À travers les grouins/Vendredi-Saint

P.-V. Stock, éditeur (p. 87-88).




VENDREDI SAINT



Trop de merluche et des lentilles copieuses
— Seule réfection tolérée aux croyants —
Enjolivent de certains rots édifiants
La constipation des personnes pieuses.

Dans l’omnibus — aucunement blasphématoire —
Montent force nonnains, coiffes et canezou :
Et c’est un air de deuil en les boutiques où
Sourit la poire du Bienheureux Peyreboire.


Quelques petits enfants — dirai-je masturbés ? —
Vers Saint-Sulpice, et leurs maîtres, larges abbés,
Du goguenot prochain éjouissent la vue :

Et, près d’eux, obstruant le degré colossal,
Un homme-affiche avec cette annonce imprévue :
« Concert spirituel à Tivoli Vaux-Halt. »