Ouvrir le menu principal

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir Treize à table.


TREIZE À TABLE


Air de Préville et Taconnet (Air noté )


Dieu ! mes amis, nous sommes treize à table,
Et devant moi le sel est répandu.
Nombre fatal ! présage épouvantable !
La mort accourt ; je frissonne éperdu. (ter.)
Elle apparaît, esprit, fée ou déesse ;
Mais, belle et jeune, elle sourit d’abord. (bis.)
De vos chansons ranimez l’allégresse ;
Non, mes amis, je ne crains plus la Mort.

Bien qu’elle semble invitée à la fête,
Qu’elle ait aussi sa couronne de fleurs,
Seul je la vois, seul je vois sur sa tête
D’un arc-en-ciel resplendir les couleurs.
Elle me montre une chaîne brisée,
Et sur son sein un enfant qui s’endort.
Calmez la soif de ma coupe épuisée ;
Non, mes amis, je ne crains plus la Mort.

« Vois, me dit-elle ; est-ce moi qu’il faut craindre ?
« Fille du ciel, l’Espérance est ma sœur.
« Dis-moi, l’esclave a-t-il droit de se plaindre
« De qui l’arrache aux fers d’un oppresseur ?

« Ange déchu, je te rendrai les ailes
« Dont ici-bas te dépouilla le Sort. »
Enivrons-nous des baisers de nos belles ;
Non, mes amis, je ne crains plus la Mort.

« Je reviendrai, poursuit-elle, et ton âme
« Ira franchir tous ces mondes flottants,
« Tout cet azur, tous ces globes de flamme
« Que Dieu sema sur la route du Temps.
« Mais, tant qu’au joug elle rampe asservie,
« Goûte sans crainte un bonheur sans remord. »
Que le Plaisir use en paix notre vie ;
Non, mes amis, je ne crains plus la Mort.

Ma vision passe et fuit tout entière
Aux cris d’un chien hurlant sur notre seuil.
Ah ! l’homme en vain se rejette en arrière
Lorsque son pied sent le froid du cercueil.
Gais passagers, au flot inévitable
Livrons l’esquif qu’il doit conduire au port.
Si Dieu nous compte, ah ! restons treize à table ;
Non, mes amis, je ne crains plus la Mort.



Air noté dans Musique des chansons de Béranger :


TREIZE À TABLE.

Air du vaudeville de Préville et Taconnet.
No 219.



\relative c'' {
  \time 2/4
  \key c \major
  \autoBeamOff
  \tempo "Allegro."
  \set Score.tempoHideNote = ##t
    \tempo 4 = 120
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
\partial 8 g8 | e'4 d | c b | a8 a d d | b4 g
c d8 d | e4. f8 | g e c e | d2 | d8.[ e16] d8. e16 
d4. b8 | a8. b16 c8. d16 | b4. g8 | d'8.[ e16] d8. e16 | d4. b8
a b c d | b4. b8 | g'4. g,8 | a4. e'8 | d c b a 
g2 | r8. g16 g8. g16 | d'4. c8 | b c d b | c4 g
% {page suivante}
r8. g16 c8. b16 | a4 r8 d | b8. b16 e8. e16 | c4 f 
d g | e4. d8 | c8. d16 e8. fis16 | g2~ g~ g~ g~ g\fermata \break
e4 dis8. dis16 | e4. d8 | c d e c | d4 g, | e' dis8 dis
e4. d8 | c d e fis | g2 | e4 a,8 a | d4. d8 | d e f d
e4 c | c8[ d] e f | g4. f8 | e f d e | c4 r \bar "||"
}
\addlyrics {
Dieu mes a -- mis nous som -- mes treize à ta -- ble
Et de -- vant moi le sel est ré -- pan -- du
Nom -- bre fa -- tal pré -- sage é -- pou -- van -- ta -- ble
La mort ac -- court je fris -- sonne é -- per -- du
La mort ac -- court je fris -- sonne é -- per -- du
Elle ap -- pa -- raît es -- prit fée ou dé -- es -- se
Mais belle et jeune el -- le sou -- rit d’a -- bord
Mais belle et jeune el -- le sou -- rit d’a -- bord
De vos chan -- sons ra -- ni -- mez l’al -- lé -- gres -- se
Non mes a -- mis je ne crains plus la mort
De vos chan -- sons ra -- ni -- mez l’al -- lé -- gres -- se
Non mes a -- mis je ne crains plus la mort.
}

Haut