puissance. Il en résulta que le désordre


le plus complet finit par régner dans le calendrier romain ; une éclipse, dont la date romaine nous a été conservée par Tite-Live, nous montre qu’en l’an de Rome 565, 189 ans avant J.-C, le 1er janvier correspondait au 29 août julien.

Tel était l’état des choses lorsque Jules César entreprit la réforme du calendrier romain. Il fut secondé dans cette opération par un astronome d’Alexandrie nommé Sosigènes, qu’il avait connu lors de l’expédition qu’il avait faite en Egypte, quand il y poursuivit Pompée. Le calendrier romain devint solaire de luni-solaire qu’il était auparavant. La durée de l’année solaire ayant été estimée par Sosigènes de 365 jours et six heures, il fut décidé que l’année ordinaire serait de 365 jours, au lieu de 355 qu’elle avait eus jusqu’alors, et que l’on réserverait les six heures de surplus pour un jour intercalaire qu’on insérerait dans l’année tous les 4 ans, en sorte que cette année intercalaire serait de 366 jours. Pour se conformer à l’ancien usage, d’après lequel on plaçait toutes les intercalations entre le 23 et le 24 février, César y mit aussi le jour intercalaire, et il donna par là 29 jours au mois de février. Le 24 février se nommait le six des calendes de mars (le sextile des calendes) ; on se contenta de doubler ce jour, ce qui le fit nommer bissextilis.

Comme l’année ainsi réglée avait dix jours de plus que celle de l’ancien calendrier romain, on partagea ces 10 jours entre tous les mois qui jusqu’alors n’avaient eu que 29 jours, tels que janvier, avril, juin, sextilis, septembre, novembre et décembre. Les autres conservèrent leur longueur. César voulut aussi que l’année commençât 8 jours après le solstice d’hiver, c.-à-d. au 1er janvier. Pour amener ce résultat, il fut obligé de faire une intercalation extraordinaire de 2 mois, l’un de 34, l’autre de 33 jours, indépendamment de l’intercalation ordinaire, qui était de 23 jours ; les deux nouveaux mois furent placés entre novembre et décembre. L’année dans laquelle s’opéra cette importante réforme fut nommée, pour cette raison, l’année de confusion : elle contint en effet 445 jours, depuis le 13 octobre de l’an 47 avant notre ère en temps julien, qui correspondait alors au 1er janvier romain, jusqu’au 1er janvier julien de l’an 45.

Pour conserver le souvenir de ce grand Changement, Marc Antoine, alors consul, rendit un édit qui changeait le nom de Quintilis en celui de Julius (juillet), nom de César. Environ 30 ans après, Auguste imposa aussi son nom au mois Sextilis (Augustus, août).

Après la mort de César, la forme qu’il avait donnée à l’année fut mal comprise par ceux qui étaient chargés de la direction du calendrier. Au lieu d’intercaler dans la 5e année seulement, comme il était prescrit, ils intercalèrent dans la 4e, de sorte que dans les 37 premières années qui s’écoulèrent depuis la réformation, il y eut 12 intercalations au lieu de 9, et qu’ainsi l’année de Rome recula de 3 jours sur l’année julienne. Pour réparer cette erreur, Auguste ordonna qu’on omettrait les 3 premières intercalations à faire dans les années suivantes. Par cette omission, on se retrouva, en l’an 5 de notre ère, au point fixé par César.

Le calendrier romain, tel qu’il avait été constitué par Jules César, fut reçu dans tout l’empire romain ; il fut adopté par les Chrétiens, qui y adjoignirent seulement le cycle luni-solaire de Méton, ou Nombre d’or, pour la détermination de la fête de Pâques, qui, comme l’on sait, est en rapport avec le cours de la lune. À cela près, le calendrier julien resta le même jusqu’en 1582.

Nous donnons ici deux calendriers romains. Le premier, tiré de l’ouvrage de M. Ch. Dezobry, Rome au siècle d’Auguste, renferme moins de détails que le suivant sur les fêtes religieuses des Romains, mais présente un caractère plus authentique. Voici ce que dit M. Dezobry au sujet des matériaux dont il a fait usage. « Ce calendrier est copié d'un marbre antique trouvé à Rome vers la fin du xvie siècle, et connu sous le nom de Kalendarium Maffœiorum. Il est complété pour les nombres ordinaux de chaque fraction de mois, avec un fragment d'un autre calendrier antique appelé Kalendarium Prænestinum. On les trouve l'un et l'autre dans Gruter, p. 133 et sqq, dans le Thesaurus de Grævius, t. VIII, et dans Orelli, Inscript. lat., t. ii, p. 382 et sqq. On s'accorde généralement à reconnaître le premier, qui est presque complet, comme étant du siècle d'Auguste. Le marbre original ne fournissant aucune indication pour le 4 novembre, les 2, 3, 4 et 6 décembre, j'ai comblé cette lacune par un emprunt fait à un autre monument antique, connu sous le nom de Kalendarium Amiternum. J'ai également emprunté à un autre calendrier appelé Rustique, la longueur des jours et des nuits de chaque mois, qui est si utile pour connaître l'étendue des 12 heures du jour qui partageaient invariablement chaque journée romaine, du lever au coucher du soleil. » Le deuxième Calendrier, composé d'après les travaux de divers savants, est emprunté au Dictionnaire pour l'intelligence des auteurs classiques grecs et latins de Sabbathier, qui lui a donné le nom de Calendrier de Jules César.

Dans le premier calendrier, la lre colonne contient les lettres que les Romains appelaient Nundinales ; la 2e la division du mois en Calendes, Nones et Ides ; la 3e les indications relatives aux jours fastes, néfastes, comitiaux, etc., lesquels sont marqués par les lettres initiales F, N, C, ainsi que celles concernant les principales fêtes et quelques événements politiques ; la 4e renferme la traduction en français de toutes les expressions contenues dans les précédentes.

Lettres nundinales. Chaque année avait sa lettre nundinale, destinée à indiquer les jours de marché, qu'on appelait nundinæ, et qui revenaient tous les neuf jours. On employait dans les calendriers, pour marquer les jours de marché, 8 lettres (A, B, C, D, E, F. G, H), de manière que, dès que les huit étaient passées, la première en revenant indiquait le jour du marché. Chaque année cette lettre changeait, quoiqu'il puisse sembler au premier abord qu'il n'y ait pas lieu à changement ; mais comme l'année ne finissait pas juste avec la 8e lettre H (dans le calendrier ci-joint, par exemple, elle finit à l'E) ; il fallait compter de nouveau les premières lettres du calendrier suivant pour compléter les huit jours d'intervalle. Par exemple,


la lettre nundinale de l'année qui ouvre notre calendrier étant A, cette même année finissant à E, c.-à-d. à la 5 e lettre, la neuvaine ne sera complète qu'au D de l'année suivante ; le D sera donc la lettre nundinale.

Jours fastes, néfastes, etc. Quand la lettre N se rencontre dans la seconde colonne, elle signifie nefastus dies (jour néfaste), c.-à-d. pendant lequel on ne peut rendre la justice. La lettre F veut dire fastus (faste), jour où l'on peut la rendre. F P (fastus primum ou prima parte diei) signifient qu'on peut rendre la justice dans la première partie du jour ; et N P (nefastus prima parte diei) signifient le contraire. EN ou END (endolercisus ou intercisus, entrecoupé) indiquent qu'on peut plaider à certaines heures, et qu'on ne le peut pas à d'autres. C (comitialis) désigne le jour où se tiennent les comices. Q. Rex C. F. (quando Rex comitiavit, fas) signifient que : quand le roi (des sacrifices) a paru aux comices, c'est un jour faste. Enfin, Q. ST. Def. (quando stercus defertur) indiquent que l'on peut plaider aussitôt que les ordures ont été transportées hors du temple de Vesta. Il s'agit ici des cendres du feu qui était entietenu dans ce temple.

Calendes, Nones, Ides. Les calendes étaient le premier jour du mois ; les nones étaient le 7 dans les mois de mars, mai, juillet et octobre, et le 5 dans tous les autres mois ; les ides, qui sont toujours de 8 jours, tombaient au 15 des mêmes mois de mars, mai, juillet et octobre, et au 13 pour tous les autres mois. Après le jour des calendes, les jours suivants se comptent en ordre inverse jusqu'à celui des nones, en ordre inverse jusqu'à celui des ides, et en ordre inverse encore jusqu'aux calendes du mois suivant. Par exemple, Janvier : le 1er jour, calendes ; les 2, 3, 4, 5 sont le 4, le 3 avant les nones, la veille, le jour des nones ; du 6 au 13 inclusivement, le 8, le 7, le 6, le 5, le 4, le 3 avant les ides, la veille, le jour des ides ; du 14 au 31, le 19, le 18, le 17, etc., avant les calendes, et la veille des calendes de février. Il en est de même pour tous les autres mois, sauf l'irrégularité des nones et des ides, et le nombre des jours du mois qui change le nombre que l'on obtient quand on compte par les calendes. Il faut savoir aussi que le jour même des calendes, des nones et des ides, est une unité de ces mêmes nombres : ainsi, après le 13 février, il n'y a que 15 jours pour arriver au 28 ; le 14 février s'appelait cependant le XVI des calendes de mars, parce que le jour même des calendes, ou le 1er mars, est le 16e. Le tableau suivant résume toutes ces indications.

NOMS DES MOIS. LE 2e JOUR ÉTAIT LE LES NONES TOMBAIENT LE LE LENDEMAIN ÉTAIT LE LES IDES TOMBAIENT LE LE LENDEMAIN ÉTAIT LE
Janvier IV des Nones 5 VIII des Ides 13 XIX des calendes du mois suivant.
Février IV 5 VIII des Ides 13 XVI des calendes du mois suivant.
Mars VI 7 VIII des Ides 15 XVII des calendes du mois suivant.
Avril IV 5 VIII des Ides 13 XVIII des calendes du mois suivant.
Mai VI 7 VIII des Ides 15 XVII des calendes du mois suivant.
Juin IV 5 VIII des Ides 13 XIX des calendes du mois suivant.
Juillet VI 7 VIII des Ides 15 XVIII des calendes du mois suivant.
Août IV 5 VIII des Ides 13 XVII des calendes du mois suivant.
Septembre IV 5 VIII des Ides 13 XVIII des calendes du mois suivant.
Octobre VI 7 VIII des Ides 15 XIX des calendes du mois suivant.
Novembre IV 5 VIII des Ides 13 XIX des calendes du mois suivant.
Décembre IV 5 VIII des Ides 13 XIX des calendes du mois suivant.
IANVARIVS. JANVIER. IANVARIVS. JANVIER.
A K. IAN. F. ÆSCVLAPIO. VEIOVI. IN INSVLA. 1 Kalendes de Janvier. Faste. — Fête à Esculape MENTI. OB. EANDEM. CAVSAM. Fêtes à Carmente. — Jour amsr nommé
B iiii F et à Véjovis, dans l'Ile. OB. QVAM. CARM. A. pout la même cause que le iiie d'avant les
C iii C 2 Faste. D. III. IDVS. HIC. DIES. Ides.
D pr C 3 Comices. DICITVR. INSTITVTVS. A. Fête instituée, dit-on, par A. Mamercus
E NON. F 4 Veille (des Nones). Comices. MAMERCO JEMILIO. DICTATORE. Æmilius, dictateur, si, ce jour même, il
F viii F 5 Nones. Faste. SI. FIDENAS prenait Fidènes.
G vii C 6 Faste. EO. DIE. CEPISSET.
IMP. CAESAR. AVGVST. 7 Comices. — L'empereur Auguste, Hirtius et H xvii C IMPER. CÆSAR. AVGVS- 1 Comices. — César, empereur, est surnommé
HIRTIO ET PANSA. COSS. Pansa étant consuls, prend possession de TVS. IPSO. VII. ET Auguste, étant consul pour la septième
IMP. ORBIS. TERRARVM l'empire du monde. AGRIPPA COS. fois, et pour collègue ayant Agrippa.
AVSPICATVR. — TIBER Tibère César est créé Septemvir Epulon A xvi C . 17 Comices.
CAES. VII. VIR. EPVL. B xv C 18 Comices
CREATVS. . C xiiii C 19 Comices.
SIGNVM. IVSTITIÆ. AV- 8 Comices. — Statue érigée à la Justice d'Auguste, D xiii C 20 Comices.
H vi C GVSTÆ. M. APVLEIO ET M. Apuleius et Silius étant consuls. E xii C 21 Comices.
SILIO COSS. POSITVM. F xi C 22 Comices.
A v AGON. 9 Agonales. G x C 23 Comices.
B iiii EN. 10 Endotercisus, c'est-à-dire jour mixte. H viii C 24 Comices.
C iii KARM. 11 Karmentales. A viii C 25 Comices .
D pr C IANVM GEMINVM CLAY- 12 Veille (des Ides). Comices. — Auguste ferme B vii C 26 Comices.
DIT AVGVSTVS. le temple de Janus-Geminus. C vi C ÆDES CASTORIS ET POL- 27 Comices. — Le temple de Castor et Pollux
E EID. NP. 13 Ides. Néfaste d'abord. LVCIS DEDICATA EST. dédié.
F ix EN CORONA. QVERNA. EX. 14 Endotercisus. — Couronne de chêne mise, D v C 28 Comices.
SENATVS. CONSVLTO. SU- d'après un sénatus-consülte, sur la maison E iiii F 29 Faste.
PERPOSITA.EST. DOMVI. de l'empereur César-Auguste, parce que, F iii NP FERIÆ. EX. s. c. QVOD. 30 Néfaste d'abord. — Féries, parce qu'en ce
IMP. CÆSARIS. AVGVSTI. ce jour, il a pris les. provinces en guerre, EO. DIE. ARA. PACIS. jour, d'après un sénatus-consulte, l'Autel
ONERATAS. QVOD. EO. et rendu au peuple celles pacifiées. AVGVSTÆ. IN. CAMPO. de la paix d'Auguste fut dédié dans le
DlE. RECEPIT. PROVIN- Jour déclaré funeste par sénatus- consulte MARTIO. DEDICATA. EST. Champ-de-Mars, Drusus et Crispinus étant
CIAS ET. PACATAS. P. pour le même motif que tous les lendemains DRVSO. ET CRISPINO. consuls.
R. RESTITVIT — DIES. des Kalendes. COSS.
VITIOSUS. EX. S. C. OB
EANDEM. CAVSAM. QVAM. 15 Karmentales. Néfaste d'abord. G pr C 31 Veille (des Kalendes). Comices.
POSTRIDlE. OMNES. KAL-
LENDAS. Dies. Hor. viiiis Jour (le plus court) dè viiii heures et demie.
G xiix KARM. N. P PERLÆ. CAR. 15 Karmentales. Néfaste d'abord. Nox. Hor. xiiiis Nuit (la plus longue) de xiiii heures et demie.
FEBRVARIVS. FÉVRIER. MARTIVS. MARS.
H K. FEB. N 1 KALENDES de Février. Néfaste. D K. MAR. 1 KALENDES de Mars.
A iv N 2 Néfaste. E vi F 2 Faste.
B iii N 3 Néfaste. F v C 3 Comices.
C Pr. N 4 Néfaste. G iiii C 4 Comices.
D NON. CONCORDIÆ. IN. ARCE. FERLÆ. EX. S. C. QVOD. EO. DIE. IMPERATOR. CÆSAR. PONTIFEX. MAXIMVS. TRIB. POTEST. XXI. COS. XIII. A. S. P. Q. ROMANO. PATER. PATRIÆ. APPELLATVS. 5 Nones, — Fêtes à la Concorde, dans la Forteresse, d'après un sénatus-consulte, parce que ce jour l'empereur César, Pontife Maxime, investi pour la 21e fois de la puissance tribunitienne, consul pour la 13e fois, a été appelé par le sénat et le peuple romain, Père de la patrie. H iii C 5 Comices.
E viii N 6 Néfaste. A Pr. NP HOC. DIE CÆS. PONTIF. MAX. FACT. EST. QVIRINIO ET VALGIO COSS. 6 Veille fdes Nones). Néfaste d'abord. — César créé Pontife Maxime, Quirinius et Valgius étant consuls.
F vii N 7 Néfaste. B NON. F. 7 Nones. Faste.
G vi N 8 Néfaste. C viii F 8 Faste.
H v N 9 Néfaste. D vii C 9 Comices.
A iv N 10 Néfaste. E vi C 10 Comices.
B iii N 11 Néfaste. F v C 11 Comices.
C Pr. N 12 Néfaste. G iiii C 12 Comices.
D EID. NP 13 Ides. Néfaste d'abord. H iii EN 13 Endotercisus, ou Jour mixte.
E xvi N 14 Néfaste. A PR. EQ. NP 14 Veille (des Ides). Equiries. Néfaste d'abord.
F xv LVPER. NP 15 Lupercales. Néfaste d'abord. B EID. NP 15 Ides. Néfaste d'abord.
G xiv EN 16 Endotercisus, ou Jour mixte. C xvii F 16 Faste.
H xiii QVIR. NP 17 Quirinales. Néfaste d'abord. D xvi LIB. NP 17 Libérales. Néfaste d'abord.
A xii C. 18 Comices. E xv C 18 Comices.
B xi C 19 Comices. F xiiii OVIN. N 19 Quinquatries. Néfaste.
C x C 20 Comices. G xiii C 20 Comices.
D ix FERAL. F 21 Férales. Faste. H xii C 21 Comices.
E viii C 22 Comices. A xi C 22 Néfaste.
F vii TER. NP 23 Terminales. Néfaste d'abord. B x TVBIL. NP 23 Tubilustrum. Néfaste d'abord.
G vi REGIF. N 24 Regifuge. Néfaste d'abord. C viiii Q REX C. F. 24 Quand le Roi s'enfuit du Comitium.
H v C 25 Comices. D viii C 25 Comices.
A iv EN 26 Endotercisus, ou jour mixte. E vii C 26 Comices.
B iii EQ. NP 27 Equiries. Néfaste d'abord. F vi NP HOC DIE CÆSAR ALEXAND. RECEPIT. 27 Néfaste d'abord. — Ce jour César reprend Alexandrie.
C Pr. C 28 Veille (des Kalendes). Comices. G v C 28 Comices.
H iiii C 29 Comices.
Dies. Hor. xs. Jour de x heures et demie. A iii C 30 Comices.
Nox. Hor. xiiis. Nuit de xiii heures et demie. B Pr. C 31 Veille (des Kalendes). Comices.
Dies. Hor. xii, Jour de xii heures.
Nox. Hor. xii. Nuit de xii heures.

APRILIS. AVRIL. MAIVS. MAI.
C K. APR. N 1 Kalendes d'Avril. Néfaste. A K. MAI. N 1 KALENDES de Mai. Néfaste,
D iiii C 2 Comices. B vi F COMP. 2 Faste. — Compitales.
E iii C 3 Comices. C v C 3 Comices.
F PR. C LVDI. MATR. MAG. 4 Veille (des Nones). — Comices. D iiii C 4 Comices.
GNON. lvd. Jeux de la Grande Mère. E iii C 5 Comices.
H viii NP Lvdi 5 Nones. — Jeux. F Pr. C 6 Veille (des Nones). Comices.
A vii N Lvdi 6 Néfaste d'abord. — Jeux. G NON. N 7 NONES. Néfaste.
B vi N Lvdi 7 Néfaste. — Jeux. H viii F 8 Faste.
C v N Lvdi s Néfaste. — Jeux. A vii LEM. N 9 Lémurales. Néfaste.
D IV N LVDI IN CIRC. 9 Néfaste. — Jeux. B vi C 10 Comices.
E iii N 10 Néfaste. — Jeux dans le Cirque. C v LEM. N 11 Lémurales. Néfaste.
F Pr. N lyd cereri 11 Néfaste. D iv NP LVD. MART. IN CIRC. 12 Néfaste d'abord. — Jeux Martiaux dans le Cirque.
G EID. NP. LVDI 12 Veille (des Ides). Néfaste. — Jeux à Cérès. E iii LEM. N 13 Lémurales. Néfaste.
H •xiix N Lvdi 13 Ides. Néfaste d'abord. — Jeux. F Pr. C 14 Veille (des Ides). Comices.
A xvii FORD. NP LUDI 14 Néfaste. — Jeux. • G EID. NP 15 Ides. Néfaste d'abord.
B xvi N Lvdi 15 Fordicides. Néfaste d'abord. — Jeux. H xvii F 16 Faste.
C xv N Lvdi 16 Néfaste. — Jeux. A xvi C 17 Comices.
D xiv N Lvdi 17 Néfaste. — Jeux. B xv C 18 Comices.
E xiii CER. N L VDI IN CIR. 18 Néfaste. — Jeux. C xiiii C 19 Comices.
F xii N 19 Céréales. Néfaste. — Jeux dans le Cirque. D xiii C 20 Comices.
G xi PAR. NP 20 Néfaste. E xii AGON. NP 21 Agonales. Néfaste d'abord.
H x N 21 Parilies. Néfaste d'abord. F xi N 22. Néfaste.
A ix VIN. NP 22 Néfaste. G x TVB. NP 23 Tubilustrum. Néfaste d'abord.
B viii C 23 Vinales. Néfaste d'abord. H viiii Q. REX C. F. 24 Quand le Roi s'enfuit du Comitium.
C vii ROB. NP 24 Comices. A viii C 25 Comices.
D vi F 25 Robigales. Néfaste d'abord. B vii C 26 Comices.
E v C 26 Faste. C vi C 27 Comices.
F iv NP LVD. FLOR. FERIÆ. EX. S. C. QVOD. EO. DIE. EDES. ET, VESTE. IN. DOMO, CAÆSARIS. AVGVSTI. PONTIFICIS. MAX. DEDICATA. EST. QVIRINIO. ET. VALGIO. COSS. 27 Comices. D v C 28 Comices.
G iii C Lvdi 28 Néfaste d'abord. — Jeux floraux. E iiii C 29 Comices.
H Pr. C Lvdi Féries, d'après un sénatus-consulte, parce que ce jour un temple fut dédié à Vesta, dans la maison de César-Auguste, Pontife Maxime, Quirinius et Valgius étant consuls. F iii C 30 Comices.
Dies. !lOR. xiii.. 29 Comices. — Jeux. G Pr. C 31 Veille (des Kalendes). Comices.
Nox. Hor. xs. 30 Veille (des Kalendes). Comices. — Jeux. Dies. Hor. xiiiis. Jour de xiiii heures et demie.
Jour de xiii heures et demie. Nox. Hor. viiiis. Nuit de viiii heures et demie.
Nuit de x heures et demie.

IVNIVS. JUIN. IVLIVS. JUILLET.
H K. IVN. N MART. CAR. MONET. l KALENDES de Juin. Néfaste. — Sacrifice à Mars, à Carna, à Moneta. F K. IVL. N. 1 KALENDES de Juillet. Néfaste.
G VI N 2 Néfaste.
A nn F 2 Faste. Hv N 3 Néfaste.
Bm c 3 Comices. A nn NP 4 Néfaste d'abord.
C PR. C 4 Comices. Bm POPVLIF. NP 5 Retraite du peuple. Néfaste d'abord.
D NON. 5 NONES. C PR N L VDI APOLLIN. 6 Veille (des Nones). Néfaste. — Jeux Apollinaires
E viii N 6 Néfaste.
F vii N 7 Néfaste. D NON. N LVDI 7 Nones. Néfaste. — Jeux.
G VI N MENT. IN CAPIT. 8 Néfaste. — Sacrifice à Mens sur le Capitolin. E VIII N LVDI 8 Néfaste. — Jeux.
F VII N LYDI 9 Néfaste. — Jeux.
H v VEST. NP 9 Vestalia. Néfaste d'abord. G VI C LVDI 10 Comices.- Jeux.
AIV N 10 Néfaste. Hv C LVDI 11 Comices — Jeux.
Bm MAT. N 11 Matrales. Néfaste. A iiii NP LVDI 12 Néfaste d'abord. — Jeux.
C PR. N 12 Veille (des Ides). Néfaste. B iii C LVD. IN CIRC. 13 Comices. — Jeux dans le Cirque.
D EID. NP 13 IDES. Néfaste d'abord. C PR. C MERK 14 Comices. — Marché.
E xiix N 14 Néfaste. D EID. NP MERK 15 Ides. Néfaste d'abord. — Marché.
F XVII FQ. ST. DEF. 15 Faste. Quand on emporte les ordures. E XVII F MERK 16 Faste. — Marché.
G XVI C 16 Comices. F XVI C MERK 17 Comices. — Marché.
H xv C 17 Comices. G xv C MERK 18 Comices. — Marché.
A xiiii C 18 Comices. H XIV LVCAR. NP MERK 19 Lucaries. Néfaste d'abord. — Marché.
B xiii C 19 Comices. A xiii C lvd. vict. Cæsar. 20 Comices. — Jeux pour la victoire de César.
C xii C 20 Comices. B XII LVCAR. LVDI 21 Lucaries. — Jeux.
D xi C 21 Comices. C XI C LVDI 22 Comices. — Jeux.
E x C 22 Comices. Dx NEPT. LVDI 23 Neptunales. — Jeux.
F viiii C 23 Comices. E viiii N LVDI 24 Néfaste. — Jeux.
G viii C 24 Comices. F VIII FVRR. NP LVDI 25 Furrinales. Néfaste d'abord. — Jeux.
H vii C 25 Comices. G VII C LVDI 26 Comices. — Jeux.
A vi C 26 Comices. H VI C IN CIRC. 27 Comices. — Jeux dans le cirque.
B v C 27 Comices. Av C IN CIRC. 28 Comices. — Jeux dans le cirque.
C iiii C 28 Comices. B iiii C IN CIRC. 29 Comices. — Jeux dans le cirque.
D iii C 29 Comices. C iii C IN CIRC. 30 Comices. — Jeux dans le cirque.
E pr. C 30 Veille (des Kalendes). Comices. D pr. C 31 Veille (des Kalendes). Comices.
DIES. HOR. XV. Jour de xv heures. DIES. HOR. XIIIIS. Jour de xiiii heures et demie.
Nox. HOR. VIIII. Nuit de viiii heures. Nox. HOR. viiiis. Nuit de viiii heures et demie.

AVGVSTVS. AOUT. SEPTEMBER. SEPTEMBRE.

41

E K. AVG. NP

F IV N FER. HOC DIE C. C.tESAR

G III C

(-(PR. C

A. NON. F.

B VIII F

C VII 0

D YI C

VICIT HISP.

E v NP noe DIE C.tESAR HISPALI

F IV C

G III C

H PR. C

A EID. NP

B XIX F.

C XliX C

0 XVII C

VIC.

E xvr PORT. NP.

F xv C

G XIII! YIN. F. P.

H XIII C

A XII CONS. NP

B XI EN

C x VOLC. NP

D VIIII C

E vm OPIC. NP

F VII C

G VI VOLT. NP

H V NP H. D. ARA VICTORI.tE IN

AIIII F

B m F

C PR. C

CVRIA DEDIC. EST.

DIES. HOR. XIII.

Nox. HOR. XI.

1 KALENDES d'Auguste. Néfaste d'abord.

2 Néfaste. — Férales. — En ce jour C. César

soumet l'Espagne.

3 Comices.

4 Veille (des Nones). Comices.

5 NoNES. Faste.

ô Faste.

7 Comices.

8 Comices.

9 Néfaste d'abord. — En ce jour César prend

Hispalis.

10 Comices.

li Comices.

12 Yeille (des Ides). Comices.

13 InEs. Néfaste d'abord.

Il.1: Faste.

15 Comices.

16 Comices.

l7 Portumnales. Néfaste d'abord.

lS Comices.

19 Yina~es. Féries publiques.

20 C01IllCfilS.

21 Consualia. Néfaste d'abord.

22 Jour mixte.

23 Volcanales. Néfaste d'abord.

24 Comices.

25 Opiconsives. Néfaste d'abord.

21) Comices.

27 Volturnales. Néfaste d'abord.

28 Néfaste d'abord. — Ce jour, Dédicace de

l'Autel de la Victoire dans la Curie.

29 Faste.

30 Faste.

31 Veille (des Kalendes). Comices.

Jour de xm heures.

Nuit de XI heures.

D. K. SEPT. N. HOC DIE FER. NEP.

E IIII N

F III NP

G PR. C I,.VDI ROMANI

H NON. F LVDI

A VIII F LVDI

B VII c LVDI

C VI C LVDI

D v c LVDI

E IV C LVDI

Fm C LVDI

G PH. N LVDI

H EID. NP

A XIIX F EQVOR. PROB.

B XVII N L VD. ROM. IN CIRC.

è XVI C IN CIRC.

D XV C IN CIRC.

E Xliii C IN CIRC. F XIII c IN CIRC.

G XII C MERK.

H XI c MERK.

A X C MERK~

B VIII! NP MERK. H. D. AVGVSTI

C VIII C

D VII C

E VI C

F v c

G Im c

H III Ji,

A PR. C

NATALIS LVDI CIRC.

DIES. HOR. XII.

Nox. HOR. XII.

1 KALENDES de Septembre. Néfaste.- Ce jour,

Féries à Neptune.

2 Néfaste.

3 Néfaste d'abord.

4 Veille Ldes Nones). Comices. — Jeux Romains.

5 NoNES. Faste. -.Jeux.

(:) Faste. — Jeux.

7 Comices. — Jeux.

8 Comices.- Jeux.

9 Comices.- Jeux.

10 Comices.- Jeux.

11 Comices.- Jeux.

12 Veille (des Ides). Néfaste. -Jeux.

1:1 InEs. Néfaste d'abord.

i 4 F•1ste. — Revue de la cavalerie.

l5 Néfaste.- Jeux Romains dans le cirque.

16 Comices. -,Jeux dans le cirque.

i 7 Comices. -.Jeux dans le cirque.

18 Comices. -Jeux dans le cirque.

19 Comices. -Jeux danf? le cirque

20 Comices. — ~iarché.

21 Comices. -Marché.

22 Comic()s. — Marché.

23 Néfaste d'abord. — Marché.

Jour natal d'l).uguste. Jeux du cirque

24 Comices. • --

25 Comices.

26 Comices.

27 Comices.

28 Comices.

29 Faste.

30 Veille (des Ka1enùes). Comices.

Jour de xn heures.

Nuit de XII heures. OCTOBER. OCTOBRE.

~K. OCT. N. 1 KALENDES d'Octobre. Néfaste.

C VI F 2 Faste.

D v c 3 Comices.

E IIII c 4 Comices.

Fm c 5 Comices.

G PR. c 6 Veille (des Nones). Comices.

H NON. F 7 NoNES. Faste.

A VIII F 8 Faste.

B VII c 9 Comices.

C VI c 10 Comices.

Dv :MED.NP 11 Meditrinalia. Néfaste d'abord.

E IV AVGVST. NP 12 Augustales. Néfaste d'abord.

Fm FONT. NP 13 Fontanales. Néfaste d'abord.

G PR. EN 14 Veille fdes Ides)..Tour mixte.

H EID. NP. 15 InEs. Néfaste d'abord.

A XVll F 16 Faste.

B XVI c 17 Comices.

c xv c 18. Comices.

D XIV ARM. NP 19 Armilustre. Néfaste d'abord.

E XIII C 20 Comices.

F XII c 21 Comices.

G Xl. c 22 Comices.

Hx c.. 23 Comices.

A VIII! C 24 Com:ices.

B Vlli c 25 Comices.

C VII c 26 Comices.

0 VI C LVDI VICT 27 Comices. -Jeux de la Victoire.

Ev C LVDI 28 Comïces. — Jeux.

F IV C LVDI 29 Comices. — Jeux.

Gm C LVDI 30 Comices.- Jeux.

H PR. C LVDI 31 Veille (des Kalendes). Comices.- Jeux.

DIES. HOR. XS. Jour de x heu~es et demie

Nox. HOR. :XIns. Nuit de XIII heures et demie.

NOVEMBER.

A K. NOVEM. F

B• IIII F

Cm c

D PR. c

E NON. F

F VIII F LVDI

G VII C LVDI

H VI C LVDI

Av C LVDI

B IV C LVDI

Cm C LVDI

D PR. C LVDI

E EJD. NP EPVL. INDICT.

F XliX F EQVOR. PROB.

G XVli C LVD. PLEB. IN CIRC.

H XVI C IN CIRC.

A xv C IN CIRC.

B Xllii C MERK.

Cxm C MERK.

D XII C MERK.

E XI c

Fx c

G IX c

H VIII C

A VII c

B VI c

cv c

D nu c

Em F

F PR. c

Dms. HOR. VIIIIS.

Nox. HOR. XIIIIS.

NOVEMBRE.

1 KALENDES de Novembre. Faste.

2 Faste.

3 Comices.

4 Veille (des Nones). Comices.

5 NONES. Faste.

6 Faste. -Jeux.

7 Comices. — Jeux.

8 Comices. ~ Jeux.

9 Comices. — Jeux.

10 Comices. -Jeux.

11 Comices. -Jeux.

12 Veille (des Jdesl. Comices.- Jeux.

13 IDES., Néfaste d'abord.- Banquet sacré indique.

14 Faste. — Hevue de la cavalerie.

15 Comices. — Jeux Plébéiens dans le cirque.

16 Comices. — Jeux dans le cirque.

17 Comices. — Jeux dans le cirque.

18 Comices. — Marché.

19 Comices. -Marché.

20 Comices. — Marché.

21 Comices.

22 Comice1i.

23 Comices.

24 Comices.

25 Comices.

26 Comices.

27 Comices.

28 Comices,

29 Faste.

30 Veille (des Kalendes). Comices.

Jour de VIIII heures et demie.

Nuit de Xliii heures et dem,ie. DECEMBER. 1 DÉCEMBRE. DECEMBER. DÉCEMBRE.

G K. DEC. N 1 KALENDES de Décembre. Néfaste. ' A xnn OPAL. NP 19 Opales. Néfaste d'abord.

HIIII N 2 Néfaste. B XIII C 20 Comices.

Am N 3 Néfaste. C XII DIV. NP 21 Fête de la Déesse (Angeronia). Néfaste d'a-

B PR. C 4 Veille (des Nones). Comices. bord.

C NON. F 5 NONES. Faste. D XI c 22 Comices.

D VIII F 6 Faste. Ex LAR. NP 23 Larentinales. Néfaste d'abord.

E VII c 7 Comices. F VIIII C 24 Comices.

F VI c 8 Comices. G VIII C 25 Comices.

G v c 9 Comices. H VII c 26 Comices.

H nn C 10 Comices. A VI c 27 Comices.

Am AGON. NP 11 Agonales. Néfaste d'abord. Bv c 28 Comices.

B PR. EN 12 Veille (des Ides). Jour mixte. C IIII F 29 Faste.

C EID. NP 13 InEs. Néfaste d'abord. Dm F 30 Faste.

D XIX F 14 Faste. E PR. c 31 Veille (des Kalendes). Comices.

E xnx CONS. NP.. 15 Consualia. Néfaste d'abord.

F XVII C 16 Comices.

G XVl SAT. FERL'E SATVRN. 17 Saturnales. Féries de Saturne. DIES. IIOR. Vliii. Jour de vnn heures.

H xv c 18 Comices. Nox. HOR. xv. Nuit de xv heures.

CALENDRIER DE JULES CÉSAR.

LETTRES NUNDINALES. JOURS FASTES, NÉFASTES, ETC. JOUR DU MOIS CALENDES, NONES ET IDES. JANVIER (Januarius), sous la protection de Junon. LETTRES NUNDINALES. JOURS FASTES, NÉFASTES, ETC. JOUR DU MOIS CALENDES, NONES ET IDES. FÉVRIER (Februarius), sous la protection de Neptune.

A F. 1 Kalendis Jan.

Sacrifices à Janus, à Junon, à Jupiter et à Esculape.

B F. 2 IV Nonas.

C C. 3 III Nonas.

D C. 4 Pridie Nonas.

E F. 5 Nonis Januar.

F F. 6 VIII Idus.

G C. 7 VII Idus.

H C. 8 VI Idus.

A 9 Idus.

B EN. 10 IV Idus.

C N. P. 11 III Idus.

D C. 12 Pridie Idus.

E N. P. 13 Idibus Januar.

F EN. 14 Xl'X Kal. Febr

G 15 XVIII Kal. Febr.

H 16 XVII Kal. Febr.

A c. 17 XVI Kal. Febr.

B c. 18 xv Kal. Febr. c c. 19 XIV Kal. Febr.

D c. 20 XIII Ka!. Febr.

E c. 21 XII Ka!. Febr.

F c. 22 XI Kal. Febr.

G c. 23 x Ka!. Febr.

H c. 24 IX Kal. Febr.

A C. 25 VIII Kal. Febr.

B c. 26 VII Ka!. Febr. c c. 27 VI Kal. Febr.

D c. 23 v Kal. Febr.

E F. 29 IV Kal. Febr.

F F. 30 lli Kal..l<'ebr.

G F. 31 Pridie Kal. Febr. ui ui

Ill"" JOURS :0;g JANVIER (JANUARIUS) 1 ""...:1 CALENDES ~ < FASTES, p

t-<Z NÉFASTES, ç:; !-<- SOUS LA PROTECTION DE JUNON. ""1=1 (fl NONES ET IDES...:lpz ETC. ~ p z ~

H N. 1 Kalendis Febr.

Jour malheureux, Dies ateT. A N. 2 IV Nonas.

Coucher de l'F:crevisse. n N. 3III Nonas.

c N. 4 Pridie Nonas.

Lever de la Lyre. Coucher au soir de l'Aigle. D 5 Nonis Fe br.

E N. 6VHI Id us.

F N. 7 VII Id us.

Sacrifices à Janus. G N. 8 VI Id us.

Les Agonales. H N. 9 v Id us.

Milieu de l'hiver. A N. 10 IV Id us.

Les Carmentales. B N. Il III Id us.

Les Compitales. c N. 12 Pridie Idus.

Les Trompettes font des publications par la D N. P. 13 ldibns Febr.

ville en habit ùe femme.

Jour vicieux par arrêt du sénat. E c. 14 XVI Kal. Mart.

A Carmenta, Porrima et Postversa. F N. P. 15 xv Kal. Mart.

A la Concorde. Commencement du coucher G EN. 16 XIV Ka!. Mart.

au matin du Lion. H N. P. 17 XIII Kal. Mart.

Le soleil dans le Verseau. A C. 18 Xli Kal. Mart.

B c. 19 XI Kal. Mart.

c c. 20 x Kal. Mart.

D F. 121 IX Kal. Mart.

E c. 22 VIII Kal. Mart.

F N. P. 23 VII Kal. IVIart.

Coucher de la Lyre. G N. 24 VI Kal. Mart.

Les fêtes Sementines ou des Semailles. H c. 25 v Kal. l.Ylart.

A EN. 26 IV Kal. Mart.

B N.P. 27 III Kal. Mart.

A Castor et Pollux.. c c. 28 Pridie Kal. Mart.

Les lî:quiries au champ de Mars. Les Pacales.

Coucher de la Fidicule.

Aux dieux Pénates.

1

FF:VRIER (FEBRUARIUS) 1

SOUS LA PROTECTION DE NEPTUNE.

-

A Junon Sospita, à Jupiter, à Hercule, à

Diane. Les Lucaires.

Coucher de la Lyre et du milieu du Lion. '

Coucher du Dauphin.

Lever du Verseau.

Commencement du printemps.

Jeux Génialiques. Lever de l'Arcture.

A F;mne et à Jupiter. Défaite et mort

Fabiens.

des

Lever du COI• beau, de la Coupe et du Serpent.

Les Lupercales.

Le soleil au signe des Poissons.

Les Quirinales

Les Fornacales. Les Férales aux dieux Mane s.

A la déesse Mura ou Larunda. Les Férales

Les Carysties.

Les Terminales.

Le Régifuge. Lieu du Bissexte.

Lever au soir de l'Arcture.

Les Equiries au champ de Mars.

Les Tarquins vaincus. Lettres nundinales

A

B

c

D

E

F

G

H

A

B

c

D

E

F

G

H

A

B c

D

E

F

G

H

A

B

c

D

E

1

G

FASTES, ::>

JOURS

CALENDES,

NÉFASTES, ~ NONES ET IDES.

ETC. gj

E.

N. 1 Kalendis Maii.

F.

c.

c.

c.

c.

N.

F.

N.

c.

N.

N. P.

N.

2 VI

3 v

4 IV

5III

6 Pridie

7 Nonis

8VIII

9 VII

10 VI uv

12 IV

13 III

Nonas.

Nonas.

Nonas.

Nonas.

Nonas.

Maii.

Id us.

Id us.

Id us.

Id us.

Id us.

Id us.

C. 14 Pridie Idus.

N. P. 15 ldibus Maii.

F. 16 XVII

C. 17 XVI

c. 18 xv

C. 19 XIV

C. 20 XIII

N. P. '21 XII

N. 22 XI

N. P. 23 X

Q. Rex G.F. 24 IX

C. 25 VIII

C. 26 VII

C. • 27 VI c. 28 v

C. 29 IV

C. 30 III

C. 31 Pridie

Kal. Jun.

Kal. Jun.

Kal. Jun.

Kal. Jun.

Kal. Jun.

Kal. Jun.

Kal. Jun.

Kal. Jun.

Kal. Jun.

Kal. Jun.

Kal. Jun.

Kal. Jun.

Kal. Jun.

Kal. Jun.

Kal. Jun.

Kal. Jun.

MAI (MAlUS),

SOUS LA PROTECTION D'APOLLON.

A la bonne déesse. Aux Lares Prestiles. Jeux

floraux pendant trois jours.

Les Compita.les.

Lever du Centaure et des Hyades.

Lever de la Lyre.

Coucher du milieu du Scorpion.

Lever au mat.in des Virgilies.

Lever de la Chevrette.

Les Lémuriennes de nuit pendant trois

jours. Les Luminaires.

Coucher d'Orion. Jour malheureux pour se

marier.

A Mars le vengeur au Cirque.

Les Lémuriennes. Lever des Pléiades. Commencement

de l'été.

A Mercure. Lever du Taureau.

A Jupiter. Fête des Marchands. Naissance de

Mercure. Lever de la Lyre.

Le Soleil dans les Gémeaux.

Les Agonales ou Agoniennes de Janus.

AVé-Jupiter. Lever du Chien.

Les Féries de Vulcain. Les Tubilustres.

A la Fortune. Lever de l'Aigle.

Le second Régifuge. Coucher de l'Arcture.

Lever des Hyades.

H

A

B

c

D

E

F

G

H

A

•B

c

D

E

F

G

H

A

B

c

D

E

F

G

H

A

B'

c

D

E

JOURS

FASTES, ::>

NÉFASTES, ~

CALENDES,

ETC. gj NONES ET IDES.

N.

F.

c.

c.

N.

N.

N.

N.

N. P.

N.

N.

N.

~

1 Kalendis Jun.

2 lV Nonas.

3 III Nonas.

4 Pridie Nonas.

5 Nonis Jun.

. 6 VIII Idus.

7 VII Idus.

8 VI Idus.

9 V Idus.

10 IV Idus.

11 III Idus.

12 Pridie Idus.

N. 13 ldibus Jun.

N. 14 XVIII Kal. Jul.

JUIN (JUNIUS),

SOUS LA PROTECTWN DE MERCURE,

A Junon. A la Monnaie. A Tempesta. A Fabaria.

Lever de l'Aigle.

A Mars. A la déesse Carna. Lever des Hyades.

A Bellone.

A Hercule au Cirque.

A la Foi. A Jupiter Sponsor, ou au dieu

Fidius, Saint, Semipater.

A Vesta.

Les jours Piscatoriens au champ de Mars.

Lever de l'Arcture.

A l'entendement au capitole.

Les Vestaliennes. Aute de Jupiter Pistor.

Couronnement des Anes.

Les Matraliennes de la Fortune forte. Lever

au soir du Dauphin.

A la Concorde. A la mère Matuta.

A Jupiter Invictus. Le petit Quinquatrus.

Commencement de la chaleur.

Q. ST.D. F. 15 XVII Kal. Jul. Transport du temple de Vesta. Lever des

c.

c.

c.

c.

c.

c.

c.

c.

c.

c.

c.

c.

c

F. c.

Kal. Jul.

Kal. Jul.

Kal. Jul.

Hyades.

Lever d'Orion.

Lever du Dauphin entier.

16 XVI

17 xv

18 XIV

19 XIII Kal. Jul. A Minerve au mont Aventin. Le Soleil au

20 XII Kal. Jul.

21 XI Kal. Jul.

22 X Kal. Jul.

23 IX Kal. Jul.

24 VIII Kal. Jul.

25 VII Kal. Jul.

26 VI Kal. Jul.

27 V Kal. Jul.

28 lV Kal. Jul.

29 III Kal. Jul.

30 Pridie Kal. Jul.

signe de l'écrevisse.

A Summanus. Lever du Serpentaire.

A la Fortune forte. Solstice d'Eté.

Lever de la ceinture d'Orion.

A Jupiter Stator et au Lare.

A Quirinus au mont Quirinal.

A Hercule et aux Muses. Les Poplifuges.

LETTRES NUNDINALES. JOURS JOURS CALENDES, JUILLET (Julius ou Quintilis), LETTRES NUNDINALES. JOURS JOURS CALENDES, AOUT (Augustus ou Sextilis),
FASTES, DU NONES ET IDES. Sous la protection de Junon. FASTES, DU NONES ET IDES. Sous la protection de Cérès.
NÉFASTES, MOIS NÉFASTES, MOIS
ETC. ETC.
F N. 1 Kalendis Jul. Passage d'une maison en d'autres. E N. 1 Kalendis Aug. A Mars. A l'Espérance.
G N. 2 VI Nonas F C. .2 IV Nonas Féries. De ce que César a subjugué l'Espagne.
H N. 3 V Nonas G C. 3 III Nonas
A N. P. 4 IV Nonas Coucher au matin de la Couronne. Lever des Hyades. H C. 4 Pridie Nonas Lever du milieu du Lion.
B N. 5 III Nonas Le Poplifuge. A F. 5 Nonis Aug. Au Salut au mont Quirinal.
C N. 6 Pridie Nonas Jeux Apollinaires pendant huit jours. B F. 6 IV Nonas A l'Espérance. Coucher du milieu de l'Arc ture.
D N. 7 Nonis Jul. Les Nones Caprotines. La Fête des Servantes. Disparition de Romulus. C C. 7 VII Idus Coucher du milieu du Verseau.
E N. 8 VIII Idus La Vitulation. Coucher du milieu du Capricorne. D C. 8 VI Idus Au Soleil indigète au mont Quirinal.
F EN. 9 VII Idus Lever au soir de Céphée. E N. P. 9 V Idus
G C. 10 VI Idus Les vents Étésiens commencent à souffler. F C. 10 IV Idus A Opis et à Cérès.
H C. 11 V Idus G C. 11 III Idus A Hercule au Cirque Flaminien. Coucher de la Lyre. Commencement de l'Automne.
A N. P. 12 IV Idus Naissance de Jules César. H C. 12 Pridie Idus Les Lignapésies.
B C. 13 III Idus A N. P. 13 Idibus Aug. A Diane, au bois Aricien. A Vertumne. Fêtes des Esclaves et des Servantes.
C C. 14 Pridie Idus A la Fortune féminine. Les Mercatus ou les Mercuriales pendant six jours. B F. 14 XIX Kal. Sept. Coucher au matin du Dauphin.
D N. P. 15 Idibus Jul. A Castor et à Pollux. C C. 15 XVIII Kal. Sept.
E F. 16 XVII Kal. Aug. Lever de l'Avant-Chien. D C. 16 XVII Kal. Sept.
F C. 17 XVI Kal. Aug. Jour funeste de la bataille d'Allia. E N. P. 17 XVI Kal. Sept. Les Portumnales. A Janus.
G C. 18 XV Kal. Aug. Les Lucariens. Jeux pendant quatre jours. F C. 18 XV Kal. Sept. Les Consuales. Ravissement des Sabines.
H N. P. 19 XIV Kal. Aug. Jeux pour la victoire de César. Le Soleil au signe du Lion. G F. P. 19 XIV Kal. Sept. Les Vinales dernières. Mort d'Auguste.
A C. 20 XIII Kal. Aug. Les Lucariennes. H C. 20 XIII Kal. Sept. Coucher de la Lyre. Le Soleil au signe de la
B 21 XII Kal. Aug. A N. P. 21 XII Kal. Sept. Les Vinales Rustiques. Les Grands Mystères. Les Consuales.
C C. 22 XI Kal. Aug. Jeux de Neptune. B EN. 22 XI Kal. Sept. Lever au matin du Vendangeur.
D 23 X Kal. Aug. C N. P. 23 X Kal. Sept. Les Vulcanales au Cirque Flaminien.
E N. 24 IX Kal. Aug. Les Furinales. Jeux Circenses pendant six D C. 24 IX Kal. Sept. Les Féries de la Lune.
F N. P. 25 VIII Kal. Aug. Lever de la Canicule. E N. P. 25 VIII Kal. Sept. Les Opiconsives au Capitole.
G C. 26 VII Kal. Aug. Lever de l'Aigle. F C. 26 VII Kal. Sept.
H C. 27 VI Kal. Aug. G N. P. 27 VI Kal. Sept. Les Volturnales.
A C. 28 V Kal. Aug. H F. 28 V Kal. Sept. A la Victoire in Curia. Coucher de la Flèche.
B C. 29 IV Kal. Aug. Coucher de l'Aigle. A F. 29 IV Kal. Sept.
C C. 30 III Kal. Aug. B F. 30 III Kal. Sept. On montre les ornements de la déesse Cérès.
D C. 31 Pridie Kal. Aug. C C. 31 Pridie Kal. Sept. Lever au soir d'Andromède.
LETTRES NUNDINALES. JOURS JOURS CALENDES, SEPTEMBRE (September), LETTRES NUNDINALES. JOURS JOURS CALENDES, OCTOBRE (October),
FASTES, DU NONES ET IDES. Sous la protection de Vulcain. FASTES, DU NONES ET IDES. Sous la protection de Mars.
NÉFASTES, MOIS NÉFASTES, MOIS
ETC. ETC.
D N. 1 Kalendis Sept. A Jupiter Maimactes. Fêtes à Neptune.
B N. 1 Kalendis October.
E N. 2 IV Nonas A la victoire d'Auguste. Féries.
C F. .2 VI Nonas
F N. P. 3 III Nonas Les Dionysiaques ou les Vendanges. D C. 3 V Nonas Coucher au matin du Bootès.
G C. 4 Pridie Nonas Jeux Romains pendant huit jours.. E C. 4 IV Nonas On montre les ornements de Cérès..
H F. 5 Nonis Sept. F C. 5 III Nonas Aux dieux Manes.
A F. 6 VIII Idus A l'Erèbe, d'un bélier et d'une brebis noire.
G C. 6 Pridie Nonas
B C. 7 VII Idus H F. 7 Nonis Octob. Lever de l'étoile brillante de la Couronne.
C C. 8 VI Idus A F. 8 VIII Idus
D C. 9 V Idus Lever de la Chevrette. B C. 9 VII Idus Les Ramales.
E C. 10 IV Idus Lever de la tête de Méduse. C C. 10 VI Idus Les Méditrinales. Commencement de l'Hiver.
.
F C. 11 III Idus Lever du milieu de la Vierge. D 11 V Idus Les Augustales.
G N. P. 12 Pridie Idus Lever du milieu de l' Arcture.
E N. P. 12 IV Idus Les Fontinales. A Jupiter libérateur. Jeux pendant trois jours.
H F. 13 Idibus Sept. A Jupiter. Dédicace du Capitole. Le clou fiché par le préteur. Dép. des Hirondelles. F N. P. 13 III Idus
A C. 14 XVIII Kal. Octob. Epreuve des chevaux. G EN. 14 Pridie Idus Les Marchands à Mercure.
B C. 15 XVII Kal. Octob. Les grands jeux Circenses voués pendant
cinq jours.
H N. P. 15 Idibus Octob. Jeux populaires. Coucher de l'Arcture.
C C. 16 XVI Kal. Octob. A F. 16 XVII Kal. Nov.
D C. 17 XV Kal. Octob. B C. 17 XVI Kal. Nov. A Jupiter Libérateur. Jeux.
.
E C. 18 XIV Kal. Octob. Lever au matin de l'épi de la Vierge.
C C. 18 XV Kal. Nov. L' Armilustre.
F C. 19 XIII Kal. Octob. Le Soleil dans le signe de la Balance. D N. P. 19 XIV Kal. Nov. Le Soleil au signe du Scorpion.
G C. 20 XII Kal. Octob. Le Mercatus pendant quatre jours. Naissance
de Romulus. E C. 20 XIII Kal. Nov. Jeux pendant quatre jours.
H C. 21 XI Kal. Octob. F C. 21 XII Kal. Nov.
A C. 22 X Kal. Octob. Coucher d'Argo et des Poissons. G C. 22 XI Kal. Nov. Au père Liber. Coucher du Taureau.
B N. P. 23 IX Kal. Octob. Jeux Circenses. Naissance d'Auguste. Lever au matin du Centaure. H C. 23 X Kal. Nov.
C C. 24 VIII Kal. Octob. Equinoxe de l'Automne. A C. 24 IX Kal. Nov.
D C. 25 VII Kal. Octob. A Vénus, à Saturne et à Mania. B C. 25 VIII Kal. Nov.
E C. 26 VI Kal. Octob. C C. 26 VII Kal. Nov. Jeux à la Victoire.
F C. 27 V Kal. Octob. A Vénus mère. A la Fortune de retour. D C. 27 VI Kal. Nov. Les petits Mystères. Coucher des Virgilies.
G C. 28 IV Kal. Octob. Fin du lever de la Vierge. E C. 28 V Kal. Nov.
H F. 29 III Kal. Octob. F C. 29 IV Kal. Nov. Les Féries de Vertumne. Jeux voués.
A C. 30 Pridie Kal. Octob. Festin à Minerve. Les Méditrinales. G C. 30 III Kal. Nov. Coucher de l'Arcture.
H C. 31 Pridie Kal. Nov.

LETTRES NUNDINALES. JOURS JOURS CALENDES, NOVEMBRE (November), LETTRES NUNDINALES. JOURS JOURS CALENDES, DÉCEMBRE (December),
FASTES, DU NONES ET IDES. Sous la protection de Diane. FASTES, DU NONES ET IDES. Sous la protection de Vesta.
NÉFASTES, MOIS NÉFASTES, MOIS
ETC. ETC.
A N. 1 Kalendis Nov. Banquet de Jupiter. Jeux Circenses. Coucher de la tête du Taureau. G N. 1 Kalendis Decemb. A la Fortune féminine.
B F. 2 IV Nonas Couchér au soir de l'Arcture. H 2 IV Nonas A Minerve et à Neptune.
C F. 3 III Nonas Lever au matin de la Fidicule. A 3 III Nonas .
D F. 4 Pridie Nonas B 4 Pridie Nonas
E F. 5 Nonis Nov. Les Neptunales. Jeux pendant huit jours. C F. 5 Nonis Decemb. Les Faunales.
F F. 6 VIII Idus D C. 6 VIII Idus Coucher du milieu du Sagittaire.
G C. 7 VII Idus Montre des Ornements E C. 7 VII Idus Lever au matin de l'Aigle.
H C. 8 VI Idus F C. 8 VI Idus
A C. 9 V Idus G C. 9 V Idus A Junon Jugale.
B C. 10 IV Idus H C. 10 IV Idus .
C C. 11 III Idus Clôture de la mer. Coucher des Virgilies. A N. P. 11 III Idus Les Agonales. Les quatorze jours Alcyoniens..
D C. 12 Pridie Idus B EN. 12 Pridie Idus
E N. P. 13 Idibus Nov. Banquet commandé. Les Lectisternies. C N. P. 13 Idibus Decemb. Les Equiries ou course des chevaux.
F F. 14 XVIII Kal. Dec. Épreuve des chevaux. D F. 14 XIX Kal. Jan. Les Brumales. Les Ambrosiannes.
G C. 15 XVII Kal. Dec. Jeux populaires au Cirque durant trois jours. E N. P. 15 XVIII Kal. Jan. Les Consuales. Lever au matin de l'Ecrevisse entière.
H C. 16 XVI Kal. Dec. Fin des semailles de froment. F C. 16 XVII Kal. Jan.
A C. 17 XV Kal. Dec. G 17 XVI Kal. Jan. Les Saturnales pendant cinq jours..
B C. 18 XIV Kal. Dec. Le Mercatus durant trois jours. Le Soleil au signe du Sagittaire. H C. 18 XV Kal. Jan. Lever du Cigne. Le Soleil au signe du Capricorne.
C C. 19 XIII Kal. Dec. Souper des Pontifes en l'honneur de Cybèle. A N. P. 19 XIV Kal. Jan. Les Opaliernes.
D C. 20 XII Kal. Dec. Coucher des cornes du Taureau. B C. 20 XIII Kal. Jan. Les Sagittaires pendant deux jours.
E C. 21 XI Kal. Dec. Les Libérales. Coucher au matin des cornes du Lièvre. C N. P. 21 XII Kal. Jan. Les Angéronales. Les Divales. A Hercule et à Vénus avec du vin miellé.
F C. 22 X Kal. Dec. A Pluton et à Proserpine. D C. 22 XI Kal. Jan. Les Compitales. Les Fêtes dédiées aux Lares. Jeux.
G C. 23 IX Kal. Dec. E N. P. 23 X Kal. Jan. Les Féries de Jupiter. Les Larentinales ou
Coucher de la de la Chèvre.
H C. 24 VIII Kal. Dec. Bruma ou les Brumales pendant trois jours. F C. 24 IX Kal. Jan. Les Juvénales. Jeux.
A C. 25 VII Kal. Dec. Coucher de la Canicule. G C. 25 VIII Kal. Jan. La fin des Brumales. Solstice d'Hiver.
B C. 26 VI Kal. Dec. H C. 26 VII Kal. Jan.
C C. 27 V Kal. Dec. Sacrifices mortuaires aux Gaulois déterrés et aux Grecs in foro Boario. A C. 27 VI Kal. Jan. A Phébus pendant trois jours. Lever au matin du Dauphin.
D C. 28 IV Kal. Dec. B C. 28 V Kal. Jan.
E C. 29 III Kal. Dec. C F. 29 IV Kal. Jan. Coucher au soir de !'Aigle.
F F. 30 Pridie Kal. Dec. D F. 30 III Kal. Jan. Coucher au soir de la Canicule.
E F. 31 Pridie Kal. Jan.

Calendriers modernes.

Le calendrier de Jules César a servi de base à celui de tous les peuples chrétiens jusqu'à l'époque où le pape Grégoire XIII accomplit la réforme du calendrier, dite Réforme grégorienne. Dans le calendrier Julien on avait attribué à l'année solaire une durée de 365 jours et un quart ; on la supposait donc trop longue de 11', 12" environ. Il en résultait que l'intercalation d'un jour bissextile tous les quatre ans était trop forte de près de trois quarts d'heure dans cette durée de quatre ans ; ce qui produisait une erreur d'un jour en 128 ans et demi. En 1582, l'équinoxe du printemps arriva le 11 mars, en retard de 10 jours. Pour rétablir l'harmonie entre l'année civile et le cours du soleil, le pape Grégoire XIII prescrivit de rejeter 10 jours de l'année 1582, qui ne fut plus que de 355 jours. Ces jours supprimés furent ceux qui étaient compris entre le 5 et le 14 octobre, en sorte qu'après le 4 octobre on compta immédiatement le 15. Et pour empêcher que, par la suite des siècles, les 11' 12" qui étaient toujours de trop dans l'année julienne, et dont cette année anticipait sur l'année tropique, ne formassent de nouveau des jours entiers, il fut établi que trois années séculaires, qui d'après le calendrier julien devaient être bissextiles, seraient communes, et que dans la quatrième année séculaire seulement on intercalerait un jour. Ainsi les années 1700 et 1800 n'ont été que de 365 jours, il en sera de même en 1900 ; mais l'année 2000 sera bissextile, comme elle doit l'être d'après le calendrier julien.

Tous les peuples de l'Europe n'adoptèrent pas en même temps le nouveau calendrier. Les peuples protestants résistèrent fort longtemps ; enfin ils cédèrent en 1700. Les Anglais conservèrent l'ancien calendrier jusqu'en 1752. De là l'emploi des deux styles chez les historiens. On écrivait les deux dates comme une fraction ; le numérateur indiquait l'ancien style et le dénominateur le nouveau. Par exemple : 24/14 août voulait dire le 14 août, vieux style, correspondant au 24 du nouveau ; le 30 aoüt/8 sept. Le 30 août, vieux style, ou le 8 septembre du nouveau. Les Russes suivent encore le calendrier julien et il en résulte qu'ils se mettent de plus en plus en arrière d'un jour sur le calendrier grégorien, en continuant à compter les bissextiles séculaires supprimées dans le nouveau style. Ainsi, en 1582 rétrogradation fondamentale de 10 jours ; en 1600, la bissextile subsista dans les deux styles ; en 1700 et 1800, la bissextile fut supprimée dans le calendrier grégorien et conservée par les Russes ; ceux-ci sont donc aujourd'hui en arrière de 12 jours sur le style julien, et il en est de même des Grecs.

Au moyen âge, on n'eut que des calendriers généraux ou perpétuels, pouvant servir, certaines données étant connues, pour toutes les années. Ces calendriers se composaient de 4 colonnes renfermant : la 1e, la série des jours du mois désignés par les nombres 1, 2, 3, etc. ; la 2e, la série des lettres dominicales, commençant par A pour le 1er janvier ; la 3e, la suite des nombres d'or ; la 4e les fêtes fixes de l'Église. Avec un calendrier ainsi disposé, il suffisait de connaître la lettre dominicale et le nombre d'or d'une année pour construire le calendrier civil et religieux de cette année. Le premier almanach vulgaire est celui de l'année bissextile 1636, composé par Mathieu Laensberg, à Liège. On n'a conservé presque aucun renseignement sur la vie de ce personnage. On croit qu'il était chanoine à Liège, mais son nom manque dans la liste des chanoines de cette ville depuis 1600. Cependant les almanachs de ce genre ne devinrent communs qu'au 18e siècle. Dans les dernières années de ce siècle parut l' Annuaire du bureau des longitudes, qui, depuis 1798, sert de règle


à tous nos calendriers. Cet Annuaire est extrait de la Connaissance des temps, recueil publié pour la première fois en 1679, par l'Académie des sciences.

Un calendrier ordinaire ou annuel renferme : 1° le quantième, ou l'ordre des jours pour chaque mois, commençant par le mois de janvier ; 2° les noms des jours de la semaine ; 3° les saints et fêtes pour chacun de ces jours ; 4° les diverses indications relatives soit à l'augmentation ou à la diminution des jours dans chaque mois et aux phases de la lune, soit au comput ecclésiastique. On entend par cette dernière expression l'ensemble des calculs qui ont pour but de régler les époques des fêtes mobiles. Le comput ecclésiastique a pour bases : le Nombre d'or, l’Épacte, le Cycle solaire, l’Indiction et la Lettre dominicale.

Nombre d'Or. On désigne ainsi le nombre qui sert à indiquer le rang qu'occupe une année donnée dans le cycle lunaire de 19 années, inventé par l'astronome athénien Méton et qui a été adopté par l'Église pour la fixation- de la fête de Pâques. Ce nombre a été appelé nombre d'or, soit parce que les Athéniens, pleins d'admiration pour la règle de Méton en firent graver le calcul en lettres d'or sur les murs du temple de Minerve, soit par ce que ce nombre était indiqué en lettres d'or dans les anciens calendriers juliens. Pour trouver le nombre d'or d'une année proposée, ajoutez 1 à cette année, ensuite divisez la somme par 19, et le reste de la division sera le nombre d'or cherché. On ajoute 1 à l'année proposée, parce que l'année de la naissance de J. C. était la seconde d'un cycle lunaire.

Épacte (du grec έπακτόζ, ajouté, complémentaire). On appelle ainsi le nombre de jours dont la nouvelle lune précède le commencement de l'année. Ce nombre donne l'âge de la lune au 1er janvier de chaque année solaire. Ainsi quand on dit que l'épacte de l'année 1866 est 14, cela veut dire que la lune avait 14 jours, quand cette année a commencé.

Cycle solaire. Le cycle solaire est une période de 28 ans ; c'est le produit de 7 par 4, des jours de la semaine par le retour des bissextes. Cette période ramène les mêmes quantièmes du mois aux mêmes jours de la semaine. Pour calculer cette période, que l'on suppose commencer à l'an 9 av. J.-C, on ajoute 9 au millésime de l'année en question, on divise le tout par 28, et le reste est le nombre indiquant le rang de cette année dans le cycle solaire courant ; le quotient marque le nombre de cycles solaires écoulés jusqu'au moment actuel.

Lettres dominicales. Les lettres dominicales, que les premiers chrétiens avaient mises à la place des lettres nundinales des Romains, sont les premières lettres de l'alphabet, au nombre de sept, parce qu'il y a sept jours dans la semaine. Elles sont disposées par ordre régulier vis-à-vis des quantièmes de chaque mois dans le calendrier perpétuel, depuis le 1er janvier jusqu'au 31 décembre. Elles marquent successivement les dimanches, la lettre A vis-à-vis du 1er janvier, la lettre B vis-à-vis du 2, la lettre C visà-vis du 3 et ainsi de suite ; ce qui veut dire que quand la lettre dominicale est A, alors le 1er janvier est un dimanche ; quand elle est E, c'est le 5 janvier qui est un dimanche. Dans les années bissextiles, il y a deux lettres dominicales, dont l'une sert depuis le 1er janvier jusqu'au 1er mars, et l'autre depuis cette époque jusqu'à la fin de l'année. La lettre dominicale change chaque année ensuivant un ordre rétrograde, c.-à-d. que si G, par exemple, est la lettre dominicale d'une année, F sera celle de la suivante. A chaque cycle de 28 ans ou cycle solaire, les lettres dominicales se représentent dans le même ordre. Il suffisait donc, du moins dans le calendrier julien, de connaître la lettre dominicale d'une année pour trouver facilement celle d'une année quelconque, et par conséquent pour fixer toutes les fêtes de l'année. Depuis l'an 1 de notre ère jusqu'en 1583, chaque 10e année du cycle de 28 ans a pour lettre dominicale B, mais de 1583 à 1599, elle devient E ; de 1700 à 1799, F ; de 1800 à 1899, G ; de 1900 à 2099 A, et ainsi de suite.

Indiction romaine. L'indiction romaine est une période de 15 ans qui n'est employée que dans les actes de la cour de Rome [2]. Le commencement de ce cycle date de trois années avant l'ère chrétienne. Ainsi en ajoutant 3 à l'année cherchée et divisant par 15, le reste donnera l'indiction.

Fêtes religieuses. On distingue des fêtes fixes et des fêtes mobiles. Les fêtes fixes sont :


La Circoncision 1er Janvier.
L'Epiphanie ou les Rois 6 janvier.
La Purification ou la Chandeleur. 2 février
L'Annonciation 25 mars
La Saint Jean d'été 24 juin
La Saint-Pierre et Saint-Paul 29 juin
L'Assomption 15 août
La Nativité 8 septembre
La Toussaint 1er novembre
La Conception 8 décembre.
Noël 25 décembre.


Les fêtes mobiles sont celles qui sont rapportées à la fête de Pâques, la plus importante des fêtes mobiles. Ces fêtes sont : Pâques, qui se célèbre le dimanche après la pleine lune qui suit l'équinoxe du printemps (21 mars) [3] ; la Septuagésime, la Sexagésime, la Quinquagésime ou Dimanche gras (qui tombent les 9e, 8e et 7e dimanches avant Pâques) ; la Quadragésime, Reminiscere, Oculi, Lætare, la Passion (les 1er, 2e, 3e, 4e et 5e dimanches de Carême) ; les Rameaux et la Quasimodo (les dimanches immédiatement av. et ap. Pâques) ; l’Ascension et la Pentecôte (les 40e et 50e jour ap. Pâques) ; la Trinité et la Fête-Dieu (dimanche et jeudi suivants) ; l’Avent (les quatre semaines avant Noël).

CATALOGUE DES SAINTS ET SAINTES

HONORÉS DANS L'ÉGLISE.

Personne n'ignore que le nombre des saints est beaucoup plus considérable que celui qu'offrent nos calendriers usuels. Or, comme l'on ne peut donner au baptême que des noms qui ont été portés par des saints ou saintes, nous avons pensé qu'il serait utile de présenter ici la nomenclature exacte et complète desnoms des saints et saintes honorés dans l'Eglise. Nous avons eu recours, pour cela, à l'excellent travail de M. Bélèze ayant pour titre : Dictionnaire des noms de baptême, in-8, librairie Hachette. A tous les noms que renferme le rituel, M. Bélèze a ajouté ceux qui lui ont été fournis par le Martyrologe romain et par quelques autres livres dont l'Église reconnaît l'autorité. Dans cette liste, on remarquera que plusieurs saints sont honorés plus d'une fois dans l'année, comme saint Thomas d'Aquin, le 7 mars et le 18 juillet. D'autres noms se trouvent répétés dans le calendrier, parce qu'ils ont été portés par différents saints du même nom, comme celui de Jules, qu'on verra au 12 avril, au 27 mai et au 1er juillet. Enfin, il y a des noms spécialement attribués aux femmes, tels que Adrienne, Henriette, Gabrielle, Joséphine, etc., et qui, sans représenter de véritables saintes, peuvent être donnés au baptême, parce qu'ils dérivent ou plutôt qu'ils sont formés d'un nom de saint. Dans ce cas, le jour de la fête est le jour même où le saint est honoré. On trouvera ces noms à côté des noms de saints qui y correspondent.


Janvier

1er S. Almaque ; S. Aspaïs ;
S. Castule : S. Concorde ;
Ste Euphrosyne d'Égypte ; S. Fulgence ;
S. Odilon ; S. Paracode ;
S. Stable. 2. S. Adelart ;
S. Basile le Grand ; S. Domne ;
S. Macaire le Jeune ; S. Silain.
3. Ste Berthille ; S. Blimond ;
S. Cyrine ; S. Florent ;
Ste Geneviève ; S. Gorde ;
S. Salvator ; S. Statulien ;
S. Théogène ; S. Ymas.
4. S. Aggée ; S. Agolin ;
Ste Benoîte ; S. Caïus ;
S. Clatée ; Ste Dafrose ;
S. Géminé ; S. Grégoire de Langres ;
Ste Jeanne ; S. Oringue ;
S. Priscillien ; S. Rigobert ;
S. Synèse ; S. Théodore ;
S. Théopompe ; S. Tite.
5. S. Daniel, martyr ; Ste Ëmilienne ;
Bienheureux Gerlach ; S. Siméon Stylite ;
Ste Synclétique ; Ste Talide ;
S. Télesphore. 6. S. André Corsini ;
Ste Basilisse ; S. Erminnld ;
S. Gurval ; Bienheureux Jean de Ribéra ;
SteLicière ; Ste Macre ;
S. Mélaine ; S. Nilammon.
7. S. Aldéric ; S. Cedde ;
S. Crispin ; S. Théau ;
Ste Viergue. 8. S. Apollinaire ;
S. Arçons ; S. Baudouin ;
Ste Godulie ou Ste Gudule ; S. Hellade, martyr ;
S. Lucien, évêque ; S. Maximien ;
S. Messien ; S. Patient ;
S. Séverin ; S. Yulsin.
9. S. Adrien ; S. Brivaud ;
S. Épictète ; S. Honoire ;
S. Honoré, martyr ; S. Jucond ;
S. Julien l'Hospitalier ; Ste Marcienne ;
Ste Marcionille ; S. Mauronce ;
Ste Pascase ou Pascasie ; S. Pierre de Sébaste ;
S. Varang. 10. S. Agathon ;
S. Gonzalès, moine ; S. Guillaume, évêque ;
Guillelmine ; S. Nicanor ;
S. Vaury. 11. Ste Honorate ou Honorée ;
S. Hortensius ; Hortense ;
S. Hygin ; S. Palèmon ;
S. Salve ou Salvien ; S. Tason ;
S. Théodose ; S. Thérévin ;
Bienheureux Thomas de Cora. 12. S. Arcade, martyr ;
S. Benoît Biscop ; Ste Césarieou Césarine ;
S. Satyre, martyr ; Ste Tatienne ;
S. Tigrius. 13. Ste Glaphyre ;
S. Gomez ; S. Hermile ;
Ste Néomaie ; S. Stratonique ;
Ste Véronique ; S. Vivent ;
Ste Yvette. 14. S. Dace ;
S. Engelmar ; S. Euchaire ;
S. Euphrase ; S. Félix de Noie ;
S. Firmin, de Mende ; S. Hilaire de Poitiers ;
Hilairie ; Ste Noyale.
15. S. Bon, évêque ; S. Éphise ;
Ste Faustine : S. Isidore d'Alexandrie ;
S. Macaire l'ancien ; S. Maur, abbé ;
S. Michée ; S. Paul, ermite ;
Ste Secondine ; SteTarsice.
16. S. Accurse ; S. Bérard ;
S. Fursy ; S. Henri, ermite ;
S. Honorât ; Bienheureuse Jeanne ;
Ste Livrade ; S. Marcel, pape ;
S. Mélan ; S. Roland ;
Bienheureuse Stéphanie ; S. Rémi de Rouen ; S. Macédone ; S. Louens ;
S. Triviet. S. Sulpice ; S. Timothée, évêque ; Bienheureuse Marguerite de Hongrie ;
17. S. Anioine ; S. Voltain ou Vulstan. S. Urbain ; S. Paulin ;
S. Diodore ; 20. S. Euthyme, abbé ; Ste Xène ; S. Rufin, martyr ;
S. Eleusippe ; S. Fabien, pape ; S. Zame. S. Thyrse.
Ste Léonie ou Léonille ; S. Hardouin ; 25. S. Agilée ; 29. S. Agulis ;
S. Mélasippe ; S. Néophyte ; S. Amarin ; S. Aquilin ;
S. Méneusippe ; S. Sébastien. S. Ananias ; S. Arnolphe ;
S. Mosée ; 21. Ste Agnès ; S. Damarin ; S. François de Sales ;
S. Nennie ; S. Euloge ; S. Juventin ; S. Gilda's ;
S. Rigomé ; S. Fructueux ; S. Lubais ; Ste Savine ;
S. Speusippe ; S. Parre. Ste MéduIe ; S. Sulpice-Sévère.
SteYolaine. 22. S. Anastase ; S. Prix ou Priest ; 30. Ste Aldegonde ;
18. S. Ammone ; Ste Marguerite de Cortone ; S. Roques. S. Aleaume ;
S. Deicole ou Diel ; S. Ou ; 26. S. Aubry ; S. Armentaire ;
S. Floride ; S. Victor ; Ste Notburge ; SteBathilde ;
S. Léobard ; S. Vincent, martyr ; Ste Paule ; S. Gédouin ;
Ste Prépédigne ; Vincente. S. Polycarpe. Ste Hyacinte Mariscotti,
Ste Prisce ou Prisque ; 23. S. Agathange ; 27. Ste Angèle Merici ; Ste Martine ;
S. Vénérand ; Ste Aquila ; S. Avit, martyr ; Ste Serène.
S. Volusien. S. Barnard ; S. Jean Chrysostome ; 31. S. Bobin ;
19. S. Audifax ; S. CJément, évêque ; S. Julien, évêque ; S. Gaud ;
S. Bassien. S. Canut ; Ste Émérentienne ou Emérence ; S. Mary ou May ; S. Géminien ;
Ste Germaine ; Ste Grégorie ; S. Noël ; Bienheureuse Louise d'Albertone ;
S. Germanique ; S. Ildefonse ; S. Thierri, évêque. Ste Marcelle ;
S. Latuin ou Lain ; S. Jean l'Aumônier ; 28. S. Callinique ; S. Métran ;
S. Lomer ; S. Martyr ; S. Charlemagne ; S. Pierre Nolasque ;
Ste Marie de Béthanie ; S. Parmenas ; S. Cyrille d'Alexandrie ; S. Triphaine ;
S. Marius ; S. Raymond. S. Hermione ; Ste Ulphe.
Ste Pie ; 24. S. Artème ; S. Jean de Réomay ;
S. Pontien ; S. Babylas ; S. Leuce ;


Février.


1. Ste Brigide ou Brigitte ; 6. S. Amand ; S. Séverin, abbé ; S. Samuel ;
S. Eubert ; S. Antholein ; S. Simplides ; S. Tétrade ;
S. Ignace ; S. Barsanuphe ; Ste Théodora ; S. Tygride.
S. Lienne ; Ste Dorothée ; Ste Victoire. 17. S. Auxence ;
S. Nicel ; S. Guérin ; 12. S. Ammone ; S. Flavien ;
S. Sévère ; Ste Révocate ; S. Benoît d'Aniane ; S. Loman ;
S. Sour ; S. Vast ou Vaast ; Ste Eulalie ; Ste Marianne ;
S. Tujan ; S. Voel. S. Mélèce ; S. Néomède ;
S. Vendimien ; 7. S. Adauque ; Ste Orbaine ; S. Polychrome ;
SteVerdienne on Véridienne ; S. Augute ; S. Rieu. S. Silvin d'Auchy ;
S. Vindémial. Ste Lioubète ; 13. Ste Catherine de Ricci ; S. Solon.
2. S. Adalbaud ; S. Maximien, évêque ; S. Donnis ; 18. S. Angilbert ;
S. Apronien ; S. Romuald ; S. Dosithée ; Ste Artémie ;
S. Corneille, centurion ; S. Tresin ; Ste Ermenilde ; S. Classique ;
S. Flou ; S. Zéger. S. Fulcran ; S. Claude, martyr ;
Ste Isabelle ; 8. Ste Elflède ; SteFusque ; S. Parégorius ;
S. Lothaire ; S. Etienne de Grandmont ; S. Gilbert, évêque ; S. Rutule ;
SteSicaire. S. Gaudin ; Ste Gilberte ; S. Siméon, évêque.
3. S. Anschaire ; S. Jean de Matha ; S. Gimier ; 19. S. Barbat ;
S. Azarie ; S. Juvence, évêque ; S. Lésin ou Lézin ; S. Conrad, solitaire ;
SteBellende ; S. Nicet ; Ste Lucile ; S. Gabin ;
S. Biaise ; S. Paul, évêque ; S. Polyeucte. S. Rabulas.
S. Célerin ; Ste Quinte. 14. S., Bassus, martyr ; 20. Bienheureuse Angèle ;
Çélerine ; 9. S. Ansbert ; S. Eleucade ; S. Éleuthère, évêque ;
S. Evans ; Ste Apolline ; S. Éphèbe ; S. Eucher, évêque ;
S. Hadelin ; S. Maron ; S. Paulien ; Bienheureux Jean de Parme ;
S. Laurentin ; S. Nicéphore, martyr ; S. Valentin. S. Odéric ;
Ste Olive ; S. Philagre ; 15. S. Dabert ; S. Pelée ;
S. Ramesi ; S. Renaud ; S. Faustin ; S. Sadoth ;
Ste Wéréburge. S. Théonitas. Ste Géorgie ; S. Tyrannion.
4. S. Aventin ; 10. Ste Austreberte ; S. Joseph, diacre ; 21. S. German ;
S. Eutyche ; S. Guillaume de Maleval ; Bienheureux Jourdain ; S. Gondebert ;
S. Gemble ; Ste Scholastique ; S. Jovire ou S. Jovite ; Bienheureux Pépin ;
S. Gilbert, confesseur ; S. Sigues ; S. Quinide ; S. Randaut ;
S. Isidore, solitaire ; Ste Sotère. S. Sifroy ou Sigefride ; S. Sévérien ;
S. Lifat ; 11. S. Adolphe ; S. Zoce. S. Spirice ;
S. Philorome ; S. Ampèle ; 16. S. Daniel ; S. Vérule ;
S. Rembert. S. Ardaing ; S. Elie ; Ste Vitaline.
5. Ste Adélaïde ; S. Calocer ; S. Honest ; 22. S. Abile ;
Ste Agathe ; S. Datif ; S. Isaïe ; Ste Antigone ;
S. Alboin ; S. Lazare de Milan ; Ste Julienne ; S. Baradat ;
Bienheureuse Alix ; S. Lucius ; S. Macrobe ;
S. Alvin. S. Saturnin ; S. Onésime ;

Bienheureuse Jeanne Marie Bonomi ;

S. Papias.

23. S. Boisil ;

S. Celsin ;

S. Méraud ;

Ste Milburge ;

S. Milon ;

Bienheureux Pierre Damien ;

S. Serein ;

S. Serneu ;

S. Véterin.

24. S. Édilbert ou Ethelbert ;

S. Mathias, apôtre ;

S. Prétextât ;

Bienheureux Robert d'Arbrissel.

25. Ste Altrude ;

Ste Gauburge ;

S. Juste, martyr ;

S. Sérapion ;

S. Taraise ;

S. Victorin.

26. S. Alexandre ;

S. Conon ;

S. Faustinien ;

S. Nestor, évêque ;

S. Porphyre ;

S. Victor.

27. S. Antigone ;

S. Bésas ;

S. Chronion ;

S. Claudien ;

S. Galmier ;

S. Julien ;

S. Léandre ;

S. Montan.

28. Ste Aveline ;

Ste Honorine ;

S. Nymphas ;

S. Protère ;

S. Romain, abbé.


Mars.


1er. Ste Antonine ;

S. Aubin ou Albin ;

Ste Charise ;

S. David ;

Ste Eudoxie ;

S. Léon, évêque ;

S. Sevart ;

S. Suibert.

2. S. Absalon ;

S. Céadde ;

S. Jovien ;

S. Lucius, évêque ;

Ste Secondille ;

Ste Secondole ;

S. Simplice ;

Simplicie ;

S. Troade.

3. Ste Arthélaïde ;

S. Basilisque ;

Ste Camille ;

S. Chélidoine ;

S. Cléonique ou Cleonice ;

Ste Cunégonde ;

S. Gervin ;

S. Guignolé ;

S. Madir ;

S. Méliton,

S. Oradou ;

S. Titien.

4. S. Adrien ;

S. Agathodore ;

S. Arcade, évêque ;

S. Basin ;

Basine ;

S. Casimir ;

S. Lucius ou Luce, pape ;

S. Théotique.

5. S. Adrien ;

Adrienne ;

S. Drosin ;

S. Eubule ;

S. Gérasime ;

S. Kénerin ;

S. Roger, religieux.

6. S. Chrodegang ;

Ste Colette ;

S. Fridolin ;

Bienheureuse Hélène, religieuse ;

S. Olléguier ;

S. Sané.

7. S. Clotaire ;

Ste Félicité ;

S. Gaudiose ;

S. Hermon ;

Ste Perpétue ;

S. Révocat ;

S. Satur ;

S. Thomas d'Aquin.

8. S. Adrien ;

Ste Béate ;

Ste Hérénie ;

S. Jean de Dieu ;

S. Philémon ;

S. Ponce ;

S. Théophylacte.

9. Ste Alvère ;

S. Candide ;

Ste Catherine de Bologne ;

S. Cyrille, apôtre des Slaves ;

Ste Françoise ;

S. Grégoire de Nysse ;

S. Pacien.

10. S. Anect ;

S. Attale, abbé ;

S. Blanchard ;

S. Crescent, martyr ;

Ste Disciole ;

S. Doctrovée ;

S. Macaire, évêque ;

S. Ymelin.

11. S. Bénédet ;

S. Constance ou Constant ;

S. Constantin, confesseur ;

S. Euloge ;

S. Euthyme, évêque ;

S. Sophrone ;

Sophronie ;

S. Vindicien ;

S. Zosime, martyr.

12. Ste Fine ;

S. Grégoire le Grand, pape ;

S. Tangui ou Tannegui.

13. S. Ansevin ;

Ste Christine ;

S. Gérald ;

S. Maximilien ;

Maximilienne ;

Ste Nymphodore ;

Ste Patricie ;

S. Piens ;

S. Ramire ;

S. Roderic ou Rodrigue ;

S. Solomon ;

S. Vigile.

14. S. Euperge ;

S. Lubin ;

S. Mammère ;

Ste Mathilde.

15. Ste Léocrice ;

S. Ludard ;

Ste Matrone ;

S. Ménigne ;

S. Nicandre ;

S. Nicéphore ;

S. Spécieux ;

S. Tranquille ;

S. Zacharie, pape.

16. S. Abraham ;

S. Aristobule ;

S. Crescentien ;

S. Cyriague ;

S. Ëribert ;

S. Fabien, diacre ;

S. Haribert ;

S. Héribert ;

S. Julien ;

Ste Julienne ;

S. Large ;

Ste Memmie.

17. S. Daudat ;

Ste Gertrude ;

S. Josceran ;

S. Patrice ;

Ste Vicence.

18. S. Alexandre ;

Alexandrine ;

S. Anselme ;

S. Cyrille, de Jérusalem ;

S. Edouard, martyr.

S. Fredien ou Fridien ;

S. Gabriel, archange ;

Gabrielle.

19. S. Amance ;

S. Joseph, époux de la sainte Vierge ;

Joséphine ;

S. Landoald ;

Ste Quartille ;

Ste Quintille ;

Vénérable Sybille.

20. S. Cuthbert ;

S. Joachim ;

Ste Théodosie ;

S. Vulfran.

21. S. Benoît ;

S. Bérille ;

S. Justinien ;

S. Lupicin ;

S. Monas ;

S. Philocarpe.

22. S. Aphrodise ;

S. Basile d'Ancyre ;

S. Bienvenu ;




Ste Lée ou Léa ;

S. Octavien ;

Octavienne ;

S. Paul, évêque.

23. S. Poental ;

S. Turibe ;

S. Victorien ;

Ste Victorienne.

24. S. Artémon ;

S. Guillaume, martyr.

S. Irénée, de Sirmium ;

S. Latin ;

S. Pauside ;

S. Polyclet ;

S. Romule ;

S. Timolas ;

S. Timothée, martyr.

25. S. Adelmar ou Adémar ;

S. Avez ;

S. Cammin ;

S. Dizier ;

Ste Dule ;

S. Erbland ou Herbland ;

S. Humbert ;

Ste Théole.

26. S. Ammone ;

S. Emmanuel ;

S. Irénée, martyr.

S. Ludger ;

S. Sicaire.

27. S. Jean, d'Egypte ;

S. Lazare, martyr ;

Ste Lydie ;

S. Macédon ;

Ste Matutine ;

S. Narzète ;

Bienheureux Pérégrin ;

S. Philète ;

S. Rupert ;

S. Zanitas.

28. S. Alexandre ;

Ste Dalie ;

S. Gontran ;

S. Malch ;

S. Prisque.

29. S. Archimime ;

S. Armogaste ;

S. Barachise ;

S. Berthold ;

S. Eustase ;

Eustasie ;

S. Gondèle ;

S. Jonas ;

S. Linguin ;

S. Ludolphe.

30. Bienheureux Amédée ;

S. Domnin, martyr ;

S. Eubule ;

S. Jean Climaque ;

S. Rieule ou Régulus ;

S. Second, martyr.

31. S. Amos ;

S. Anèse ;

Ste Balbine ;

S. Benjamin ;

Ste Cornélie ;

Bienheureux Nicolas de Flue.


Avril.


1er. S. Gilbert, d'Ecosse ;

S. Hugues, évêque ;

S. Macaire, confesseur ;

S. Procope, abbé ;



Ste Sothée ;

S. Théside ;

S. Venance.

2. S. Amphien ; Ste Flobarde ;

S. François de Paule ;

Ste Muse ;

S. Nizier ;

S. Satule ;

S. Soter ;

Ste Thuise.

3. Ste Agape ;

S. Appien ;

Ste Chionie ;

S. Évagre ;

S. Rerman ;

Hermance, S. Nicétas, abbé ;

S. Pulchrone ;

S. Richard ;

Richarde ;

S. Ulpien.

4. S. Alman ;

S. Ambroise ;

S. Benoît, moine ;

S. Isidore de Séville ;

S. Théodule ;

S. Zosinie.

5. Bienheureuse Cathe-

rine Thomas ;

Ste Irène ;

S. Pione ;

S. Vincent Ferrier.

6. S. Célestin ;

Céleste ou Célestine ;

S. Diogène ;

S. Guillaume, abbé ;

S. Ménalque ;

S. Pérégrin ;

S. Platonide ;

S. Prudence ou Prudent ;

S. Sixte ;

S. Vinebaud.

7. S. Albert ;

S. Aphraate ;

S. Calliope ;

S. Cyriaque, martyr ;

S. Hégésippe ;

Ste Tarbule.

8. Bienheureux Albert,

Albertine ;

S. Amance ;

Ste Concesse ;

S. Denis, de Corinthe ;

S. Edèse ;

S. Gautier ;

Ste Macarie ;

S. Perpetou Perpétue ;

S. Rédempt.

9. Ste Casilde ;

S. Gaucher ;

S. Hugues, de Rouen ;

Ste Marie d'Egypte ;

S. Procore ;

S. Tudy.

10. S. Badène ;

S. Cécilien ;

S. Dreux ou Druon ;

Ézéchiel ;

S. Gaïen ;

S. Macaire, évêque ;

Bienheureuse Mechtilde.

11. S. Antipe ;

S. Constantin, évêque ;

S. Domnion ;

Ste Godeberte ;

S. Léon, pape.

12. Vénérable Hélie ;

S. Jules, pape ;

S. Sabas le Goth ;

Ste Visse ;

S. Zenon.

13. S. Agathodore ;Ste Agathonique ;

S. Caradeu ;

S. Herménigilde ;

Ste Ide ;

S. Mars ;

S. Papyle.

14. S. Antoine, martyr ;

S. Bénézet ;

S. Bernard, abbé de Tiron ;

S. Carpe ;

S. Eustache ;

Ste Liduine ;

Bienheureuse Marguerite, religieuse ;

S. Rion ;

Ste Thomaïde ;

S. Tiburce ;

S. Valérien.

15. Ste Basilice, martyre ;

S. Munde ;

S. Ortaire ;

S. Patern ou Padern ;

S. Pierre Gonzalès ou

S. Telme ;

S. Ruan.

16. S. Apodème ;

S. Crémence ;

Ste Eugratie ;

S. Fructueux ;

S. Joachim, religieux ;

S. Lambert, évêque de

Lyon ;

S. Loubers ou Luper-

que ;

S. Maxime ;

S. Paterne ou Pair ;

S. Primitif ;

S. Quintilien ;

Quintilienne ;

S. Successe ;

S. Vaise.

17. S. Anicet, pape ;

S. Etienne, abbé ;

Ste Isidore ;

Ste Néophyte ;

S. Pantagathe ;

S. Rodolphe ;

S. Siméon, martyr.

18. Ste Anthe ;

S. Apollone ;

Ste Aya ;

S. Corèbe ;

Bienheureuse Marie de

l'Incarnation ;

S. Parfait.

19. S. Aristonique ;

S. Elphége ;

S. Hermogène ;

S. Léon IX, pape ;

S. Mamertin ;

S. Oronce ;

S. Socrate ;

S. Timon ;

S. Vincent, martyr.

20. S. Acyndine ;

S. Astier ;

Ste Cather. de Sienne ;

S. Domnin, confesseur ;

Ste Hildegonde ;

S. Jacques d'Esclavo-

nie ;

S. Marcelin, évêque ;

S. Théotime ;

S. Ursmar ;

S. Vincent, confesseur.

21. S. Anastase ;

S. Anselme ;

S. Arator ;

S. Pusice.

22. S. Alexandre ;

S. Apelle ;

S. Bès ;

S. Ëpipode ;

S. Frou ;

S. Hélimène ;

S. Joseph, martyr ;

S. Léon, évêque ;

S. Léonide ;

S. Luc, diacre ;

S. Milles ;

S. Nathanael :

S. Néarque ;

Ste Opportune ;

S. Parmène ;

S. Pipoy ;

Ste Sénorine ;

S. Sosthène ;

S. Théodore le Sicéote.

23. S. Achille ;

S. Adalbert ;

S. Fortunat ;

S. George ;

S. Gramas ;

S. Marole ;

Ste Pusinne ;

S. Yvore.

24. S. Ariste ;

Ste Beuve ;

S. Egbert ;

S. Fidèle ;

S. Mellit ;

S. Néon ;

Ste Théodeste.

25. S. Anien ;

S Floribert ;

Ste Franque ;

S. Marc, évangéliste ;

S. Phébade ;

S. Yves.

26. S. Alpinien ;

S. Anaclet ;

S. Basilée ;

S. Clarence ;

S. Claude, martyr ;

S. Clet ou Anaclet ;

Ste Espérance ou Exupérance ;

S. Guillaume, confesseur ;

S. Lucide ;

S. Marcelin, pape ;

S. Pascase ;

S. Prudence ou Prudent ;

S. Riquier ;

S. Syrice.

27. S. Anastase ;

S. Anthime ;

S. Libéral ;

S. Tertullien ;

S. Zite.

28. S. Didyme ;

S. Louthiern ;

S. Ménandre ;

S. Pollion ;

Ste Valérie ;

S. Vital, martyr.

29. S. -Amé ;

Ste Antonie ;

S. Hugues, abbé ;

S. Libère, évêque ;

S. Libre ;

S. Pierre, religieux ;

S. Robert, abbé ;

S. Secondin ;

Ste Tertulle ;

S. Tropès ;

S. Tychique.

30. S. Ajoutre ;

S. Archambaud ;

S. Eutrope, martyr ;

S. Lupin ;

Ste Mathilde ;

Ste Maxence ;

S. Maxime ;

S. Mercurial ;

S. Micomer.


Mai.


1er. S. Ache ;

S. Acheul ;

S. Amateur ;

S. Andéol ;

S. Arige ;

S. Asaph ;

Ste Berthe ;

S. Blandin ;

S. Brieuc ;

Ste Florine ;

S. Jacques le mineur ;

Jérémie, prophète ;

S. Marcou ;

S. Orens ;

Ste Panacée ;

S. Philippe, apôtre ;

Philippine ;

S. Quiriace ;

S. Sigismond ;

Sigismonde ;

Ste Taurette ;

S. Théodard ou Thodart ;

S. Thion. 2. S. Athanase ;

Ste Avoye ;

Ste Flaminie ;

S. Germain, martyr.

S. Second, évêque ;

S. Urbain, évêque ;

S. Valbert ;

Ste Vivrède ;

Ste Zoé.

3. S. Alexandre ;

Ste Antonine ;

S. Évence ;

S. Flovié ;

S. Gène ;

S. Ju vénal ;

S. Rhodopien ;

Ste Viole.

4. Ste Antonie ;

S. Briand ;

S. Cyriaque, évêque ;

S. Florian ;

S. Mallulfe :

Ste Monique ;

S. Sylvain ;

Sylvanie ;

S. Vénère.

5. S. Ange ;

Ste Crescentienne ;

S. Géronce :

S. Hilaire d'Arles ; S. Jovinien ;

S. Pie, pape ;

S. Sardon ;

Ste Teutère ;

S. Vaudrée.

6. Ste Aufidie ;

S. Évode ;

Ëvodie ;

S. Fulgence ;

Ste Gavine ;

S. Giroux ;

S. Jean Porte Latine ;

S. Jean Damascène ;

Ste Judith ;

S. Possin :

S. Protogène ;

Bienheureuse Prudence ;

S. Tasse ;

S. Vénuste ;

Ste Victorienne.

7. Ste Aricie ;

Ste Domitille ;

Ste Euphrosyne, martyre ;

S. Flave ;

Vénérable Giselle ;

S. Léthard ou Léotard ;

Ste Mathie ;

S. Même ;

S. Senery ;

S. Stanislas.

8. Ste Acathe ;

Ste Aglaé ;

S. Désiré ;

Désirée ;

S. Gibrien : S. Hellade, évêque ;

S. Mé'troh ;

S. Pierre de Tarentaise ;

S. Tertule.

9. S. Béat ;

S. Bié ;

S. Grégoire de Nazianze ;

S. Hermas ;

Ste Lumineuse.

10. Ste Blande ;

S. Calépode ;

S. Catalde ;

S. Épimaque ;

S. Gordien ;

S. Mondry :

S. Palmace ;

S. Philadelphe ;

Ste Solange.

11. S. Dioscoride ;

S. Fabius ;

S. Gautier ;

S. Gengoul ;

S. Illuminât ;

S. Maïeul ou Mayeul ;

S. Mamert ;

S. Mavile ;

S. Muce.

12. S. Achille ;

S. Dominique,

S. Épiphane ;

Ste Flavie Domitille ;

S. Germain ;

S. Modoald ;

S. Nérée ;

S. Pancrace ;

Ste Rastragène ;

Ste Rictrude.

13. Ste Agnès ;

Ste Auge-,

Ste Gemme ;

Ste Glycère ;

S. Jean le Silenciaire ;

S. Linguin ;

S. Pierre Regalati ;

S. Servais.

14. S. Boniface, martyr ;

Ste Couronne ;

S. Évroul ;

Ste Hénédine ;

Ste Justine ;

S. Pacôme ;

S. Pascal ;

Pascale ;

S. Pompone ;

S. Pons.

15. S. André ;

S. Antolien ;

S. Cassy ou Cassius ;

Ste Denyse ;

S. Isidore, laboureur :

S. Jean Népomucène ;

S. Victorin.

16. S. Abdas ;

S. Adam ;

Ste Eupure ;

Ste Fale ;

S. Germier ;

S. Honoré, évêque.

S. Mie ;

S. Néade ;

S. Paul, martyr ;

S. Pérégrin ou Pelgrin, évêque ;

S. Renobert ;

S. Rose ;

S. Ubald.

17. S. Adrien ;

S. Aquilin, martyr ;

S. Brunon, évêque ;

S. Épaphrodite ;

S. Montain ;

S. Pamphalon ;

S. Pascal Baylon ;

S. Possidius ;

Ste Restitute ;

S. Sulcan :

Ste Théodote.

18. Ste Alexandrée ;

Ste Claude ou Claudie ;

S. Dioscore ;

S. Éric ;

Ste Euphrasie ;

Ste Lucence ;

S. Potamon ;

Ste Thécuse.

19. Ste Cyriaque ;

S. Dunstan ;

S. Dyname ;

S. Adulphe ;

Ste Humilienne ;

S. Parthène ;

Ste Parthénie ;

S. Philothère ;

Ste Potentienne ;

S. Pudent ;

Ste Pudentienne ;

S. Tryphon ;

S. Yves ;

Yvonne.

20. S. Aquilas ;

S. Baudille ;

S. Bernardin ;

S. Outrille ;

Ste Plautille ;

Ste Protaise.

21. S. Antiochus ;

S. Félix de Cantalice :

S. Hospice ;

S. Nicostrate ;

Ste Ybergue.

22. S. Aigulfe ;

S. Beuvon ;

S. Caste ;

S. Emile ;

S. Foulques :

Ste Humilité ;

S. Joathas ;

Ste Julie ;

Ste Quitère ou Quitérie ;

Bienheureuse Rite.

23. S. Didier ou Dizier ; évêque ;

S. Guibert ;

S. Siacre.

24. S. Afre ;

S. Dioclès ;

S. Donatien ;

S. Guillaume Firmat ;

S. Jean de Prado ;

Ste Laurienne ;

S. Rogatien ;

S. Vincent de Lérins ;

S. Zoel.

25. S. Adelme ;

S. Gennade ;

S. Gère ;

S. Injurieux ;

S. Léon, confesseur ;

S. Liey ;

Ste Madeleine de Pazzi ;

S. Mosse ;

Ste Quirille ;

S. Sens ;

S. Urbain ? pape ;

S. Valention ;

S- Zénobe.

26. S. Augustin de Cantorbéry ;

S. Bérenger.

Bérengère ;

S. Brix ;

S. Ëleuthère, pape ;

S. Gan ;

Ste Mindine ;

S. Philippe Néri ;

S. Zacharie


.



27. S. Alype ;

S. Eutrope, évêque ;

S. Évangèle ;

S. Hildevert ;

S. Jean, pape ;

S. Jules, soldat et. martyr ;

S. Olivier ;

Ste Restitue ;

S. Thérapon.

28. S. Chéron ;

S. Germain de Paris ;

S. Guillaume ou Guilhem d'Aquitaine ;

Ste Helconide ;

S. Manvieu ;

S. Priam ;

S. Rigomer ;

Ste Ubaldesque ;

S. Zétule.

29. S. Bède ;

Ste Cléonide ;

S. Cymodocé ;

Ste Géraldine ;

S. Maximin, évêque ;

Ste Ponce ;

S. Restitut ;

S. Sempronius ;

Sempronie ;

Ste Sisine ;

Ste Théodosie ;

S. Viatre.

30. Ste Dympne ;

Ste Emmélie ;

S. Félix, pape ;

S. Ferdinand ;

Ste Mauguille ;

S. Urbice.

31. Bienheureux Benoit ;

S. Cance ;

S. Cant et S. Cantien ;

Ste Cantianille ;

S. Guion ;

S. Hermias ;

Ste Modette ;

Ste Pétronille ou Perrine ;

S. Porchàire ;

S. Selve ou Silve.


Juin.


1er. S. Conrad de Cologne ;

S. Gratinien ;

S. Jouin ;

S. Justin ;

S. Juvence ;

S. Mion ;

S. Pamphile ;

S. Paul ;

Bienheureux Pierre de Pise ;

S. Probas ;

S. Procule ;

S. Renan ;

S. Révérien ;

S. Siméon, reclus ;

S. Thespèce ;

S. Wistan.

2. S. Alcibiade ;

S. Attale, martyr :

Ste Bibliade ;

Ste Blandine ;

S. Elme ;

S. Elpide ;

Ste Emilie, martyre ;

Ste Épagathe ;

S. Érasme ;

Ste Grate ;

S. Guit ;

S. Matur ;

S. Pierre, exorciste ;

Ste Potamie ;

S. Pothin ;

S. Sadoc ;

S. Sancte ;

S. Vettius.

3. Saint Cécilius ;

Ste Clotilde ;

S. Davin ;

Ste Hildeburge ;

S. Isaac ;

S. Liphard ;

S. Lucilien ;

S. Marcelin, martyr ;

S. Morand ;

S. Ste Olive ;

S. Pergentin.

4. S. Arèce ;

S. Nennoque ;

S. Optat, évêque ; S. Perreuse ;

S. Quirin ;

S. Rutile ;

Ste Saturnine.

5. S. Austrebert ;

S. Boniface, archevêque et martyr ;

S. Dorothée :

S. Florence ;

S. Hildebrand ;

Ste Marce ou Marcie ;

S. Sanche.

6. S. Amancej

S. Claude, evêque ;

S. Eustorge ;

S. Girard ;

S : Goar ;

S. Norbert ;

Ste Pauline ;

S. Philippe, diacre.

7. S. Havence ;

S. Jérémie, martyr ;

S. Lycarion ;

S. Mériadec ;

Ste Ouine ;

S. Paul de Thessalonique ;

S. Procope, martyr ;

S. Valabonse ;

S. Vulflix.

8. S. Calliope ;

S. Clou ;

Ste Eustadiode ;

Ste Genèse ;

S. Gildard ;

S. Guillaume d'York ;

S. Héracle ;

S. Maximin ;

S, Médard ;

S. Salluste ou Sallustien ;

Ste Syre ;

S. Tïièse.

9. S. Colomb ;

S. Félicien ;

S. Liboire ;

Ste Pélagie ;

S. Prime ;

S. Vincent, diacre.

10. S. Amance ;

S. Apollo ;

S. Arèse ;

S. Céréal ;

S. Crispule ;

S. Evremond ;

S. Gétule ;

S. Landri ;

Ste Marguerite d'Ecosse ;

S. Yvon.

11. S. Amable ;

S. Ausone ;

S. Barnabe ;

Ste Rosseline.

12. S. Amphion ;

S. Argenis ;

S. Charitaine ;

S. Eskill ;

S. Jean de Sahagun ;

S. Libérien ;

S. Nazaire ;

S. Olympe ;

S. Onuphre.

13. S. Agrice ;

S. Antoine dePadoue ;

S. Fandilas ;

S. Fortuné ;

S. Rambert.




14. S. Anastase ;

S. Basile le Grand ;

Ste Digne ;

S. Elisée ;

S. Euspice ;

S. Métrophane ;

S. Quintien ;

S. Rufin ;

S. Torquat ;

S. Valère.

15. S. Abraham ;

Ste Bénilde ;

S. Bernard de Menthon ;

Ste Crescence ;

S. Gui ;

S. Landelin ;

Ste Léonide ;

Ste Libye ;

S. Modeste.

16. S. Aurélien ;

S. Bertrand ;

S. Cyr ou Cyrique ;

S. Fargeau ;

S. Fergeon ;

S. Ferréol ;

S. François Régis ;

Ste Julitte ;

Ste Leutgarde ou Lutgarde ;

S. Similien.

17. S. Agrippin ;

S. Avit, abbé ;

S. Hypace ;

S. Isaure ;

S. Ismaël ;

S. Jérémie, martyr ;

S. Manuel ;

Ste Musqué ;

S. Pérégrin ;

S. Prior ;

S. Régnier ;

S. Renié ;

S. Sabel ;

S. Vorle ;

S. Vrime.

18. S. Amand ;

Amanda ;

Ste Andrésie ;

S. Bessarion ;

S. Caloger ;

Ste Elisabeth, abbesse ;

S. Léonce, martyr ;

S. Marc, martyr ;

S. Marcellien ;

Ste Marine ;

Ste Parise ;

Ste Osanne ;

Ste Spécieuse.

19. Ste Aline ;

S. Boniface, apôtre de la Russie ;

S. Culmace ;

S. Dié ou Déodat ;

S. Gervais ;

Gervaise ;

Ste Julienne Falconiéri ;

Bienheureuse Michelle ;

S. Protais.

20. Ste Bénigne ;

Ste Edburge ;

Ste Florence ou Florentine ;

S. Gobbain ;

Ste Héliade ;

S. Novat ;

S. Silvère, pape.



21. Ste Démétrie ;

S. Leufroi ;

S. Louis de Gonzague ;

S. Méen.

22. S. Aaron ;

S. Acace ;

S. Alban ;

Ste Avrince ;

Ste Consorce ;

S. Ménédème ;

S. Paulin de Noie.

23. Ste Agrippine ;

S. Aristoclès ;

Ste Étheldrède ou Audry ;

S. Guillaume ;

S. Jacob ;

S. Zénas.

24. S. Agoard ;

S. Jean-Baptiste ;

Ste Lucée ;

S. Orence :

Ste Péchinne ;

S. Pharnace ;

S. Rombaud ;

S. Théodulphe ;

Ste Ysoie.

25. S. Adelbert ou Aldebert ;

S. Aglibert ;

S. Antide ;

Ste Eurose ;

Ste Fébronie ;

S. Gallican ;

S. Loyer ;

S. Maxime ;

S. Monolasche ;

S. Onnoulé ;

S. Prosper d'Aquitaine ;

S. Tonnolein ;

S. Ythier.

26. S. Adéodat ;

S. Adjuon ;




S. Anthelme ;

S. Babolein ;

S. Jean, martyr ;

S. Lambert, évêque de Vence ;

S. Maxenceou Maixent ;

S. Pelage ;

Ste Persévérande ;

Vénérable Raingarde ;

S. Supéry ;

S. Vambert ;

S. Vigile.

27. Ste Adèle ;

S. Adelin ;

S. Crescent, évêque ;

S. Fernand ;

Fernande ;

Ste Gondeine ;

S. Ladislas ;

Ste Pome.

28. S. Argymir ;

S. Basilide ;

S. Bénigne ;

S. Gourdin ;

S. Héron ;

S. Irénée ;

S. Léon II, pape ;

S. Plutarque ;

Ste Potamienne ;

Ste Théodéchilde.

29. Bienheureuse Alix ou Alice ;

S. Anastase ;

S. Hemme ;

S. Paul, apôtre des Gentils ;

S. Pierre, prince des apôtres ;

S. Syr.

30. Ste Adèle ;

Ste Algive ;

S. Martial, évêque

S. Ostien.


Juillet.


1er S. Calais ;

S. Conrad, de Trêves ;

S. Domitien, abbé ;

S. Gai, évêque ;

S. Jules, martyr ;

S. Léonor ;

Léonore ;

S. Lupien ;

S. Rombaud ;

S. Thibaut ou Thibaud ;

S. Thierri, abbé.

2. S. Eutychien ;

S. Martinien ;

Ste Materne ;

Ste Monégonde ;

S. Othon ;

S. Processe ;

S. Rogat.

3. S. Anatole ;

S. Bertrand ;

S. Mucien ;

Ste Mustiole ;

S. Phocas ;

Ste Sereine ou Serène.

4. S. Aggée ;

Ste Berthe ;

S. Flavien, d'Antioche ;

S. Jucondien ;

S. Laurien ;

Ste Muste ;



S. Namphanion ;

S. Odon, évêque ;

Osée, prophète ;

Ste Sébastie ;

S. Ulric ;

Ulrique.

5. Ste Cyprille ;

S. Marin, martyr ;

S. Navit ;

S. Numérien ;

Ste Philomène ;

S. Pierre de Luxembourg ;

S. Tiïphine ;

Ste Zoé.

6. S. Dion ;

Ste Dominique ;

Ste Godoleine ;

S. Isaïe ;

S. Pallade ;

Ste Sexburge ;

S. Tranquillin ;

S. Zet.

7. S. Allyre ;

S. Angelaume ;

Ste Aubierge ;

S. Benoît, pape ;

S. Eudes ;

S. Félix, évêque ;

S. Guillebaut ;

S. Hésique, martyr ; Bienheureux Laurent de Brindes ;

S. Odon, évêque ;

S. Pantène ;

S. Pompée ;

S. Sever.

8. S. Auspice ;

S. Chilien ;

S. Colman ;

Ste Elisabeth, de Portugal ;

Ste Éremberte ;

S. Grimbaut ;

S. Kilian ;

S. Nom.

Ste Palatiate ;

Ste Priscille ;

Ste Somnine.

9. Ste Anatolie ;

S. Cyrille, de Corcyre ;

S. Ëphrem ;

Ste Florienne ;

Bienheureuse Véronique.

10. Ste Amelberge ;

Ste Félicité ;

S. Gendroux ;

S. Janvier, martyr ;

S. Paquier ;

Ste Butine ;

Ste Seconde ;

S. Tripode ;

Ste Tusque.

11. S. Abonde ;

S. Pie, pape ;

S. Savin ou Sevin, confesseur ;

S. Sidoine ;

S. Silas.

12. S. Félix, martyr ;

S. Gualbert ;

S. Hidulphe ;

S. Longin ;

S. Menou ;

S. Nabor ;

S. Paternien ;

S. Paulin ;

S. Viventiole.

13. S. Eugène, de Carthage ;

Bienheureux Jacques de Voragine ;

Ste Maure ;

Ste Mildrède ;

S. Muritte ;

Ste Myrope ;

S. Rostaing ;

Ste Sara ou Sarah ;

S. Triphyle ;

S. Turiaf.

14. S. Bonaventure ;

S. Camille ;

S. Libert ;

S. Optatien ;

Ste Reinoffe ;

Ste Toscaine.

15. S. Abudème ;

Ste Bonose ;

S. Catulin ;

Ste Évronie ;

S. Henri ;

Henriette ;

S. Jacques, de Nisibe ;

S. Janvier ;

S. Narsée ;

S. Pléchelm ;

Ste Veneuse ;

Ste Zosime.



16. S. Étern ;

S. Eustathe ;

S. Fulrad ;

S. Helvert ;

S. Mondolf ;

S. Philastre ;

S. Valentin ;

S. Vitalien.

17. S. Acyllin ;

S. Alexis ;

S. Athénogène ;

S. Cythin ;

Ste Donate ;

S. Ennode ;

Ste Généreuse ;

S. Léon IV, pape ;

S. Létance ;

Ste Marceline ;

S. Narzale ;

Ste Seconde ;

S. Spérat ;

S. Statien ;

S. Théodose, év. ;

S. Théozone ;

Ste Vestine ;

Ste Véture.

18. S. Arnoul ;

S. Frédéric ;

Frédérique ;

S. Materne ;

S. Ours ;

S. Roguil ;

Ste Symphorose ;

S. Thomas d'Aquin ;

S. Ulpize.

19. S. Arsène ;

S. Épaphras ;

S. Faustin ;

Ste Macrine ;

S. Retice ;

Ste Stéphanide ;

S. Symmaque ;

S. Vincent de Paul.

20. S. Anségise ;

S. Aurèle, évêque ;

S. Calimer ;

S. Cybar ;

Ste Donatille ;

Ste Marguerite, martyre ;

Ste Sévère ;

S. Vilmer.

21. S. Argobaste ;

S. Claude, martyr ;

S. Félicien ;

Félicienne ;

Ste Julie ;

Ste Noèle ;

Ste Praxède ;

S. Semé ;

S. Victor,

22. S. Élian ;

S. Érembert ;

Ste Lévinne ;

Ste Marie-Madeleine ;

S. Menelé ;

S. Platon ;

S. Vandrille.

23. S. Apollinaire ;

Ste Hérondine ;

S. Jucondin ;

Ste Primice ;

S. Rasyphe ;

S. Ravènne ;

Ste Rédempte.

24. Ste Christine ;

S. François Solano ;

Ste Gerbuge ;



Ste Nicette ;

Ste Romule ;

S. Ursicin.

25. S. Christophe ;

S. Cucufat ;

S. Evrols ou Évrou ;

Ste Glossine ;

S. Jacques le Majeur,

S. Paul, martyr ;

Ste Sigouleine ;

Ste Thée ;

Ste Valentine.

26. Ste Anne ;

Ste Christienne ;

S. Ërastej

S. Germain, d'Auxerre (le 31 juillet, suivant d'autres) ;

S. Jore ;

S. Olympe ;

S. Symphrone ;

S. Terce ;

S. Valens.

27. S. Aurèle, martyr ;

S. Hermippe ;

S. Hermocrate ;

S. Hermolas ;

Ste Juconde ;

Ste Lilieuse ;

Ste Nathalie ;

S. Pantalémon ;



S. Pantaléon.

28. S. Celse ;

S. Géran ;

S. Innocent ;

S. Nazaire ;

S. Samson.

29. S. Audax ;

Ste Béatrix ;

Ste Flore ;

S. Génevé ;

S. Guillaume, de Saint-Brieuc ;

Ste Homberge ;

S. Lazare ;

S. Loup, de Troyes ;

Ste Lucile ;

Ste Marthe ;

S. Nicéas ;

S. Olave ;

S. Prosper, évêque,

Ste Séraphine ;

S. Suillaf.

30. S. Abdon ;

Ste Juste ;

Ste Maxime ;

S. Sennen ;

Ste Septimie.

31. S. Firme, évêque ;

S. Ignace de Loyola ;

S. Jean Colombin ;

Ste Julitte.


Août.


1er. S. Bon, prêtre ;

Ste Charité ;

S. Ethelwold ;

Ste Foi ;

S. Friard ;

S. Mnésithée ;

S. Nectaire ;

S. Rufinien ;

S. Spin ;

S. Spire ;

S. Vère.

2. Ste Alfrède ;

S. Alphonse ;

Alphonsine ;

S. Boaire ;

S. Etienne, pape.

3. Ste Cyre ;

S. Éon ;

Ste Marane ;

S. Vhaten.

4. S. Agabe ;

S. Aristarque ;

S. Dominique ;

S. Ëlouan ;

S. Euphrone ;

Euphronie,

S. Macorat ;

Ste Segrette ;

S. Tertullien.

5. S. Abel :

S. Cantidien ;

S. Cassien ;

S. Domitien, évêque ;

S. Frion ;

S. Leudomir ou Ludmier ;

S. Memmie ou Menge ;

S. Narcisse ;

Ste Nonne ;

S. Paris ;

S. Sobel ;

S. Venans ;

S. Yon.



6. S. Agapit ;

S. Félicissime ;

S. Just ;

S. Magne ;

S. Pasteur ;

S. Quart ;

S. Sixte ;

S. Stapin.

7. S. Albert ;

S. Carpophore ;

S. Donat, évêque et martyr ;

S. Gaétan ;

S. Licinio ;

S. Victrice.

8. Ste Agape ;

S. Cyriaque, diacre ;

S. Hormisdas ;

S. Justin, martyr ;

S. Momble ;

S. Myron.

9. S. Ernié ;

S. Firme, martyr ;

Bienheureux Jean de Salerne ;

S. Numidique ;

S. Romain, martyr ;

S. Secondien ;

S. Vérien.

10. Ste Agathonique ;

S. Amadour ;

Ste Astérie ;

Ste Basse ;

S. Blaan ;

S. Laurent, diacre et martyr ;

S. Métrodore ;

Ste Philomène.

11. Ste Aguilberte ;

S. Cbromace

S. Géry,

S. Liébaut ;

S. Rusticle ; Ste Suzanne ;

S. Taurin ;

S. Tiburce.

12. S. Anicet ;

Ste Claire ;

Ste Eunomie ;

S. Euplius ;

Ste Félicissime ;

S. Gracilien ;

S. Largion ;

Ste Ninge ;

S. Porcaire.

13. Ste Concorde ;

S. Hippolyte, évêque ;

S. Junien ;

S. Maxime ;

Ste Radegonde ;

S. Simplicién.

14. Ste Athanasie ;

S. Eusèbe, prêtre et martyr ;

Bienheureux Primaldi.

15. S. Achard ou Aichard ;

S. Alipe ;

S. Ardouin ;

Ste Marie, la sainte Vierge ;

S. Napoléon ;

S. Rabier ;

S. Tharsice.

16. S. Arège ;

S. Arsace ;

S. Ciry,

S. Eleuthère, évêque ;

S. Ermel ;

S. Hyacinthe, religieux ;

S. Raoul ;

S. Roch.

17. S. Boniface, martyr ;

Bienheureuse Emilie ;

S. Libérât ;

S. Mammès ;

S. Septime.

18. Ste Claire de Montefalco ;

S. Crispe ;

Ste Hélène ;

S. Laure ;

Laure, nom de femme ;

S. Polyène.

19. S. André ;

S. Donat, prêtre ;

S. Louis, évêque ;

S. Marcien ;

S. Rufin ;

S. Sébald ;

S. Stratège.

20. S. Avit ;

S. Bernard ;

S. Léovigilde ;

S. Mesme ;

S. Memnon ;

S. Philibert ;

Philiberte ;

Ste Photine ;

Samuel, prophète ;

S. Valentinien ;

S. Vérédème.

21. Ste Adelinde ;

S. Camerin ;

Ste Euprépie ;

Ste Jeanne de Chantai ;

S. Luxore ;

S. Natalis ou Natal ;

S. Privât ;

S. Quadrat ;

S. Théogone.

22. S. Agathonique ;

S. Aldobraud ;

Ste Anthuse ;

S. Ëpictète ;

S. Fabricien ;

Fabrice ;

S. Hippolyte ;

S. Symphorien.

23. Ste Altigien ;

S. Astère ;

Ste Donuine ;

S. Ëléazar ;

Ste Fructueuse ;

S. Sidoine ;

Sidonie ;

S. Thomas ;

Ste Théonille ;

S. Timothée, martyr ;

S. Zachée.

24. Ste Aurée ;

S. Barthélemi ;

Ste Encratide ;

S. Entyche ;

S. Ouen ;

S. Sandraz.

25. S. Genès ou Génies, ou Genis ;

Ste Hunégonde ;

S. Louis, roi ;

Louise ;

S. Rome ;

S. Yriez.

26. S. Abonde ou Avond ;

S. Gelais ;

S. Irénée, martyr ;

S. Siroine ;

Ste Ténestine ;

S. Zéphirin ;

Zéphyrine.

27. S. Césaire, d'Arles ;

S. Ebbon ;

S. Eugène, pape ;

Ste Euthalie ;

S. Joseph Calasanz ;

Ste Mannée ;

S. Narne ;

S. Syagre.

28. S. Aleu ;

S. Augustin ;

Augustine ;

S. Julien, martyr ;

S. Stactée ;

S. Vivien.

29. S. Adolphe ;

S. Albéric ;

S. Hypace, évêque ;

S. Merri ou Méderic ;

Ste Sabine ;

Ste Vérone.

30. S. Adaucte ;

S. Agile ;

Ste Amicie ;

Ste Ammie ;

S. Fantin ;

S. Fiacre ;

Ste Gaudence ;

Ste Régiole ;

Ste Rose ;

Ste Sigillinde.

31. S. Aristide ;

Ste Isabelle ;

S. Ityère ;

S. Nonnat ;

S. Optât ;

S. Paulin ;

S. Raymond ;

S. Robustien.


Septembre.


1er. S. Adjuteur ;

S. Ammon ;

S. Auguste ;

S. Bavon ;

S. Firmin, confesseur ;

S. Gédéon ;

S. Gilles ;

S. Haymon ;

S. Josué ;

S. Leu ;

S. Nivard ;

S. Plaisis ;

S. Térentien ;

S. Victeur.

2. Ste Calliste ;

S. Elpide ;

S. Etienne de Hongrie ;

S. Juste, évêque ;

S. Lazare ;

S. Ménalippe ;

S. Pantagape.

3. Ste Dorothée ;

S. Grégoire le Grand, pape ;

S. Mansuy ;

Ste Obdule ;

Ste Phèbe ;

S. Remacle ;

Ste Sérapie ;

Ste Vérone.

4. S. Ammien ;

Ste Aussille ;

Ste Candide ;

S. Gerbert ;

Ste Hermione ;

Ste Ide ;

S. Marin, ermite ;

Moïse ;

Ste Rosalie ;

Ste Rose ;

S. Thatuel ;

S. Zarbel.

5. S. Ansery ;

S. Apollin ;

S. Austriclinien ;

S. Bertin ;

S. Donat, martyr ;

S. Laurent Justinien ;

S. Loup ;

Ste Preuve ;

S. Ribert ;

S. Urbain ;

S. Victorin.

6. S. Chagnoald ;

Ste Eve ;

S. Létus ;

S. Onésiphore ;

S. Pétrone ;

S. Saffier.

7. S. Alpin ;

S. Aunobert ;

S. Autal ;

S. Cloud ;

S. Euverte ;

S. Fascile ;

Ste Julie ;

Ste Mauberte ;

S. Mémier ;

S. Pipe ;

Ste Reine.

8. S. Adrien ;

Adrienne ;

S. Ammon ;

Ste Belline ;

S. Corbinien ;

S. Eusèbe ;

S. Néotère ;

S. Nestabe ;

S. Nestor, martyr ;

Ste Pélagie, pénitente ;

S. Victor.

9. S. Artémidore ;

S. Gorgon ;

S. Orner ;

Ste Osmanne ;

S. Ulface.

10. S. Littée ;

Ste Ménodore ;

S. Némésien ;

S. Oger ;

Ste Pulchérie.

11. S. Bodon ;

S. Diomède ;

S. Émilien, évêque ;

S. Germain, martyr ;

S. Hyacinthe, martyr ;

S. Paphnuce ;

S. Prote ;

Ste Spérande ;

Ste Théodora ;

Ste Vincienne ;

Ste Zénaïde.

12. Ste Bone ou Bonne ;

Ste Eanswide ;

S. Guy ou Guidon ;

S. Hiéronide ;

S. Juvence, évêque ;

S. Raphaël ;

S. Révérens ;

S. Tatien.

13. S. Aimé ;

S. Amat ou Anié ;

S. Lidoire ;

S. Maurille.

14. Ste Catherine de Gênes ;

S. Corneille, pape ;

S. Crescent, enfant martyr ;

S. Cyprien, évêque ;

Ste Domniate ;

S. Esparge ;

S. Ly ;

S. Materne ;

S. Odilard ;

Ste Rosule.

15. S. Abondance ;

Ste Eutropie ;

S. Évre ou Aper ;

S. Jean le Nain ;

S. Lubin ;

S. Nicétas ;

S. Nicomède ;

S. Valérien.

16. S. Abonde.

Ste Dulcissime ;

Ste Edithe ;

Ste Eugénie, abbesse ;

Ste Euphémie ;

Ste Innocence ;

Ste Ludmille ;

Ste Mélitine ;

Ste Sébastienne ;

S. Vital, abbé.

17. Ste Agathoclie ;

Ste Adriadné ;

Ste Colombe ;

S. Ferréol ;

S. Flaceau ; Ste Hildegarde ;

S. Lambert ;

Ste Piste ;

S. Rouin ;

S. Satyre.

18. S. Eumène ;

S. Joseph Copertino ;

S. Méthode ;

S. Sinier ;

Ste Sophie ;

Ste Stéphanie ;

S. Thomas de Villeneuve.

19. S. Acuce ;

Ste Constance ;

Ste Érasme ;

S. Eustache ;

S. Festus ;

S. Janvier, évêque ;

Ste Lucie d'Ecosse ;

Ste Pompose ;

S. Seine ;

S. Sernis ;

S. Sosandre ;

S. Théodore de Cantorbéry.

20. S. Agapet ;

S. Bernard, abbé de Clairvaux ;

Ste Candide, martyre ;

S. Caprais ;

S. Eustache ;

Ste Fauste ;

Bienheureux François de Posada.

21. Bienheureuse Bernardine ;

S. Castor ;

Ste Iphigénie ;

Bienheureux Jean

Prandotha ;

S. Lo ou Laud ;

S. Matthieu, évangéliste ;

Ste Suzanne.

22. Ste Aimée ;

Ste Basille ;

Ste Émérite ;

S. Emmeran ;

S, Florent, prêtre ;

S. Ion ;

Ste Iraïde ;

S Le Lindrue ;

Ste Maure ;

S. Maurice ;

S. Saintin ;

Ste Salaberge.

23. Bienheureuse Hélène Duglioli ;

S. Lin, pape ;

S. Paxent ;

Ste Polyxène ;

Ste Thècle, martyre ;

Ste Xantippe.

24. Ste Ame ou Amée ;

S. Andoche ;

S. Gérard, évêque ;

S. Germer ;

S. Isarn ;

S. Libère, pape ;

S. Rustique,

S. Souleine.

25. S. Agamond ;

S. Aunaire,

S. Bardomien ;

S. Ceufrey ;

S. Firmin, évêque ;

S. Hermenfroy ;

Ste Livète ;

S. Ostend ;

S. Pacifique ;

S. Principe ;

Ste Tatte.

26. S. Cyprien, martyr ;

Ste Dode ;

Ste Justine, martyre ;

S. Nil le Jeune ;

S. Théotiste.

27. S. Adulphe ;

S. Côme ou Cosme ;

S. Damien ;

Ste Delphine ;

S. Elzéar ;

Ste Epicharis ;

S. Euprèpe ;

S. Fidence ;

Ste Gaïenne ;

Ste Heltrude ;

Bienheureuse Jeanne d'Aza ;

Ste Néomise ;

S. Thérence.

28. S. Alphe ;

S. Callistrate ;

S. Céran ;

S. Ennemond ;

Ste Eustochie ou Eustoquie ;

S. Exupère ;

S. Fauste, évêque ;

S. Héliodore ;

Ste Liobe ou Lièbe ;

S. Salomon ou Salone ;

S. Venceslas.

29. S. Fraterne ;

S. Grimoald ;

Ste Gudélie ;

S. Michel ;

S. Plaute ;

Ste Théodote ;

S. Ursion.

30. S. Grégoire, apôtre de l'Arménie ;

S. Honoré de Cantorbéry ;

S. Jérôme ;

S. Lucain ;

S. Lumier :

S. Ours, soldat et martyr ;

S. Victor ;

S. Victurnien.


Octobre.


1er. S. Bavon, confesseur ;

Ste Montaine ;

S. Piat ;

S. Que ;

S. Rémi, évêque ;

S. Vérissime ;

3. Vulgis.

2. S. Candide ;

S. Léger ;

S. Secondaire.

3. S. Ammon ;

S. Denys l'aréopagite ;

S. Gérard, abbé ;

Ste Manne ;

S. Servilien.

4. Ste Aure ;

Ste Callisthène ;

S. François d'Assise ;

S. Hiérothée ;

S. Maufroi ;

S. Mauve ;

S. Pétrone ;

Ste Prosdoce ;

S. Quintin.

5. S. Arétas ;

Ste Charitine ;

S. Divitien ;

S. Firmat, martyr ;

S. Firmin. diacre :

Ste Flavie ou Flavienne ;

S. Galle ;

Ste Mamelthe ;

S. Placide ;

Ste Romaine ;

S. Thraséas ;

Ste Tullie.

6. S. Adalbéron ;

S. Bruno ;

Ste Foi ou Fidès ;

S. Maxens ;

S. Pardou ;

S. Sagar.

7. S. Apulée ;

S. Bacque ;

S. Hélain ;

Ste Justine ;

S. Marc, pape ;

Ste Osithée ;

S. Out ;

S. Pallade ou Palais ;

S. Rigaut ;

S. Serge.

8. S. Amour,

S. Baudry ;

Ste Benoîte ;

Ste Brigitte ;

S. Démètre ;

S. Grat ;

Ste Laurence ;

Ste Pélagie ;

Ste Pollène ;

Ste Porcaire ;

Ste Refroie ;

Ste Thaïs ;

Ste Triduaine ;

S. Yved ;

S. Zenon.

9. S. Andronic ;

S. Arnalt ;

S. Denys, évêque ;

S. Eleuthère, martyr ;

S. Gonthier ;

S. Guishiin ;

Ste Publie ;

S. Rustique ;

S. Savien ;

S. Thifroy.

10. S. Acepsimas ;

S. Audry ;

S. Cerbonéi ;

Ste Élampie ou Eulampie ;

S. François de Borgia ;

S. Géréon ;

S. Nonce ;

Ste Tanche ;

Ste Telchide ;

S. Virgile.

11. S. Andronic ;

S. Ansillon ;

S. Cérin ;



S. fimilien, confesseur ;

S. Gommer ;

S. Kenny ;

Ste Pience ;

Ste Placidie

S. Probe ;

S. Quirin ;

S. Taraque ;

S. Venant.

12. S. Édiste ;

Ste Herlinde ;

Bienheureux Jacques d'Ulni ;

Ste Libière ;

S. Oreste ;

S. Pion ;

S. Priscien ;

S. Séraphin ;

S. Wilfrid.

13. S. Edouard le confesseur ;

Ste Exupérie ;

S. Fauste, martyr ;

S. Géraud ;

S. Hugolin ;

S. Janvier, martyr ;

S. Martial, martyr ;

S. Rémo ;

S. Théophile.

14. S. Angadrème ;

S. Burchard ;

S. Calliste, pape ;

Ste Chélidoine ;

S. Dominique, solitaire ;

S. Firmin, d'Uzès ;

Ste Fortunée ;

S. Nicaise.

15. Ste Aurèle ;

S. Brunon, martyr ;

S. Cannât ;

S. Lucien, prêtre et martyr ;

S. Roger ou Rudiger, évêque ;

Ste Thècle, abbesse ;

Ste Thérèse.

16. Ste Ambrois ;

S. Ansut ;

S. Bercaire ;

S. Bertrand ;

S. Éliphe ;

S. Gai, abbé ;

S. Galdry ;

S. Lulle ;

S. Mommelin ;

S. Prex ;

S. Viau.

17. S. André de Crète ;

S. Artémis ;

Ste Austrade ;

S. Florentin ;

Ste Hedwige ou Havoye ;

Ste Soline ;

S. Troèse.

18. S. Asclépiade ;

S. Athénodore ;

S. Luc, évangéliste ;

S. Mauront.

19. S. Aquilin, évêque ;

S. Levai) ge ;

S. Pierre d'Alcantara ;

S. Potentien ;

S. Vare.

20. S. Caprais ;

Ste Cléopatre ;

S. Georges, diacie ; S. Sindulphe ou Sendou.

21. Ste Céline ou Célinie ;

S. Dase ;

S. Hilarion ;

Ste Ursule ;

S. Vandelin.

22. S. Aberce ;

Ste Alodie ;

S. Berthier ;

Ste Cordule ;

S. Louvent ;

S. Mellon ;

S. Moran ;

S. Népotien ;

S. Ruaut ;

Ste Salomé ;

S. Ulbert ;

S. Valier ;

S. Vère ;

S. Vérécond ou Vérgoin.

23. S. Albin ;

S. Aymon ;

S. Benoit, confesseur ;

S. Cléophas ;

S. Domiée ;

S. Gratien ;

S. Ignace, de Constantinople ;

S. Jean de Capistran ;

S. Lugle ;

Ste Ode ;

S. Romain, évêque ;

S. Surin ;

S. Théodorat.

24. S. Félix, évêque ;

S. Magloire ;

S. Papyre ;

S. Procle ;

S. Senoch.

25. S. Boniface, pape ;

S. Crépin ;

S. Crépinien ;

Ste Darie ;

S. Épain ;

S. Front ;

S. Gaudence ;

S. Georges, prêtre ;

S. Hijdemarque ;

S. Martyre ;

S. Théodose, martyr ;

S. Touchard.

26. S. Bernouard ;

S. Évariste ;

Ste Flore ;

S. Marcien, martyr,

S. Rustique.

27. S. Aloir ;

Vénérable Armand ;

Ste Capitoline ;

Ste Christète ;

S. Élesbaan ;

S. Frumence :

S. Hilier.

28. Ste Cyrille ;

S. Faron ;

S. Ferruce ;

S. Jude ;

S. Rémi, de Lyon :

S. Salve ou Sauve :

S. Sauve ou Sauge ;

S. Simon ;

Simonne.

29. S. Cherf ;

Ste Ermelinde ;

Ste Eusébie ;

Ste Irène ;

S. Maximilien, évêque ;

S. Mazonen ;

S. Narcisse, évêque ;

S. Néot.

30. S. Égelmont ;

S. Lucain ;

S. Luperque ;

S. Marcel, centurion

S. Théoneste ;

Ste Zénobie.

31. S. Pigmène ;

S. Quentin,-

S. Volfang.


Novembre.


1er. S. Austremoine ;

S. Bénigne, apôtre de la Bourgogne ;

Ste Cyrène ou Cyrénie ;

S. Gai, évêque ;

S. Gonzalès ou Gonzalve, évêque ;

S. Lotin ;

S. Ludre ;

S. Mathurin ;

Mathurine ;

S. Rombe ;

S. Théopiste ;

S. Vigor.

2. S. Césaire de Terracine ;

S. Elpidéphore ;

S. Eudoxe ;

S. Hermès ;

S. Marcien, anachorète ;

Ste Marie, martyre ;

S. Styzace ;

S. Tobie.

3. S. Baumet ;

S. Flour ;

S. Galation ;

S. Hermengaud ;

S. Hésique, confesseur ;

S. Hubert ;

Huberte ;

S. Marcel, évêque ;

Ste Oldrade ;

S. Papoul ;

S. Pavin ;

Ste Sylvie ou Silvie ;

Ste Wénéfride ;

Ste Yde.

4. S. Agricole ;

S. Amans ;

S. Charles Borromée ;

Charlotte ;

S. Clair, martyr ;

S. Êmeric ou Émery ;

S. Joannice ;

Ste Modeste ;

S. Patrobas ;

S. Preuil ;

S. Vital.

5. Ste Berthille, abbesse ;

S. Goussaut ;

Ste Nalatine ;

S. Philothée ;

S. Zacharie.

6. S. Attique ;

S. Léonard ;

S. Sévère, martyr ;

S. Vinnox.

7. S. Achille ;

S. Amandis ;

S. Amarante ;

S. Aucte ;

Ste Casine ;

S. Engelbert ;

S. Ernest ;

Ernestine ;

S. Florent, évêque ;

S. Herculan ;

S. Hiéron ;

Ste Thessalonite ;

S. Willibrod. S. Ste Castorie ;

S. Clair, prêtre ;

S. Dieudonné, nape ;

S. Godefroi ;

Ste Réparate ;

S. Trémoré ;

S. Willehad.

9. S. Arpin ;

Ste Eustolie ;

S. Raymond, de Toulouse ;

S. Renon ;

Ste Sopatre ;

S. Théodore, martyr.

10. S. Abrosime ;

S. Agnan ;

S. André Avellin ;

Ste Florence, martyre ;

S. Léon, pape ;

S. Modeste ;

S. Moniteur ;

Ste Nymphe ;

S. Respice ;

S. Sina ;

S. Space ;

S. Tibère ou Tibéry ;

S. Triphon.

11. S. Martin de Tours ;

Ste Menne ;

S. Théodore Studite ;

S. Véran.

12. S. Christin ;

S. Cunibert ;

S. Didace ;

S. Diègue ;

S. Josaphat ;

S. Liène ;

S. Liévin ou Livin ;

S. Martin, pape ;

S. Milhan ;

S. Nil ;

S. Pascase, martyr ;

S. Principin ;

S. Publius ;

S. René ;

Renée ;

S. Ruf ou Rus ;

S. Soacre ;

S. Vrain ;

S. Ymer.

13. S. Brice ;

S. Dalmas ;

Ste Ennathe ;

Ste Fercinte ;

S. Fleury ;

S. Gendùlf ;

S. Hommebon ;

Ste Maxelende ;

S. Merre ;

S. Mitre ;

S. Probe :

S. Stanislas Kotska ;

S. Zébinas.

14. S. Albéric ;

S. Antége ;

Ste Balsamie. ;

S. Clémentin ;

Clémentine.

S. Laurent, évêque ;

S. Saens ou Sidoine ;

Ste Vénérande,

15. S. Abibe ;

S. Carné ;

S. Eugène, évêque et martyr ;

Ste Gertrude ;

S. Gurie ;

S. Léopold ;

Léopoldine ;

S. Maclou ou Malo,

S. Samonas ;

Ste Séronne ;

Ste Valérienne ;

S. Varique.

16. Ste Agnès ;

S. Aimer ;

S. Augustien ;

S. Edme ;

Edmée ;

S. Ëinilion ;

S. Eucher, confesseur ;

S. Gobrien ;

S. Léonce, évoque ;

Ste Othilde ;

Ste Théotiste ;

S. Zophore.

17. S. Aciscle ;

S. Agnan ou Aignan ;

S. Alphée ;

S. Denys d'Alexandrie ;

S. Grégoire de Néocésarée ;

S. Grégoire de Tours ;

S. Hugues de Lincoln ;

S. Lions ;

S. Namase ;

Ste Patralie.

18. S. Aide ou Aude ;

S. Barulas ;

Ste Hilde ;

S. Mandé ;

S. Odon, abbé ;

S. Oricle ;

S. Rephaire.

19. S. Abdias ;

S. Azas ;

S. Barlaam ;

S. Buzeu ;

Ste Elisabeth ;

Ste Ermemburge ;

S. Jacques, solitaire ;

S. Patrocle ;

S. Théodemir.

20. S. Bénigne, évêque ;

S. Bernier ;

S. Edmond ;

S. Félix de Valois ;

Ste Malque ;

Ste Marne ;

Ste Messence ;

S. Octave ;

Octavie ;

S. Ouarlux ;

S. Soluteur ;

Ste Tendide.

21. S. Agape ;

S. Colomban ;

S. Estève ;

S. Gélase, pape ;

S. Honorius ; S. Namphase ;

S. Zéphyre.

22. Ste Appie ;

Ste Cécile ;

Ste Marème ;

S. Philémon ;

S. Pragmace.

23. S. Amphiloque ;

S. Clément, pape ;

Clémence ;

S. Constantien ;

S. Gobert ;

S. Ligaire ;

Ste Lucrèce ;

Ste Rachilde ;

S. Tron ou Trond ;

S. Vérocien.

24. S. Chrysogone ;

Ste Firmine ;

Ste Flore, martyre ;

S. Jean de la Croix ;

S. Marin, solitaire ;

S. Portien ;

S. Pourçain ;

S. Séver'in, solitaire.

25. Ste Catherine ;

S. Erbland ;

Ste Juconde ;

S. Mercure ;

S. Réole.

23. Ste Abondance ;

S. Amateur ;

S. André ;

S. Baie ;

S. Belin ;

S. Conrad, évêque ;

S. Didie ;

Ste Magnence ;

S, Philéas ;

S. Pierre d'Alexandrie ;

S. Stylien ;

Ste Victorine.

27. S. Acaire ;

S. Jacques l'Intorcis ;

Bienheureuse Marguerite de Savoie ;

S. Maxime ou Mayme, abbé ;

Ste Ode ;

S. Suffroy ;

S. Virgile.

28. S. Basile, martyr ;

S. Etienne le Jeune ;

S. Hésique, évêque ;

S. Hortulan ;

S. Irénarque ;

S. Jacques de la Marche ;

S. Mansuet ;

S. Mommole ;

S. Papinien ;

Ste Quiète ;

S. Sospice.

29. S. Brandan ;

Ste Illuminée ;

S. Radbod ou Rathod ;

S. Saturnin, évêque.

30. S. Abraham ;

S. André ;

Andrée ;

Bienheureuse Blanche ;

S. Domnole ;

S. Narsès ;

S. Sapor ;

S. Trojan ;

S. Tugal.


Décembre.


1er. S. Ananias ;

S. Ansan ;

S. Castritien ;

S.. Éloi ;

S. Hildebert ;

Nahum, prophète ;

Ste Noflète ;

S. Philarète ;

S. Vanon ;

S, Ysery.

2. Ste Aurélie, martyre ;

Ste Bibiane ;

S. Chromace, évêque ;

S. Hippolyte, martyr ;

Ste Marianne ;

S. Nonne.

3. S. Ambique ;

Ste Atale ;

S. Birin ;

S. François Xavier ;

Ste Hilaîrie ou Hilarie ;

S» Jason ;

Ste Magne ;

S. Miroclès.

4. Ste Barbe ;

S. Christien ou Christian ou Chrétien ;

S. Clément d'Alexandrie ;

S. Cyran ;

S. Pierre Chrysologue ;

S. Réparât.

5. S. Bassus, évêque ;

Ste Crispine ;

S. Dalmace ;

Ste Elisabeth laBonne :

S. Nicet ;

S. Sabas, ahbé.

6. Ste Aselle ;

Ste Dative ;

Ste Léonce ;

Léontine ;

S. Majoric ;

S. Nicolas ;

Nicole ;

S. Tierce ;

S. Zélotès.

7. S. Agathon ;

S. Ambroise ;

Ste Fare ;

S. Gerbaud ;

S. Prosdocime ;

S. Sapidique.

8. S. Hildeman ;

Ste Raveneuse ;

S. Romaric.

9. S. Anguerrand ;

S. Cyprien, abbé ;

Ste Gorgonie ;

Ste Léocadie ;

S. Nétère ;

Bienheureux Pierre Fourier ;

S. Publicien ;

S. Subran ;

Ste Wulphide.

10. S. Abonde ;

S. Melchiade ou Miltiade ;

S. Sandou ;

S. Sosithée ;

Ste Valère.

11. S. Barsabas ou Barsabé ;

S. Contest ;

S. Damase ;

S. Daniel Stylite ;

S. Fuscien ;

S. Gentien ;

S. Thrason ;

S. Victoric.

12. S. Alexandre ;

S. Ammonaire ;

S. Corentin ;

S. Épimaque ;

S. Finien ;

Ste Mercurie ;

S. Valéry.

13. S. Ariston ;

S. Aubert ;

S. Josse ;

Ste Luce ou Lucie ;

Ste Odile ;

S. Orestes ;

Ste Othilie.

14. Ste Adnette ;

S. Agnel ;

S. Druse ;

Ste Eutropie ;

S. Fingar ;

S. Nicaise ;

Ste Piale ;

S. Spiridion.

15. S. Célien ;

Ste Chrétienne ;

S. Eusèbe, évêque ;

S. Mesmin.

16. Ste Adélaïde ;

S. Adon ;

Ste Albine ;

S. Éverard ;

S. Irénion ;

Ste Julie ;

S. Naval.

17. S. Clémentien ;

S. Héraclide ;

Ste Olympe ;

S. Sturmes ;

Ste Vivine ;

Vénérable Yolande.

18. S. Flaive ;

S. Gatien ;

S. Pompin.

19. S. Darie ou Darien ;

S. Némésien ou Némèse ;

S. Ribier ;

S. Sindime ;

S. Timoléon.

20. S. Philogone ;

S. Ptolémée.

21. S. ïhémistocle ;

S. Thomas, apôtre.

22. Bienheureuse Angéline ;

S. Capiton ;

Bienheureux Christien ;

S. Ischyrion ;

Bienheureux Israël ;

S. Zenon.

23. S. Dagobert ;

S. Harman ;

S. Servule ou Servele ;

Ste Victoire ;

S. Yves, évêque ;

S. Zétique.

Les saints Basilide,



Cléomène, Eunicien, Eupor, Évareste, Gélase, Saturnin, Théodule et Zotime, vulgairement désignés sous le nom des dix martyrs de Crète.

24. Ste Adalseinde ;

S. Delphin ;

Delphine,

Ste Ermine ou Irmine ;

S. Grégoire, prêtre et martyr ;

Bienheureux Nicolas Factor ;

Ste Tharsille ;

S. Thémiste ;

S. Thergite ;

Ste Thrasille.

25. Ste Anastasie ;

Ste Eugénie, martyre ;

S. Flamidien ;

Ste Nétesse (la même que Ste Anastasie).

26. S. Archelaùs ;

S. Denys, pape ;

S. Etienne, diacre et martyr ;

S. Zosime, pape.

27. S. Alain ;

Ste Fabiole ;

S. Jean l'Évangéliste ;

S. Nicérate ;

S. Théodore, confesseur ;

S. Théophane ou Tiphaine ;

S. Zoïle.

28. S. Antoine, de Lérices ;

S. Cade ;

S. Catbn ;

S. Convoyon ;

S. Domice ;

Ste Domne ;

S. Eutyche ;

S. Indes ;

S. Théophile.

29. S. Crescent, évêque ;

Ste Ëléonore ;

S. Marcel, ahbé ;

S. Primien ;

S. Thomas de Cantorbéry ;

S. Trophime ;

S. Ursin.

30. Ste Anysie ;

S. Poins ;

S. Roger ;

S. Sabin ou Savin ;

S. Savinien ;

Bienheureux Sébastien Valfré ;

S. Vénustien.

31. S. Barbatien ;

Ste Colombe ;

S. Frobert ;

Ste Mélanie ;

S. Minervin ;

Ste Nominande ;

S. Pinien ;

Ste Rustique ;

Ste Sérotine ;

S. Sexte ;

S. Sylvestre du Silvestre ;

S. Zotique.

CALENDRIER RÉPUBLICAIN.

La Convention nationale, ayant conçu l'idée d'imposer à la France une ère nouvelle, décréta, le 5 octobre 1793, que le 22 septembre 1792, jour de la proclamation de la République française, serait le point de départ de cette ère. Par un autre décret, en date du 24 novembre de la même année, chaque année du nouveau calendrier devait commencer à minuit, avec le jour où tomberait l'équinoxe vrai d'automne, au méridien de Paris.

Les 3 mois d'automne furentappelés Vendémiaire. Brumaire et Frimaire ; ceux d'hiver, Nivôse, Plu-


viôse et Ventôse ; ceux du printemps, Germinal, Floréal et Prairial ; ceux d'été, Messidor, Thermidor et Fructidor. Chaque mois avait 30 jours. Les douze mois étaient suivis de 5 jours complémentaires dans les années communes et de 6 dans les années sextiles. Ces jours complémentaires, qui tombaient entre le 17 ou 18, et le 22, 23 ou 24 septembre de l'année grégorienne, étaient des fêtes publiques qu'on appelait Sans-culotides.

Le mois était divisé en trois décades : chaque jour de la décade avait un nom particulier iprimidi, duodi. tridi, quartidi, quin'idi, sexlidi, septidi, octidi, nonidi, décadi. Les noms des saints étaient

CALENDRIE VENDÉMIAIRE. (1er mois.)

lre DÉCADE :

P 1 Raisin.

D 2 Safran.

T 3 Châtaigne.

Q 4 Colchique.

Q 5 Cheval.

S 6 Balsamine.

S 7 Carotte.

8 Amaranthe.

N 9 Panais.

D 10 Cuve.

2° DÉCADE

P 11

D 12 † 13

Q 14 Q 15 S 16 S 17 18 N 19 D 20

Pom.de terre.

Immortelle.

Potiron.

Réséda.

Ane.

Belle de nuit,

Citrouille.

Sarrasin.

Tournesol.

Pressoir.

3" décade :

21

22

23

24

25

26

S 27

28

N 29

D 30

Chanvre.

Pèche.

Navet.

Amaryllis.

Bœuf.

Aubergine.

Piment.

Tomate.

Tonneau.

AUTOMNE.

BRUMAIRE. (2e mois.)

l re DÉCADE

Pomme.

Céleri.

Poire.

Betterave.

Oie.

6 Héliotrope.

7 Figue.

8 Scorsonère.

9 Alisier. D 10 Charrue.

2e DÉCADE :

P 11

D 12 † 13 Q 14 Q 15 S 16 S 17 18 N 19 D 20

Salsifis.

Mâcre.

Topinambour

Endive.

Dindon.

Chervi.

Cresson.

Dentelaire.

Grenade.

Herse.

3e DÉCADE :

P 21 D 22 † 23 Q 24 Q 25 S 26 S 27 28 N 29 D 30

Bacchante.

Azerole.

Garance.

Orange.

Faisan.

Pistache.

Macjone.

Coing.

Cormier.

Bouleau.

FRIMAIRE. (3e mo : s.)

Ve décade :

1 Raiponce.

2 Turneps. Chicorée. Nèfle. Cochon. Mâche. Choufleur. Miel. Genièvre.

D 10 Pioche. 2° décade

P 11 D 12 † 13

18 N 19 D 20

Cire.

Raifort.

Cèdre.

Sapin.

Chevreuil.

Ajonc.

Cyprès.

Lierre.

Sabine.

Hoyau.

3e décade :

P 21 Érable-sucre D 22 Bruyère. † 23 Roseau. Q 24 Oseille. Q 25 Grillon. S 26 Pignon. S 27 Liège. 28 Truffe. N 29 Olive. D 30 Pelle.

NIVOSE. (4e mois.)

1" décade

1 Tourbe.

2 Houille.

3 Bitume.

4 Soufre.

5 Chien.

6 Lave.

7 Terre végétale

8 Fumier.

9 Salpêtre. 10 Fléau.

2e décade :

P 11 Granit. D 12 Argile. † 13 Ardoise. Q 14 Grès. Q 15 Lapin. S 16 Silex. S 17 Marne. 18 Pierre à chaux N 19 Marbre. D 20 Van.

3e décade :

P 21 Pierre à plâtre D 22 Sel. † 23 Fer. Q 24 Cuivre. Q 25 Chat. S 26 Ëtain. S 27 Plomb. 28 Zinc. N 29 Mercure. D 30 Crible.

HIVER.

PLUVIOSE. (5e mois.)

1™ DÉCADE :

1 Lauréole.

2 Mousse.

3 Fragon.

4 Perce-neige.

5 Taureau.

6 Laurier-thym

7 Amadouvier.

8 Mézéréon.

9 Peuplier. 10 Coignier.

2e décade :

P 11 Ellébore. D 12 Brocoli. † 13 Laurier. Q 14 Avelinier. Q 15 Vache. S 16 Buis. S 17 Lichen. 18 If.

N 19 Pulmonaire. D 20 Serpette.

3e DÉCADE

P 21 D 22 † 23 Q 24 Q 25 S 26 S 27 28 N 29 D 30

Thlaspi.

Thimelé.

Chiendent.

Tramasse.

Lièvre.

Guède.

Noisetier.

Ciclamen.

Chélidoine.

Traîneau.

VENTOSE. (6° mois.)

1™ décade :

1 Tussilage.

2 Cornouillt

3 Viollier.

4 Troène.

5 Bouc.

6 Asaret.

7 Alaterne.

8 Violette.

9 Marceau. 10 Bêche.

2e décade :

P 11 Narcisse. D 12 Orme. † 13 Fume te rr Q 14 Vélard. Q 15 Chèvre. S 16 Ëpinards, S 17 Doronic. 18 Mouron. N 19 Cerfeuil. D 20 Cordeau.

3e DÉCAD"

P 21 D 22

28 N 29 D 30

Mandragc

Persil.

Cochleari

Pâqueretl

Thon.

Pissenlit.

Sylvie.

Capillaire

Frêne.

Plantoir. remplacés par ceux de fruits, de racines, d'instruments, etc. Chaque décadi était une fête nationale ; le 6' jour complémentaire intercalé tous les quatre ans était nommé jour de la République : le cycle de 4 ans devait former une Franciade. Mais ce cycle n'était pas bien déterminé d'avance. Comme l'intercalation, en effet,_ ne se faisait pas à des années déterminées, mais qu'elle dépendait du cours vrai. et inégal du soleil, puisque, selon que minuit de l'équinoxe tombait entre le 21 et le 22, ou entre le 22 et le 23, ou entre le 23 et le 24 septembre, l'année commençait le 22, le 23 ou le 24 septembre, ce cycle n'était pas toujours de 4 années.

Le calendrier républicain a été officiellement en usage pendant 13 ans environ ; mais depuis longtemps déjà il était tombé en désuétude, lorsqu'il fut aboli par un décret en date du 22 fructidor an XIII. Le même décret rétablit le calendrier grégorien à partir du 1er janv. 1806 (11 nivôse an XIV).

Nous donnons ci-après un Calendrier républicain et une table de concordance des calendriers grégorien et républicain.

Dans le calendrier républicain, les lettres P, D, T, etc., placées en face des nombres ordinaux, 1,2, 3, etc., qui indiquent la suite des jours du mois, sont pour Primidi, Duodi, Tridi, e\c.

RÉPUBLICAIN.

PRINTEMPS.

ÉTÉ.

GERMINAL.

FLORÉAL.

PRAIRIAL.

MESSIDOR.

THERMIDOR.

FRUCTIDOR.

(7° mois.)

(8e mois.)

(9° mois.)

(10e mois.)

(11e mois.)

(12e mois.)

1" décade :

1" décade :

1" décade :

4" décade :

1" décade :

l r# décade :

• 1 Primovère.

P 1 Rose.

P 1 Luzerne.

P 1 Seigle.

P 1 Épeautre.

P 1 Prune.

) 2 Platane.

D 2 Chêne.

D 2 Hémérocale.

D 2 Avoine.

D 2 Bouill. blanc.

D 2 Millet.

1 3 Asperge.

T 3 Fougère.

T S Trèfle.

T 3 Oignon.

T 3 Melon.

T 3 Lycoperde.

) 4 Tulipe.

Q 4 Aubépine.

Q 4 Angélique.

Q 4 Véronique.

Q 4 Ivraie.

Q 4 Escourgeon.

i 5 Poule.

Q 5 Rossignol.

Q 5 Canard.

Q 5 Mulet.

0 ; 5 Bélier.

Q 5 Saumon.

&gt ; 6 Blette.

S 6 Ancolie.

S 6 Mélisse.

S 6 Romarin.

S 6 Prèle.

S 6 Tubéreuse.

&gt ; 7 Bouleau.

S 7 Muguet.

S 7 Fromental.

S 7 Concombre.

S 7 Armoise.

S 7 Sucrion.

) 8 Jonquille.

8 Champignon.

8 Martagon.

8 Échalottes.

8 Carthame.

8 Apocyn.

^ 9 Aulne.

N 9 Hyacinthe.

N 9 Serpolet. ■

N 9 Absinthe.

N 9 Mures.

N 9 Réglisse.

) 10 Couroir.

D 10 Râteau.

D 10 Faux.

D 10 Faucille.

D 10 Arrosoir.

D 10 Échelle.

2e DÉCADE ".

2' décade :

2e DÉCADE :

2e DÉCADE :

2e décade :

2e décade : |

' 11 Pervenche.

P 11 Rhubarbe.

P 11 Fraise.

P 11 Coriandre.

P 11 Panis.

Pli Pastèque.

) 12 Charme.

D 12 Sainfoin.

D 12 Bétoine.

D 12 Artichaut.

D 12 Salicor.

D 12 Fenouil.

1 13 Morille.

T 13 Bâton d'or.

T 13 Pois.

T 13 Giroflée.

T 13 Abricot.

T 13 Épinevinette.

) 14 Hêtre.

Q 14 Chamerisier.

Q 14 Acacia.

Q 14 Lavande.

Q 14 Basilic.

Q 14 Noix.

i 15 Abeille.

Q 15 Ver à soie.

Q 15 Caille.

Q 15 Chamois.

Q 15 Brebis.

Q 15 Truite.

i 16 Laitue.

S 16 Consoude.

S 16 Œillet.

S 16 Tabac.

S 16 Guimauve.

S 16 Citron.

• 17 Mélèze.

S 17 Pimprenelle.

S 17 Sureau.

S 17 Groseille.

S 17 Lin.

S 17 Cardière.

&gt ; 18 Ciguë.

18 Corbeille d'or

18 Pavot.

18 Gesse.

18 Amande.

18 Nerprun.

I 19 Radis. ■ r \

N 19 Arroche.

N 19 Tilleul.

N 19 Cerise.

N 19 Gentiane.

N 19 Tagette.

) 20 Ruche.

D 20 Sarcloir.

D 20 Fourche.

D 20 Parc.

D 20 Écluse.

D 20 Hotte.

3* DÉCADE :

3e décade :

3e décade :

3e DÉCADE :

3» décade :

3e décade :

' 21 Gainier.

P 21 Statice.

P 21 Barbeau.

P 21 Menthe.

P 21 Carline.

P 21 Églantier.

) 22 Romaine.

D 22 Fritillaire.

D 22 Camomille.

D 22 Cumin.

D 22 Câprier.

D 22 Noisette.

' 23 Marronnier.

T 23 Bourrache.

T 23 Chèvrefeuille.

T 23 Haricot.

T 23 Lentille.

T 23 Houblon.

) 24 Roquette. &gt ; 25 Pigeon.

Q 24 Valériane.

Q 24 Caillelait.

Q 24 Orcanète.

Q 24 Aunée.

Q 24 Sorgho. Q 25 Écrevisse.

Q 25 Carpe.

Q 25 Tanche.

Q 25 Pintade.

Q 25 Loutre.

26 Anémone.

S 26 Fusain.

S 26 Jasmin.

S 26 Sauge.

S 26 Myrte.

S 26 Bigarade.

27 Lilas.

S 27 Civette.

S 27 Verveine.

S 27 Ail.

S 27 Colza.

S 27 Verge d'or.

(28 Pensée.

28 Buglose.

28 Thym.

28 Vesce.

28 Lupin.

28 Maïs.

! 29 Myrtil.

N 29 Sénevé.

N 29 Pivoine.

N 29 Blé.

N 29 Coton.

N 29 Marron.

&gt ; 30 Greffoir.

D 30 Houlette.

D 30 Chariot.

D 30 Chalémie.

D 30 Moulin.

D 30 Panier.

Fêtes sans-culotidej

P 1 De la Vertu. D 2 Du Génie. † 3 Du Travail. Q 4 De l'OpiniOD.

Q 5 DesRécomp".

TABLE DE CONCORDANCE DES CALENDRIERS RÉPUBLICAIN ET GRÉGORIEN

MOIS

1 Vendémiaire. 15 -

1 Brumaire 15 —

1 Frimaire.

15 —

1 Nivôse.., 15 —

1 Pluviôse. 15 —

1 Ventôse.. 5 —

1 Germinal.

15 —

1 Floréal

15 -

1 Prairial

15 —

1 Messidor... 15 -

1 Thermidor. 15 —

1 Fructidor. 15 -

AN I 1792-1793.

5e jour complémentaire.,

22 sept. 1792

6 oct. id.

22 oct. id

5 nov. id.

21 nov. id.

5 déc. id.

21 déc. id.

4 janv. 1793

20 janv. id.

3 févr. id.

19- févr. id.

5 mars id.

21 mars id.

4 avril id.

20 avril id.

4 mai id.

20 mai id. 3 juin id.

19 juin id.

3 juillet id.

19 juillet id.

2 août id.

18 août id.

1 sept. id.

21 sept. id.

AN II 1793-1794.

22 sept. 1793

6 oct. id.

22 oct. id.

5 nov. id.

21 nov. id.

5 déc. id.

21 déc. id.

5 janv. 1794

20 janv. id.

4 févr. id.

19 févr. id.

5 mars id.

21 mars id. 4 avril id.

20 avril id. 3 mai id.

20 mai id. 3 juin id.

19 juin id.

3 juillet id.

19 juillet id.

3 août id.

18 août id.

3 sept. id.

21 sept. jd.

AN III 1794-1795.

22 sept. 1794

5 oct. id.

22 oct. id.

5 nov. id.

21 nov. id.

5 déc. id.

21 déc. id.

4 janv. 1795

20 janv. id.

3 févr. id.

19 févr. id.

5 mars id.

21 mars id.

4 avril id.

20 avril id. 4 mai id.

20 mai id.

3 juin id.

19 juin id.

3 juillet id.

19 juillet id.

2 août id.

18 août id.

1 sept. id.

22 sept. id.

AN IV

1795-1796.

23 sept.

1795

7 oct.

id.

23 oct.

id.

6 nov.

id.

22 nov.

id.

6 déc.

id.

22 déc.

id.

5 janv.

1796

21 janv.

id.

4 févr.

id.

20 févr.

id.

5 mars

id.

21 mars

id.

4 avril

id.

20 avril

id.

4 mai

id.

20 mai

id.

3 juin

id.

19 juin

id.

3 juillet

id.

19 juillet

id.

2 août

id.

18 août

id.

1 sept.

id.

21 sept.

id.

AN V 1796-1797.

22 sept. 1796

6 oct. id.

22 oct. id.

5 nov. id.

21 nov. id.

5 déc. id.

21 déc. id.

4 janv. 1797

20 janv. id.

3 févr. id.

19 févr. id.

5 mars id.

21 mars id.

4 avril id.

20 avril id. 4 mai id.

20 mai id. 3 juin id.

19 juin id.

3 juillet id.

19 juillet id.

2 août id.

18 août id.

1 sept. id.

21 sept. id.

AN VI

1797-1798.

22 sept. 179' 6 oct. id.

22 oct. 5 nov.

21 nov. 5 déc.

id. id.

id. id.

21 déc. id.

4 janv. 1798

20 janv : id.

3 févr. id.

19 févr. id.

5 mars id.

21 mars id.

4 avril id.

20 avril id. 4 mai id.

20 mai id.

3 juin id.

19 juin id.

3 juillet id.

19 juillet id.

2 août id.

18 août id.

1 sept. id.

21 sept, i

GRÉGORIEN ET RÉPUBLICAIN.

AN VII

AN VIII

AN IX

AN X

AN XI

AN XII

AN XIII

AN XIV

1798-1799.

1799-1800.

1800-1801.

1801-1802.

1802-1803.

1803-1804.

1804-1805.

1805.

22 sept.

1798

23 sept.

1799

23 sept. 1800

23 sept. 1801

23 sept. 1802

24 sept.

1803

23 sept. 1804

23 sept. 18C

6 oçt.

id.

7 oct.

id.

7 oct. id.

7 oct. id.

7 oct, id.

8 oct.

id.

7 oct. id.

7 oct. id.

22 oct.

id.

23 oct.

id.

23 oct. id.

23 oct. id.

23 oct. id.

24 oct.

id.

23 oct. id.

23 oct. id

5 nov.

id.

6 nov.

id.

6 nov. id.

6 nov. id.

6 nov. id.

7 nov.

id.

6 nov. id.

6 nov. id

21 nov.

id.

22 nov.

id.

22 nov. id.

22 nov ; id.

22 nov. id.

23 nov.

id.

22 nov. id.

22 nov. id

5 déc.

id.

6 déc.

id.

6 déc. id.

5 déc. id.

6 déc. id.

7 déc.

id.

6 déc. id.

6 déc. id

21 déc.

id.

22 déc.

id.

22 déc. id.

21 déc. id.

22 déc. id.

23 déc.

id.

22 déc. id.

22 déc. id

4 janv.

1799

5 janv.

1800

5 janv. 1801

5 janv. |1802

5 janv. 1803

6 janv.

1804

5 janv. 1805

20 janv.

id.

21 janv.

id.

21 janv. id.

21 janv. id.

21 janv. id.

22 janv.

id.

21 janv. id.

3 févr.

id.

4 févr.

id.

4 févr. id.

4 févr. id.

4 févr. id.

5 févr.

id.

4 févr. id.

19 févr.

id.

20 févr.

id.

20 févr. id.

20 févr. id.

20 fevr. id.

21 févr.

id.

20 févr. id.

5 mars

id.

6 mars

id.

6 mars id.

6 mars id.

6 mars id.

6 mars

id.

6 mars id.

21 mars

id.

22 mars

id.

22 mars id.

22 mars id.

22 mars id.

22 mars

id.

22 mars id.

4 avril

id.

5 avril

id.

5 avril id.

5 avril id.

5 avril id.

5 avril

id.

5 avril id.

20 avril

id.

21 avril

id.

21 avril id.

21 avril id.

21 avril id.

21 avril

id.

21 avril id.

4 mai

id.

5 mai

id.

5 mai id.

5 mai id.

5 mai id.

5 mai

id.

5 mai id.

20 mai

id.

21 mai

id.

21 mai id.

21 mai id.

21 mai id.

21 mai

id.

21 mai id.

3 juin

id.

4 juin

id.

4 juin id.

4 juin id.

4 juin id.

4 juin

id.

4 juin id.

19 juin

id.

20 juin

id.

20 juin id.

20 juin id.

20 juin id.

20 juin

id.

20 juin id.

3 juil.

id.

4 juil.

id.

4 juil. id.

4 juil. id.

4 juii. id.

4 juil.

id.

4 juil. id.

19 juil.

id.

20 juil.

id.

20 juil. id.

20 juil. id.

20 juil. id.

20 juil.

id.

20 juil. id.

2 août

id.

3 août

id.

3 août id.

3 août id.

3 août id.

3 août

id.

3 août id.

18 août

id.

19 août

id.

19 août id.

19 août id.

19 août id.

19 août

id.

19 août id.

1 sept.

id.

2 sept.

id.

2 sept. id.

2 sept. id.

2 sept. id.

2 sept.

id.

2 sept. id.

22 sept.

id.

22 sept.

id.

22 sept. id.

22 sept. id.

23 sept. id.

!

22 sept.

id.

22 sept. id.

CALENDRIER MUSULMAN.

Le calendrier musulman est réglé sur les mouvements de la lune, et n'a aucun égard aux saisons. L'année est divisée en 12 mois, dont chacun commence à la nouvelle lune ; ainsi, ces mois sont composés de 30 et de 29 jours alternativement. Et comm la lunaison a un peu plus de 29 jours et demi, on évite les anticipations de l'année lunaire en ajoutant parfois un jour au dernier mois, qui en a alors 30, au lieu de 29. Ainsi, l'année civile musulmane a 354, et parfois 355 jours, et le jour qui la commence parcourt l'année solaire, en rétrogradant de 10 à 11 jours selon qu'elle est ou n'est pas intercalaire, et de 12 jours dans nos années bissextiles. Ces années de 355 jours sont appelées Kébices : elles sont dans une période de 30 ans, les 2", 5 e, 7», 10% 13% 16 e, 18% 21% 24% 26% 29e. 1 1 jours sont ainsi intercalés dans ce cycle, et les 30 ans comprennent 10631 jours. Comme la lunaison de 29 j. 5305886, répétée 12 fois, donne 354 j., 3 670 629 pour l'année lunaire, en multipliant par 30, on trouve pour le cycle trentenaire 10631 j., 011886 : l'erreur n'est donc, en 30 ans, que de 17' 7", et il faut 2524 années musulmanes pour trouver un jour entier d'erreur.

Nous ferons observer que tous ces calculs ne sont guère connus que des savants ou des faiseurs d'almanachs ; on ne s'y conforme jamais dans la pratique. On se règle, pour commencer l'année, sur l'observation directe de la lune, et le 1er jour du mois est celui où, pour la première fois, on a vu le croissant lunaire. Il résulte de cet usage de grandes variations dans la longueur respective des mois, et même des erreurs sur la véritable époque de leur commencement, puisque la justesse des observations est subordonnée à la disposition des localités ou à des circonstances accidentelles, un nuage ou une éminence pouvant empêcher d'apercevoir l'astre et retarder ainsi d'un jour le commencement du mois. Il en résulte aussi que le calcul diffère souvent d'une ville à l'autre d'un jour ou deux, et même quelquefois de trois. Toutes les fois donc que dans l'énoncé d'une date arabe, on n'indique pas le jour de la semaine, il est impossible d'en donner avec certitude l'énoncé correspondant dans le calendrier julien ou le calendrier grégorien, les tables dressées pour cet objet étant toutes construites d'après les combinaisons des astronomes, qui ne peuvent jamais donner que des approximations.

Voici les noms des mois arabes et ceux des jours de la semaine :

1. Muharrem 30 jours.

2. Ssafar 29

3. Raby-el-aouel 30

4. Raby-el-thany 29

5. Djemasi-el-aouel 30

6. Djemasi-el-thany 29

?. Redjeb 30

8. Châban 29

9 Ramadan 30

10. Chaoual 29

11. Zoulkadeh 30

12. Zoulhedghé 29 ou 30


Dimanche Youm-el-ahad.

Lundi Youm-el-thany.

Mardi Youm-el-thaleth.

Mercredi Youm-el-arbaa.

Jeudi Youm-el-khamis.

Vendredi Youm-el-jouma.

Samedi Youm-el-sebt.

C'est le vendredi qui est le jour férié, comme


chez nous le dimanche, et chez les Juifs le samedi ou Sabbat. C'est le lundi qu'on célèbre les mariages.

Dans le mois Ramadan, il n'est permis de manger que la nuit : le petit Beiram, célébré les 1, 2 et 3 Chaoual, est une fête qui met fin au jeûne. Le 10 Zoulhedgué est le grand Beiram, ou fête des sacrifices et des victimes ; c'est la pâque mahométane.

CALENDRIER PERPÉTUEL.

Les tableaux qui suivent renferment tous les éléments nécessaires pour construire immédiatement et sans le secours de la plume le calendrier d'une année donnée, soit avant, soit après la réforme grégorienne, ce qui est d'une grande utilité poui arriver à déterminer ou à vérifier certaines indications chronologiques fournies d'une manière obscure ou incomplète par les chartes ou les historiens. On lit, par exemple, dans un ouvrage historique assez estimé qu'Agnès Sorel est morte le jeudi 9 février 1449 ; ce qui est impossible, puisque l'on voit par notre calendrier Julien perpétuel que février commençait cette année par un samedi et que, par conséquent, le 9 était un dimanche.

CALENDRIER JULIEN PERPÉTUEL.

Le calendrier julien, comme l'on sait, est celui qui fut en usage chez tous les peuples chrétiens, depuis Jules César jusqu'à la réforme grégorienne de 1582. Notre calendrier perpétuel se compose de 3 tables. La 1™ comprend les 12 mois avec la série des 365 jours de l'année, plus la suite des 7 letties dominicales, en commençant par A. On a réuni ensemble les mois commençant par le même jour, en supposant que le 1er janvier soit un dimanche. La 2e indique le jour initial et la lettre dominicale de chacune des 28 années de chaque cycle solaire, rangées dans leur ordre naturel. La 3e renferme la série des premières années de chaque cycle solaire, qui ont pour lettre dominicale GF et pour l ev janvier Lundi. Voici maintenant comment on doit grouper tous ces éléments pour arriver à construire le calendrier d'une année donnée avant 1582. Par la table III, on connaît le rang qu'occupe l'année proposée dans le cycle solaire. Par la table II, on connaît immédiatement la lettre dominicale de cette année ; enfin par la table I, une fois la lettre dominicale obtenue, on a sous les yeux le calendrier tout entier de cette année.

Exemple I. Soit à trouver le jour initial de l'année 1453. La table III montre que 1453 tombe entre 1448 et 1476. On retranche 1448 de 1453, il reste 5. Dans le cycle, le rang de 1448 est I, donc le rang de 1453 sera 1 † 5 ou 6. La table II indique que la 6e année d'un cycle solaire a pour lettre dominicale G. La table I indique qu'à la lettre G le 1er janvier correspond à un Lundi.

Exemple II. On veut déterminer à quel jour de la semaine répond le 19 février 1512 (Prise de Brescia par Gaston de Foix). La table III montre que 1512 tombe entre 1504 et 1532. On retranche 1504 de 1512, il reste 8. L'année 1504 est la l,c d'un cycle, donc l'année 1512 a pour rang 8 -f- 1 ou 9. La table II indique que la neuvième année d'un cycle solaire a pour lettre dominicale DC. Dans une année bissextile, on emploie la l re lettre pour janvier et février. La table I indique qu'à la lettre dominicale D le 19 février correspond à un jeudi.

Si l'on voulait savoir à quel jour répond le 11 avril de la même année (bataille de Ravenne), on n'aurait qu'à chercher dans la table I, à la 3e lettre dominicale C, et l'on verrait que le 11 avril répondait cette année à un dimanche.

TABLE I. CALENDRIER JULIEN PERPÉTUEL.

JANVlER (31). FÉVRIER (280U29). LETTRES DOMINICALES.

OCTOBRE (31).

MARS (31). -- AVRlL (30). MAl (31).

NOVEMBRE (30). A B c D E F G

' 1 8 15 22 ~9 5 12 19 26 Dimanche. Samedi. Vendredi. Jeudi. Mercredi. Mardi. Lundi. 2 9 16123130 7 14 21 28

2 ~~ 16 23 30 6 13 20 27 Lundi. Dimanche. Samedi. Vendredi. Jeudi. Mercredi. Mardi. 3 10 17 24 31 1 8 Hi 22 29

3 10 17 24 31 7 14 21 28 Mardi. Lundi. Dimanche. Samedi. Vendredi. Jeudi. Mercredi. 411 18 25 2 9 16 23 30

4 11 18 25. 1 8 15 22 29 Mercredi. Mardi. Lundi. Dimanche. Samedi. Vendredi. Jeudi. 5 12 19 26 3 10 17 24 31

5 12 19 26 2 9 16 23 30 Jeudi. Mercredi. Mardi. Lundi. Dimanche. Samedi. Vendredi. 6 13 20 27 4 11 -1l-i 25

6 13 20 27 3 10 17 24 31 Vendredi. Jeudi. Mercredi. Mardi. Lundi. Dimanche. Samedi. 7 14 21 28 5 12 19 26

7 14 21 28 411 18 25 Samedi. Vendredi. Jeudi. Mercredi. Mardi. Lundi. Dimanche. 1 8 15 22 29 6 13 20 27

1

JUI~ (30).

1 SEPTEMBRE (30).

JUlLLET (31).

A B c D E F G

AOUT (31). DÉCEMBRE (31).

411 18 25 2 !) 16 23 30 Dimanche. Samedi. Vendredi..Jeudi. Mercredi. Mardi. Lundi. 6 13 20 27 3 10 17 24 31

5 12 19 26 310 17 24 31 Lundi. Dimanche. Samedi. Vendredi. Jeudi. Mercredi. Manli. 7 14 21 28 4 11 18 25

6 13 20 27 411 18 25 Mardi. Lundi. Dimanche. ~amedi. Vendredi. Jeudi. Mercredi. 1 8 15 22 29 5 12 19 26

7 Jll 21 28 5 12 19 26 Mercredi. Mardi. Lundi. Dimanche. Samedi. Vendredi. Jeudi. 2 9 16 23 30 6 13 20 27

1 8 15 22 29 6 13 20 27 Jeudi. Mercredi. Mardi. Lundi. Dimanche. Samedi. Vendredi. 3 10 17 24(1 7 14 21 28

2 9 1G 23 30 7 14 21 28 Vendredi. Jeudi. Mercredi. Mardi. Lundi. Dimanche. Samedi. 411 18 25 1 8 15 22 29

3 10 17 24 31 1 8 1fl •n 29 Samedi. Vendredi. Jeudi. Mercredi. Mardi. Lundi. Dimanche. 5 12 19 26 2 9 16 23 30

1

TABLE II. Correspondance des années Juliennes avec la 1re année de chaque Cycle solaire de 38 années.

1

Rangs des années dans le Cycle.

1er jan vier......••.••.•..•..••

Lettres dominicales...•.••.•••.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 1

L. Mere. J. V. S. L. Mar. Mer. J. S. D. L. Mar. J. V. S. D. Mar. Mer. J. V. D. L. Mar. Mer. V. S. D. L.

G,F E D C B,A G F E D,C B A G F,E D C B A,G F E D C,B A G 1.<' E,D C B. A G,F

TABLE III. Premières annnées de chaque Cycle solaire, ayant pour lettre dominicale GF, et pour 1er janvier Lundi.

20 48 76 104 132 160 188 216 244 272 300 328 356 384 412 440 468 496 524 552 500 608 636 664 697

720 748 776 804 832 860 888 916 944 972 1000 1028 1056 108ft 1112 1140 1168 1196 1224 1252 1280 1308 1336 1364 1392

1420 1448 1476 1504 1532 1560 1588 1&16 16lt4 1672 1700 li28 1756 1784 1812 1840 1868 1896 1924 1952 1980 2008 2036 2064 2092

Et ain:~i de suite, en ajoutant 1 fois, 2 fois, 3 fois, etc., 700 ans aux nombres de la première ligne horizontale.

Lundi.

Mardi.

Mercredi.

Jeudi.

Vendredi.

Samedi.

Dimanche.

fa

Mardi.

Mercredi.

Jeudi.

Vendredi.

Samedi.

Dimanche.

Lundi.

69 ? 1392 2092

664 1364 2064

636 1336 2036

608 1308 2008

580 1280 1980

es es es

ko es en

es es es

10 es en

496 1196 1896

468 1168 1868

"ëtf

B

N O

440 1140 1840

412 1112 1812

eu

B

.5P

384

1084 1784

03

CALENDRIER GRÉGORIEN PERPÉTUEL.

L'usage du calendrier grégorien perpétuel que nous donnons ici est des plus simples. Si on


veut connaître, par exemple, par quel jour a commencé l'année 1864, on cherchera dans la 1re ligne horizontale l'année du siècle, soit 1800 ; puis on prendra dans la 7e colonne verticale le nombre 64 ;


le jour indiqué sur la même ligne dans la colonne du mois de Janvier est le jour initial de cette année, soit vendredi.

Ce Calendrier grégorien est réellement perpé-


tuel, car l'on peut en étendre indéfiniment l'usage dans la suite des siècles, en ajoutant une fois, deux fois, etc., 400 ans à chacune des années séculaires 2800, 2900, 3000 et 3100.

CALENDRIER GRÉGORIEN

Bissextile 1600, 2000, 2400, 2800, etc. 1700, 2100, 2500, 2900, etc. Janvier. Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre 1800, 2200, 2600, 3à00, etc. 1900, 2300, 2700, 3100, etc.
B 00 · 28 · · 56 · · 84 · · · 24 · · 52 · · 80 · S M Me S L J S M V D Me V · · 20 · 48 · · 76 · · · 16 · · 44 · · 72 · ·
01-07 18 29 35 46 57 68 74 85 91 03 14 25 31 42 53-59 · 70 81-87 98 L J J D M V D Me S L J S · 10 21-27 38 49 55 66 77 83 94 00-06 17 23 34 45 51 62 73-79 · 90
02 13-19 · 30 41-47 58 69 75 86 97 09 15 26 37 43 54 65 71 82 93-99 M V V L Me S L J D M V D 05 11 22 33-39 · 50 61-67 78 89 95 01-07 18 29 35 46 57 63 74 85 91
03 14 25 31 42 53-59 · 70 81-87 98 · 10 21-27 38 49 55 66 77 83 94 Mr S S M J D M V L Me S L 00-06 17 23 34 45 51 62 73-79 · 90 02 13-19 · 30 41-47 58 69 75 86 97
B 04 · · 32 · · 60 · 88 · · · 28 · 56 · · 84 · J D L J S M J D Me V L Me · · 24 · · 52 · · 80 · · · 20 · 48 · · 76 · ·
05 11 22 33-39 · 50 61-67 78 89 95 01-07 18 29 35 46 57 68 74 85 91 S M M V D Me V L J S M J 03 14 25 31 42 53-59 · 70 81-87 98 · 10 21-27 38 49 55 66 77 83 94
06 17 23 34 45 51 62 73-79 · 90 02 13-19 · 30 41-47 58 69 75 86 97 D Me Me S L J S M V D Me V 09 15 26 37 43 54 65 71 82 93-99 05 11 22 33-39 · 50 61-67 78 89 95
B 08 · · 36 · 64 · 92 04 · · 32 · · 60 88 M S S M J D M V L Me S L · · 28 · · 56 · · 84 · · · 24 · · 52 · · 80 ·
09 15 26 37 43 54 65 71 82 93-99 05 11 22 33-39 · 50 61-67 78 89 95 J D D Me V L Me S M J D M 01-07 18 29 35 46 57 63 74 85 91 03 14 25 31 42 53-59 · 70 81-87 98
· 10 21-27 38 49 55 66 77 83 94 00-06 17 23 34 45 51 62 73-79 · 90 V L L J S M J D Me V L Me 02 13-19 · 30 41-47 58 69 75 86 97 09 15 26 37 43 54 65 71 82 93-99
B · 12 · · 40 · 68 · · 96 08 · · 36 · · 64 · · 92 D Me J D M V D Me S L J S 04 · · 32 · · 60 · 88 · · · 28 · · 56 · · 84 ·
B · 16 · · 44 · · 72 · · · 12 · · 40 · 68 · · 96 V L M V D Me V L J S M J 08 · · 36 · · 64 · · 92 04 · · 32 · · 60 · 88 ·
B · · 20 · 48 · · 76 · · · 16 · · 44 · · 72 · · Me S D Me V L Me S M J D M · 12 · · 40 · 68 · · 96 08 · · 36 · · 64 · · 92
B · · 24 · · 52 · · 80 · · · · · 46 · · 76 · · L J V L Me S L J D M V D · 16 · · 44 · · 72 · · · 12 · · 40 · 68 · · 96

N'ayant pu faire entrer les dix-huit premières années du Calendrier Grégorien réformé dans ce Tableau, dont la symétrie aurait été ainsi dérangée, nous les donnons ici avec l'indication du jour

répondant au 1er janvier de chacune d'elles. A l'aide de la Table I du Calendrier Julien perpétuel, on trouvera tous les jours des divers mois de ces dix-huit années.

Années 1583 1584 1585 1586 1587 1588 1589 1590 1591 1592 1593 1594 1595 1596 1597 1598 1599 1600
1er Janvier Samedi Dimanche Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Dimanche Lundi Mardi Mercredi Vendredi Samedi Dimanche Lundi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi

FÊTE DE PAQUES.

La Pâque est la plus grande des fêtes chrétiennes, et c'est d'elle que dépendent toutes les autres fêtes mobiles, ainsi appelées, parce qu'elles n'ont point de jour fixe dans L'année. Les conditions de la fête de Pàques, d'après le concile de Nicée, sont : 1° de la célébrer le 14e jour de la lune pascale, post, non ver ; 2° que ce 14e jour vienne le jour même ou après le jour de l'équinoxe fixé pour toujours au 21 mars ; 3° que ce soit un jour de dimanche.

La Pâque des Chrétiens doit être un dimanche, parce que Jésus-Christ ressuscita en ce jour, le lendemain du sabbat, et le premier de la semaine, qui est aussi le jour où commença la création du monde. La Pâque doit être célébrée le plus tôt qu'il se peut, après le 14 de la lune de mars, c.-à-d. après la pleine lune la plus proche de l'équinoxe du printemps, pour observer l'institution originaire de la Pâque qui la fixait à ce 14e jour. On voit, en effet, au chapitre xiii du Lévitique, que Dieu ordonna aux Juifs de célébrer la Pâque ou le passage par la mer Rouge le premier mois, et le soir du 14° jour. Or, l'année des Juifs était lunaire embolismique ou intercalaire, et tellement réglée qu'on nommait le premier mois celui dont le 14e jour, c.-à-d. la pleine lune, tombait au jour de l'équinoxe ou immédiatement après. L'Église, ne voulant pas s'éloigner de cette règle, décida dans le concile de Nicée, en 325, que la Pâque serait célébrée, non le 14e jour ou celui de la pleine lune, mais le dimanche d'après, si ce 14e jour arrive le 21 mars ou après le 21 ; en sorte que, tout en restant fidèles à

la tradition, les chrétiens ne peuvent pas se rencontrer avec les Juifs pour le jour de la célébration de la Pâque. Remarquons aussi que, d'après la réforme grégorienne, une pleine lune qui tomberait entre un samedi et un dimanche et même après minuit serait attribuée au samedi ; si cette pleine lune était la première après l'équinoxe, la Pâque se ferait le dimanche.

Nous devons dire que ces prescriptions du concile de Nicée ne furent pas acceptées par toutes les Eglises. Les Églises d'Irlande, d'Ecosse et de Bretagne, par exemple, n'entretenaient encore au 7e siècle que peu de relations avec la Cour de Rome et avaient leur discipline particulière. Elles célébraient la Pâque le 14e jour de la lune de mars, quand même ce jour n'était pas un dimanche, de sorte qu'elles pouvaient se rencontrer avec les Juifs. On désignait sous le nom de quartodécimans ceux qui se conformaient à cet usage. Vers l'an 602, les évêques des environs du monastère de Luxeuil, que venait de fonder l'Irlandais Colomban, assemblés en concile, voulurent forcer ce dernier à célébrer la Pâque le dimanche après le 14 de la lune de mars, au lieu qu'il la célébrait le 14 même, suivant la coutume de son pays. Il leur adressa plusieurs lettres, et, mécontent de leur réponse, il en appela au pape. On ignore ce que Rome décida ; mais jusqu'à la fin de sa vie, Colomban resta fidèle à l'usage de célébrer la Pâque le 14 de la lune.

En 1774, le ministre du roi de Prusse demanda aussi à la diète de Ratisbonne que les protestants célébrassent leur pâque le même jour que les catholiques romains, à cause des troubles qui seraient survenus, si cette fête s'était rencontrée avec le jour des azymes des Juifs. La diète, frappée de cette considération, décida qu'à l'avenir le jour de Pâques serait fixé d'après le calendrier grégorien.

Tous ceux qui se sont occupés des anciennes chartes savent que la fête de Pâques était la seule chose assez bien fixée au moyen âge. Aussi, à partir de Constantin, la détermination de cette fête estelle le point le plus important de la chronologie de toutes les nations chrétiennes.

D'après ce que nous avons dit précédemment des prescriptions du concile de Nicée, il est facile de comprendre que les limites pascales sont le 22 mars et le 25 avril, parce que si le 14e jour de la lune tombe le 21 mars, jour même de l'équinoxe, et que ce jour soit un samedi, Pâques sera le lendemain dimanche 22 mars ; ce qui est arrivé en 1598, 1693, 1761, 1818, et aura lieu en 2285, etc. Si, au contraire, le 14e jour de la lune ne tombe que le 20 mars, la veille de l'équinoxe, cette lune ne peut servir à trouver le jour de Pâques, puisqu'elle est pleine avant l'équinoxe. Il faut alors au 20 mars ajouter la lune d'avril qui est de 29 jours, et on arrive au 18 avril ; mais si le 18 avril est un dimanche, Pâques sera le dimanche suivant, par conséquent le 25 avril ; ce qui a eu lieu en 1546, 1666 et 1734, et ce qui arrivera encore en 1886, 1943, 2038, 2190.


Il faut donc, pour trouver le jour de Pâques, déterminer à quel quantième du mois de mars ou d'avril sera le dimanche qui suit la pleine lune pascale, ou le 14e jourde la lune. Or, pour cela, il faut connaître le 1er jour de janvier, parce que tous les jours des autres mois de l'année dépendent de ce 1er jour de l'an ; il faut ensuite connaître l'épacte ou l'âge de la lune en ce 1er janvier de l'année demandée. Mais ces recherches exigent des calculs assez compliqués ; aussi avons-nous pensé qu'il serait agréable à nos lecteurs de trouver ici une table (p. 76) qui leur permettra de déterminer avec la plus grande facilité la place qu'a occupée ou que doit occuper la Pâque dans une année quelconque de l'ère chrétienne.

Pour trouver la fête de Pâques pour une année quelconque de l'ère chrétienne au moyen de cette table, il suffit de connaître l'épacte et la lettre dominicale de l'année donnée. Prenons pour exemple l'année 1684.

Épacte. On connaîtl'épacte d'une année, quand on en connaît le nombre d'or. 11 suffit pour cela de consulter le tableau suivant présentant la correspondance entre l» s nombres d'or et les épactes, où équivaut à l'épacte 30.

Correspondance des nombres d'or et des épactes.

Nombres d'or : I II III IV V VI VII VIII IX X XI XII XIII XIV XV XVI XVII XVIII XIX

Epactes ; 11 22 3 14 25 6 17 28 9 20 1 12 23 4 15 26 7 18

Cependant comme dans cette table, il n'est tenu compte ni de l'erreur du cycle de 19 ans, qui tend


à s'élever à 2 jours par cycle, ni de la correction grégorienne, il en résulte que l'on est obligé de faire subir à cette table des changements avec les siècles. C'est ce que l'on appelle établir l'équation des


épactes. Voici cette équation calculée jusqu'en l'année 2300.

Équation des Épactes.


Depuis le commencement de l'ère vulgaire jusqu'au concile de Nicée (325) : Nombre d'or 1 = Épacte 7
Depuis le concile de Nicée jusqu'à la réformation grégorienne, en 1582 . . . . id. Épacte 8
Depuis 1582 jusqu'en 1700 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . id. Épacte 1
Depuis 1700 jusqu'en 1900 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . id. Épacte 0
Depuis 1900 jusqu'en 2200 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . id. Épacte 29
Depuis 2200 jusqu'en 2300 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . id. Épacte 28


Nous avons indiqué plus haut le calcul employé pour trouver le nombre d'or ; mais comme il peut arriver que, malgré la simplicité de ce calcul, on commette une erreur, nous avons jugé utile de donner ci-après (p. 77) une table des Nombres d'or pour toutes les années de l'ère vulgaire jusqu'en 5699.

Soit à trouver l'épacte de l'aimée 1684. Je trouve par la table des Nombres d'or que l'année 1684 a pour nombre d'or 13, qui d'après la table de correspondance des nombres d'or et des épactes a pour êpacte 12. A ce nombre 12 j'ajoute l'épacte du siècle I, d'après la table de l'équation des épactes, et j'obtiens 13 pour l'épacte vraie de l'année 1684.

2e Lettre dominicale. Nous donnons ci -après


(p. 78) la table des lettres dominicales depuis 1600 jusqu'en 5699. L'année 1684 étant bissextile, la table des lettres dominicales donne deux lettres : BA. On prendra la seconde qui sert à partir du mois de mars.

Maintenant que nous connaissons l'épacte et la lettre dominicale de l'année 1684, il n'y a plus qu'à chercher dans la Table ci-dessous le quantième correspondant à la fois à l'épacte 13 et à la lettre dominicale A, et l'on trouve qu'en 1684 la fête de Pâques a eu lieu le 2 avril.

Quant aux années antérieures à 1600, on se servira, pour trouver la lettre dominicale d'une année quelconque, des tableaux II et III du Calendrier julien perpétuel.

Table donnant la fête de Pâques pour une année quelconque de l'ère chrétienne.

ÉPACTES. LETTRES DOMINICALES.


ÉPACTES. D E F G A B C
1 19 avril. 13 avril. 14 avril. 15 avril. 16 avril. 17 avril. 18 avril.
2 12 13 14 15 16 17 18
3 12 13 14 15 16 17 11
4 12 13 14 15 16 10 11
5 12 13 14 15 9 10 11
6 12 13 14 8 9 10 11
7 12 13 7 8 9 10 11
8 12 6 7 8 9 10 11
9 5 6 7 8 9 10 11
10 5 6 7 8 9 10 4
11 5 6 7 8 9 3 4
12 5 6 7 8 2 3 4
13 5 6 7 1 2 3 4
14 5 6 31 mars. 1 2 3 4
15 5 30 mars. 31 1 2 3 4
16 29 mars. 30 31 1 2 3 4
17 29 30 31 1 2 3 28 mars.
18 29 30 31 1 2 27 28
19 29 30 31 1 26 mars. 27 mars. 28
20 29 30 31 1 26 27 28
21 29 30 24 25 mars. 26 27 28
22 29 23 24 25 26 27 28
23 22 23 24 25 26 27 28
24 19 avril. 20 avril. 21 avril. 22 avril. 23 avril. 24 avril. 25 avril.
25 19 20 21 22 23 24 25
26 19 20 21 22 23 24 18
27 19 20 21 22 23 17 18
28 19 20 21 22 16 17 18
29 19 20 21 15 16 17 18
* 19 20 14 15 16 17 18

Table des Nombres d'Or pour toutes les années depuis 1ère vulgaire jusqu'à l'an 5699.

Voici comment on se sert de cette table : On a mis dans le haut 3 rangées de chiffres qui renferment toutes les années séculaires ; au-dessous sont les nombres d'or. A la gauche des nombres d'or sont les années des siècles depuis 1 jusqu'à 99. Pour trouver le nombre d'or de 1864, on cherche 1800 dans les années séculaires, et on descend le long de la colonne correspondante des nombres d'or jusqu'à ce qu'on


soit arrivé au nombre placé horizontalement vis-à-vis de 64, pris dans les années des siècles ; ce nombre, qui est ici 3, est le nombre d'or. Lorsqu'il s'agit seulement d'une année séculaire, le nombre d'or est alors le premier de la colonne. Pour 1800, par exemple, ce nombre est 15.

ANNÉES SÉCULAIRES, 0 100 200 300 400 500 600 700 800 900 1000 1100 1200 1300 1400 1500 1600 1700 1800
C'EST-A-DIRE 1900 2000 2100 2200 2300 2400 2500 2600 2700 2800 2900 3000 3100 3200 3300 3400 3500 3600 3700
LES DERNIÈRES DES SIÈCLES. 3800 3900 4000 4100 4200 4300 4400 4500 /1600 4700 4800 4900 5000 5100 5200 5300 5400 5500 5600


NOMBRES D'OR.

ANNÉES DE width=CHAQUE SIÈCLE. 1 6 11 16 2 7 12 17 3 8 13 18 4 9 14 19 5 10 15
1 20 39 58 77 96 2 7 12 17 3 8 13 18 4 9 14 19 5 10 15 1 6 11 16
2 21 40 59 78 97 3 8 13 18 4 9 14 19 5 10 15 1 6 11 16 2 7 12 17
3 22 41 60 79 98 4 9 14 19 5 10 15 1 6 11 16 2 7 12 17 3 8 13 18
4 23 42 61 80 99 5 10 15 1 6 11 16 2 7 12 17 3 8 13 18 4 9 14 19
5 24 43 62 81 6 11 16 2 7 12 17 3 8 18 4 4 9 14 19 5 10 15 1
6 25 44 63 82 7 12 17 3 8 13 18 4 9 19 5 5 10 15 1 6 11 16 2
7 26 45 64 83 8 13 18 4 9 14 19 5 10 1 6 6 11 16 2 7 12 17 3
8 27 46 65 84 9 14 19 5 10 15 1 6 11 2 7 7 12 17 3 8 13 18 4
9 28 47 66 85 10 15 1 6 11 16 2 7 12 3 8 8 13 18 4 9 14 19 5
10 29 48 67 86 11 16 2 7 12 17 3 8 13 4 9 9 14 19 5 10 15 1 6
11 30 49 68 87 12 17 3 8 13 18 4 9 14 5 10 10 15 1 6 11 16 2 7
12 31 50 69 88 13 18 4 9 14 19 5 10 15 6 11 11 16 2 7 12 17 3 8
13 32 51 70 89 14 19 5 10 15 1 6 11 16 7 12 12 17 3 8 13 18 4 9
14 33 52 71 90 15 20 6 11 16 2 7 12 17 8 13 13 18 4 9 14 19 5 10
15 34 53 72 91 16 21 7 12 17 3 8 13 18 9 14 14 19 5 10 15 1 6 11
16 35 54 73 92 17 22 8 13 18 4 9 14 19 10 15 15 1 6 11 16 2 7 12
17 36 55 74 93 18 23 9 14 19 5 10 15 1 11 16 16 2 7 12 17 3 8 13
18 37 56 75 94 19 24 10 15 1 6 11 16 2 12 17 17 3 8 13 18 4 9 14
19 38 57 76 95 20 25 11 16 2 7 12 17 3 13 18 18 4 9 14 19 5 10 15

Table des lettres dominicales depuis 1600 Jusqu'à 5699.

Pour se servir de cette Table, on cherche la partie séculaire de l'année proposée, et on descend ensuite dans la colonne des lettres dominicales qui lui correspond, jusqu'à ce qu'on soit vis-à-vis de la partie excédante des années. La lettre ainsi trouvée est la lettre dominicale demandée. Par exemple, pour 1864, on cherche 1800 dans les an-


nées séculaires, et on descend ensuite verticalement dans la colonne des lettres situées au-dessous de 1800 jusqu'à CB, en face de 64, pris dans les années de chaque siècle. Nous trouvons ici deux lettres parce que 1864 est bissextile ; la première sert pour Janvier et Février, la seconde pour le reste de l'année.

ANNÉES SÉCULAIRES OU LES DERNIÈRES DES SIÈCLES.
1600
1700 2100 1800 2200 1900 2300 2000 2400
2500 2900 2600 3000 2700 3100 2800 3200
3300 3700 3400 3800 3500 3900 3600 4000
4100 4500 4200 4600 4300 4700 4400 4800
4900 5300 5000 5400 5100 5500 5200 5600
ANNËES DE CHAQUE SIÈCLE C E G BA
1 29 57 85 B D F G
2 30 58 86 A C E F
3 31 59 87 G B D E
4 32 60 88 FE AG CB DC
5 33 61 89 D F A B
6 34 62 90 C E G A
7 35 63 91 B D F G
8 36 64 92 AG CB ED FE
9 37 65 93 F A C D
10 38 66 94 E G B C
11 39 67 95 D F A B
12 40 68 96 CB ED GF AG
13 41 69 97 A C E F
14 42 70 98 G B D E
15 43 71 99 F A C D
16 44 72 ED GF BA CB
17 45 73 C E G A
18 46 74 B D F G
19 47 75 A C E F
20 48 76 GF BA DC ED
21 49 77 E G B C
22 50 78 D F A B
23 51 79 C E G A
24 52 80 BA DC FE GF
25 53 81 G B D E
26 54 82 F A C D
27 55 83 E G B C
28 56 84 DC FE AG BA

  1. 1. Quelques auteurs mettent Mémactérion avant Pyanepsion ; alors ils lui donnent vingt-neuf jours, et trente à Pyanepsion.
  2. 1. L'ordonnance par laquelle les empereurs romains depuis Constantin à Dioclétien prescrivaient tous les quinze ans la perception de l'impôt foncier s'appelait indictio, édit, mot que les souverains de Constantinople conservèrent. Les papes imitèrent cet usage, mais en taisant remonter, par une erreur dont la cause est inconnue, la série des indictions jusqu'à l'an 3 av. J.-C.
  3. 2. Voy. plus loin les détails relatifs à la fixation de la fête de Pâques.