Ouvrir le menu principal

Astronomie populaire (Arago)/XXII/01

GIDE et J. BAUDRY (Tome 3p. 537-538).

CHAPITRE PREMIER

définitions


Lorsqu’il arrive que le disque du Soleil perd, durant quelques heures, la forme circulaire sous laquelle nous le voyons habituellement, on dit qu’il y a éclipse de l’astre radieux. Le disque solaire s’échancre d’un côté, et la partie obscure augmente pendant un certain temps pour diminuer ensuite et disparaître. Quelquefois l’obscurité s’étend à tout le disque, et le Soleil disparaît complétement ; quelquefois encore, c’est une large tache qui se projette sur l’astre radieux et laisse tout autour un anneau lumineux.

La Lune présente des phénomènes analogues qu’on ne peut pas confondre avec ceux offerts par les phases ; une portion du disque de notre satellite disparaît pour quelque temps en présentant une partie obscure qui croît et décroît successivement en un temps assez court. Il y a alors éclipse de Lune.

Nous allons chercher l’explication des éclipses de Soleil et de Lune. Nous remarquerons avant tout un fait constant dont il faudra rendre compte ; c’est que les éclipses de Soleil n’arrivent que les jours des nouvelles Lunes ou des conjonctions, et que les éclipses de Lune ne s’observent, au contraire, que les jours des pleines Lunes ou des oppositions.