À travers les grouins/Chauvinisme sardinier

P.-V. Stock, éditeur (p. 25-26).




CHAUVINISME SARDINIER


Or, les Nantais ont fait savoir au bureau de l’Association qu’ils refusaient de recevoir ses membres, si M. Grimaud en restait président.
Dr Paul Archambault.


Capitaines vaseux, gentillâtres dévots,
Et les sous-offs, et les vicaires aux pieds sales
Devant Grimaux (un syndiqué !) ferment leurs salles,
Et tous, avec transport, beuglent comme des veaux,

Car la Province, dont les mœurs sont étonnantes,
Prise Judet, Boisdeffre et Pellieux aussi.
Les miracles de Lourde et l’ange Esterhazy
Conjouissent le cœur imbécile de Nantes.


C’est pourquoi les marchands de thon, les hobereaux
Se rebiffent à la manière des taureaux,
Abominant le juif sur la Loire et sur l’Erdre.

L’eau bénite leur est un « sortilège bu ».
Ce qu’on leur voit d’esprit court en Drumont se perdre :
À ces causes, il sied de dire — tel Ubu, —

Pour la rime et pour la raison : Vive l’Armerdre !