Ouvrir le menu principal

Épilogue (Mendès)

PhilomélaJ. Hetzel, libraire-éditeur (p. 217).
◄  Pantéleia

ÉPILOGUE



La tombe et la nuit m’ont quitté.

Vienne là femme qui s’émeuve
Sous mon baiser ressuscité !

J’étais pareil au lit d’un fleuve,
Dans les jours brûlants de l’été,
Sec et morne t attendant qu’il pleuve ;

L’ennui du mal m’avait hanté ;
Mais j’ai triomphé de l’épreuve
Et rompu le joug détesté.

Mon désir de nouveau s’abreuve
Aux pures sources de beauté,
Et je répands mon âme neuve

Dans un amour illimité !