Vieux manoirs, vieilles maisons/052

Ls.-A. Proulx (p. 152-156).

Roy - Vieux manoirs, vieilles maisons, 1927 page 180.jpg
La maison Forbes à Vaudreuil

Construite par John et Samuel Forbes en 1813, cette maison fut habitée par le docteur Muir qui avait épousé une demoiselle Forbes. M. C. A. Harwood, C.R. l’a acquise de M. Xavier Denis il y a quelques années. Admirablement située, entourée d’un superbe jardin, cette demeure produit une agréable impression.

Roy - Vieux manoirs, vieilles maisons, 1927 page 181.jpg
La maison Harwood à Vaudreuil.

Construite avant 1850, par Robert William Harwood, fils de Robert Unwin Harwood, marié à Louise Chartier de Lotbiniere. M. R. W. Harwood, qui fut co-seigneur de la seigneurie de Vaudreuil, épousa Mary Charlotte McGillis, dont le père était avocat et l’héritier de son oncle Hugh McGillis, l’un des associés de la fameuse Compagnie du Nord-Ouest. Cette maison appartient maintenant à la succession Constant.

Roy - Vieux manoirs, vieilles maisons, 1927 page 182.jpg
La maison Cadieux à Vaudreuil

Une des plus anciennes maisons de cultivateur du haut de Vaudreuil. Elle appartenait autrefois à la famille Cadieux. Elle est maintenant la propriété de M. Placide Vinet dit Larente.

LA MAISON TRESTLER À VAUDREUIL



S I tous ceux qui se bâtissent des maisons étaient aussi méticuleux que le sieur Trestler on pourrait écrire leur histoire comme on fait de la vie des personnages célèbres.

Cette maison a cent trente-neuf pieds de façade par quarante pieds de profondeur, mais elle fut construite en différentes parties et, chaque fois, le sieur Trestler, son propriétaire, l’a soigneusement noté par une inscription sur l’aile qu’il ajoutait au bâtiment principal. Sur le corps de logis central on lit : J.-J., T. 1798 ; sur l’aile gauche ou ouest : À Dieu la gloire, J.-J. T., 1805 ; sur l’aile droite : 1806. Enfin, sur une pierre qui était dans le mur d’un autre bâtiment, aujourd’hui démoli, on lit : À la gloire de Dieu, Jean-Joseph Trestler, né à Manheim, 1757, fecit 1797. A. M. D. G.

Après la mort de M. Trestler, sa maison fut habitée successivement par son fils le docteur Trestler, professeur à l’École de médecine et de chirurgie de Montréal, par son gendre, sir Antoine-Aimé Dorion, par l’honorable C.-A. Geoffrion, marié à une demoiselle Dorion, etc., etc.

La maison Trestler est aujourd’hui la propriété de M. Gustave Rainville, banquier[1].

Roy - Vieux manoirs, vieilles maisons, 1927 page 184.jpg
La maison Trestler à Vaudreuil
  1. Notes de M. E.-Z. Massicotte..