Voyages de M. Henri Lambert/01

Henri Lambert. — Dessin de Hadamard d’après un daguerréotype.


VOYAGES DE M. HENRI LAMBERT,

ASSASSINÉ PRÈS DES ÎLES MOUSSAH (AFRIQUE) LE 4 JUIN 1859.
1855-1859. — TEXTE ET DESSINS INÉDITS.




AVANT-PROPOS. — LE JOURNAL. LE RÉCIT DU CRIME.

Avant-propos.

Dans le courant du mois de juin 1859, la nouvelle se répandait à Aden qu’un voyageur, parti quelques jours auparavant sur une barque arabe, avait disparu aux îles Moussah, près la côte d’Afrique. Les uns parlaient d’un naufrage, d’autres croyaient à un assassinat. Le crime finit par devenir évident devant des preuves convaincantes ; cependant la vérité ne se découvrit que peu à peu, et ce fut seulement en 1861 que le gouvernement français se trouva en mesure de demander réparation. La victime était M. Henri Lambert, agent consulaire de France à Aden.

Avant de raconter les péripéties de ce drame que deux voyages à Aden, et une circonstance particulière qui a fait tomber entre mes mains tous les papiers de la victime, m’ont permis de suivre dans tous ses détails, je vais décrire les excursions de notre malheureux compatriote. Et comme les divers incidents qui vont être retracés sont extraits de son journal, je laisserai M. Lambert raconter lui-même ses voyages et ses aventures dans les mers d’Arabie.

Il eût été malséant de se mettre au lieu et place de cette voix d’outre-tombe. Le récit du voyageur se continue jusqu’à la dernière heure, celle qu’a précédée le moment terrible où de lâches assassins ont mis fin à sa vie.