Ouvrir le menu principal

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir La Couronne de Bluets.


LA COURONNE DE BLUETS


À MADAME ***


Air : J’ai vu partout dans mes voyages (Air noté )


Du ciel j’arrive, et mon voyage
Nous épargne à tous bien des pleurs.
Beauté folâtre autant que sage,
Ne jouez plus avec des fleurs.
Sachez qu’hier, la panse ronde
Et l’œil obscurci par Bacchus,

Jupin a cru dans notre monde
Voir une couronne de plus.

bis.


À la colère il s’abandonne :
« L’abus, dit-il, devient trop fort.
Encore un front que l’on couronne
Quand le faiseur de rois est mort [1] !
Sur ce front lançons mon tonnerre ;
Du faible enfin vengeons les droits.
Je veux voir un jour sur la terre
Les rois sujets, les sujets rois. »


Dans son conseil alors j’arrive ;
(Où les rimeurs n’entrent-ils pas ?)
En joue il vous met sans qui vive !
Mais je l’aborde chapeau bas :
« Jupin, de ton arrêt j’appelle ;
Ta balance et tes poids sont faux :
Ta cour de justice éternelle
A-t-elle eu ses gardes des sceaux ?

« Braque tes lunettes, vieux sire,
Sur le front couronné par nous ;
De la candeur c’est le sourire,
De la bonté c’est l’œil si doux.
Lorsque les carreaux de son foudre
Chez nos sourds passent pour muets,
Jupin ne mettrait-il en poudre
Qu’une couronne de bluets ? »
 
« Oh ! oh ! dit-il, qu’allais-je faire ?
Ailleurs frappons ; mon foudre est chaud. »
— « Frappe ; mais sur notre hémisphère
Vise donc plus bas ou plus haut. »
Heureux d’avoir su vous défendre,
J’accours des célestes donjons.
Quant à Jupin, je viens d’apprendre
Qu’il a foudroyé deux pigeons.



Air noté dans Musique des chansons de Béranger :


LA COURONNE DE BLUETS.

Air : J’ai vu partout dans mes voyages.
No 193.



\relative c'' {
  \time 3/4
  \key c \major
  \tempo "Andante."
  \autoBeamOff
  \set Score.tempoHideNote = ##t
    \tempo 4 = 100
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
r4 r8 g e g | c4. e8 d b | c8.[ (e16)] g,8 g c b
a4. b8 c d | c4 (b8) g e g | c4. e8 b a
g8[ (fis)] fis d' a c | b4. d8 a c | b4. d8 c b
a4. e'8 d fis, | g4. d'8 e d | c4. g8 c e
% {page suivante}
d[ (b)] g d' e d | c4. g8 c e | d4.\fermata g,8 a b | c4. e8 d c
a c r c b a | g4 e d8 g | f4 (e8) g a b \break
c4. e8 d c | a4 a8 c d e | f d c4 b | c4. r4 r8 \bar "||"
}

\addlyrics {
Du ciel j’ar -- rive et mon vo -- ya -- ge
Nous é -- pargne à tous bien des pleurs
Beau -- té fo -- lâtre au -- tant que sa -- ge
Ne jou -- ez plus a -- vec des fleurs
Ne jou -- ez plus a -- vec des fleurs
Sa -- chez qu’hi -- er la pan -- se ron -- de
Et l’œil ob -- scur -- ci par Bac -- chus
Ju -- pin a cru dans no -- tre mon -- de
Voir u -- ne cou -- ron -- ne de plus
Ju -- pin a cru dans no -- tre mon -- de
Voir u -- ne cou -- ron -- ne de plus.
}


MÊME CHANSON,
Air portant le même timbre, par Plantade.
No 193 bis.



\relative c'' {
  \time 3/4
  \key g \major
  \tempo "Allegretto."
  \autoBeamOff
  \set Score.tempoHideNote = ##t
    \tempo 4 = 100
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
\partial 8  d,8
  d g g b b d
  c4~ c16[ (b c a)] fis8 d
d g e a c a
  g2 (fis8) d
  d g g b b d
c4~ c16[ (b c a)] fis8 d
  d g e c' a fis
  g2 r8 b
a a gis gis a a
  b4. ( c16[ d]) c8 a
  g g fis fis g b
b2 (a8) d16[ (b)]
  g8 g g g g g 
  fis16[ (g a fis)] d4 r8 d'16[ (b)]
g8 g g g fis16[ (g)] a[ (g)]
  d'2 r8 d16[ (c)]
  b8 b b b b b
a16[ (b c b)] a4 r8 c16[ (a)]
  g8 g g g fis16[ (g)] a[ (fis)]
  g2 r8 \bar "||"
}

\addlyrics {
Du ciel j’ar -- rive et mon vo -- ya -- ge
Nous é -- pargne à tous bien des pleurs
Beau -- té fo -- lâtre au -- tant que sa -- ge
Ne jou -- ez plus a -- vec des fleurs
Sa -- chez qu’hi -- er la pan -- se ron -- de
Et l’œil ob -- scur -- ci par Bac -- chus
Ju -- pin a cru dans no -- tre mon -- de
Voir u -- ne cou -- ron -- ne de plus
Ju -- pin a cru dans no -- tre mon -- de
Voir u -- ne cou -- ron -- ne de plus.
}

Haut

  1. Napoléon.