Ouvrir le menu principal

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir La Faridondaine.

◄  Le Temps
Ma Lampe  ►


LA FARIDONDAINE

OU
LA CONSPIRATION DES CHANSONS


INSTRUCTION
AJOUTÉE À LA CIRCULAIRE DE M. LE PRÉFET DE POLICE
CONCERNANT
LES RÉUNIONS CHANTANTES APPELÉES GOGUETTES
AVRIL 1820


Air : À la façon de Barbari (Air noté )


Écoute, mouchard, mon ami,
        Je suis ton capitaine :
Sois gai pour tromper l’ennemi,
        Et chante à perdre haleine.
Tu sais que monseigneur Anglès [1],
            La faridondaine,
            A peur des couplets :
Apprends qu’on en fait contre lui,
                    Biribi,
Sur la façon de barbari,
                    Mon ami.


Des goguettes, à peu de frais,
        On échauffe la veine ;
Aux apollons des cabarets
        Paie un broc de Surène.
Un aveugle y chante en faussant
            La faridondaine
            D’un ton menaçant.
On néglige l’air de Henri,
                    Biribi,
Pour la façon de barbari,
                    Mon ami.

Sur Mirliton fais un rapport :
        La cour le trouve obscène.
Dénonce aussi Malbrouck est mort :
        À sa Grâce [2] il fait peine.
Surtout transforme avec éclat
            La faridondaine
            En crime d’état.
Donnons des juges sans jury,
                    Biribi,
À la façon de barbari,
                    Mon ami.

Biribi veut dire en latin
        L’homme de Sainte-Hélène.
Barbari, c’est, j’en suis certain,
        Un peuple qu’on enchaîne.
Mon ami, ce n’est pas le roi ;

            Et faridondaine
            Attaque la foi.
Que dirait de mieux Marchangy,
                    Biribi,
Sur la façon de barbari,
                    Mon ami ?

Du préfet ce sont les leçons :
        Tu les suivras sans peine.
Si l’on ne prend garde aux chansons,
        L’anarchie est certaine.
Que le trône soit préservé
            De faridondaine
            Par le God save.
Substituons l’O filii,
                    Biribi,
À la façon de barbari,
                    Mon ami.



Air noté dans Musique des chansons de Béranger :


LA FARIDONDAINE.

Air : À la façon de Barbari.
No 148.



\relative c'' {
  \time 6/8
  \key g \major
  \tempo "Allegro."
  \autoBeamOff
  \set Score.tempoHideNote = ##t
    \tempo 4 = 120
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
r4 g8 b4 c8 | d4 d8 d4 d8 | d4 d8 e4 d8
c4 b8 a4. | g4 g8 b4 c8 | d4 d8 d4 d8 | d4 d8 e4 d8
c4 b8 a4. | g d' | c4 b8 a4 b8 | g4 b8 a b a
g g b a b a | g4 b8 a4 g8 | b4 c8 d4 d8
d4 d8 d c b | a4. c | b4 b8 a4 b8 | g4 b8 a g a | g4. r4 r8 \bar "||"
}

\addlyrics {
É -- cou -- te mou -- chard mon a -- mi
Je suis ton ca -- pi -- tai -- ne
Sois gai pour trom -- per l’en -- ne -- mi
Et chante à perdre ha -- lei -- ne
Tu sais que mon -- sei -- gneur An -- glès
La fa -- ri -- don -- dai -- ne
A peur des cou -- plets
Ap -- prends qu’on en fait con -- tre lui
Bi -- ri -- bi
Sur la fa -- çon de bar -- ba -- ri
Mon a -- mi.
}

Haut

  1. Alors préfet de police, auteur de l’ordonnance contre les sociétés chantantes dites Goguettes.
  2. Sa Grâce lord Wellington.