Ouvrir le menu principal

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir Les Missionnaires.


LES MISSIONNAIRES


1819


Air : Le cœur à la danse, etc. (Air noté )


Satan un jour dit à ses pairs :
        On en veut à nos hordes ;
C’est en éclairant l’univers
        Qu’on éteint les discordes.
    Par brevet d’invention
    J’ordonne une mission.

        En vendant des prières,
Vite soufflons, soufflons, morbleu !
        Éteignons les lumières
        Et rallumons le feu.

bis.


Exploitons, en diables cafards,
        Hameau, ville et banlieue,
D’Ignace imitons les renards,
        Cachons bien notre queue.
    Au nom du Père et du Fils,
    Gagnons sur les crucifix.
        En vendant des prières,
Vite soufflons, soufflons, morbleu !
        Éteignons les lumières
        Et rallumons le feu.


Que de miracles on va voir
        Si le ciel ne s’en mêle !
Sur des biens qu’on voudrait ravoir
        Faisons tomber la grêle.
    Publions que Jésus-Christ
    Par la poste nous écrit [1].
        En vendant des prières,
Vite soufflons, soufflons, morbleu !
        Éteignons les lumières
        Et rallumons le feu.

Chassons les autres baladins ;
        Divisons les familles.
En jetant la pierre aux mondains
        Perdons femmes et filles.
    Que tout le sexe enflammé
    Nous chante un Asperges me.
        En vendant des prières,
Vite soufflons, soufflons, morbleu !
        Éteignons les lumières
        Et rallumons le feu.

Par Ravaillac et Jean Châtel,
        Plaçons dans chaque prône,
Non point le trône sur l’autel,
        Mais l’autel sur le trône.
    Comme aux bons temps féodaux,
    Que les rois soient nos bedeaux.
    En vendant des prières,

Vite soufflons, soufflons, morbleu !
        Éteignons les lumières
        Et rallumons le feu.

L’Intolérance, front levé,
        Reprendra son allure ;
Les protestants n’ont point trouvé
        D’onguent pour la brûlure.
    Les philosophes aussi
    Déjà sentent le roussi.
        En vendant des prières,
Vite soufflons, soufflons, morbleu !
        Éteignons les lumières
        Et rallumons le feu.

Le diable, après ce mandement,
        Vient convertir la France.
Guerre au nouvel enseignement,
        Et gloire à l’ignorance !
    Le jour fuit, et les cagots
    Dansent autour des fagots.
        En vendant des prières,
Vite soufflons, soufflons, morbleu !
        Éteignons les lumières
        Et rallumons le feu.



Air noté dans Musique des chansons de Béranger :


LES MISSIONNAIRES.

Air : Eh ! le cœur à la danse.
No 130



\relative c'' {
  \time 6/8
  \key c \major
  \tempo "Allegro."
  \autoBeamOff
  \set Score.tempoHideNote = ##t
    \tempo 4 = 120
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
\partial 8 g8 | c4 c8 b4 a8 | g4 g8 g4 g8
a4 a8 g4 f8 | g4. e4 g8 | c4 c8 b4 a8 | d4 d8 d4 e8
c4 e8 a,4 c8 | fis,4. g8 b c | d4 e8 c4 e8 | d4. (d8) b c
d4 e8 c4 e8 | d4.\fermata r4 g,8 | c4 c8 c[ (d)] e | a,4. a4 a8
d4 d8 d4 f8 | b,4 b8 b4 b8 | e4 e8 e4 g8 | c,4. c4 e8
d4 c8 b[ (a)] b | c4. r4 \bar "||"
}

\addlyrics {
Sa -- tan un jour dit à ses pairs
On en veut à nos hor -- des
C’est en é -- clai -- rant l’u -- ni -- vers
Qu’on é -- teint les dis -- cor -- des
Par bre -- vet d’in -- ven -- ti -- on
J’or -- donne u -- ne mis -- si -- on
En ven -- dant des pri -- è -- res
Vi -- te souf -- flons souf -- flons mor -- bleu
É -- tei -- gnons les lu -- miè -- res
Et ral -- lu -- mons le feu.
}

Haut

  1. À cette époque on répandait dans les campagnes une prétendue lettre de Jésus-Christ.